Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand je parle de ligne de vie, je veux dire comme les scaphandriers ont quand ils plongent sous l’eau, ou les astronautes, quand ils sortent dans l’espace : cet ensemble de tuyaux, de câbles qui les relient à la terre et les alimentent en air, en chauffage, en lumière et en communications. Sans cette ligne de vie, ils ne pourraient pas vivre.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, le Saint-Nom, la paix, le bonheur et La Voie.
Il y a en nous comme une ligne de vie, un fil d'Ariane qui nous relie à l'essentiel

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Quand on est complètement dans l’Observance et qu’il fait très chaud, eh bien on a très chaud. Quand on est entièrement dans l’Observance, dans la pratique et qu’il fait très froid, eh bien on a très froid. Quand on est très occupé à plusieurs choses différentes qui se télescopent, on se fatigue, même quand on est dans le Saint-Nom. Si un virus de gastro passe, et que l'on est contaminé par lui, on passe plusieurs jours assis, même dans le Saint-Nom, alors ? Qu’est-ce que ça veut dire ? La Voie, sa pratique régulière ne fait pas de vous des mutants, des surhommes. Alors, à quoi ça sert ?

 

 

 

Nous restons humains

 

 

 

Le Créateur nous a faits humain et nous restons humains et c’est parfait. Nous avons un hardware, c’est le corps, ses organes, le cerveau et nous avons le software, fait à son image, l’âme. Pour que l’âme tienne encapsulée dans le corps, elle a été « mariée » à l’ego. L’ego permet à l’âme d’avoir conscience d’elle-même et de pouvoir dire « non » et « oui » à sa convenance. Le hardware vieilli, pas le software.

 

 

L’énergie qui alimente l’âme est éternelle, issue de L’Un et quand on vit en harmonie, en conscience de cette énergie alors on garde une énergie morale toute sa vie, sauf que le corps vieilli. Sur le plan psychique, moral, spirituel, la pratique régulière de La Voie, de ses quatre piliers permet de garder l’énergie, la fraîcheur de la jeunesse. Mais, le corps s’use quand même, les muscles, les tendons, les articulations, le cœur, etc.

 

 

À part cette fraîcheur morale, ce qui est déjà beaucoup, qu’est-ce que l’on gagne à la pratique ? Ce que l’on a, c'est la ligne de vie de l’agya, de ses piliers. Quand je parle de ligne de vie, je veux dire comme les scaphandriers ont quand ils plongent sous l’eau, ou les astronautes, quand ils sortent dans l’espace : cet ensemble de tuyaux, de câbles qui les relient à la terre et les alimentent en air, en chauffage, en lumière et en communications. Sans cette ligne de vie, ils ne pourraient pas vivre.

 

 

 

Le Saint-Nom

 

 

 

Pour nous, la ligne de vie est le Saint-Nom, la pratique de sa technique. Un scaphandrier, un astronaute ne peut pas s’éloigner de sa ligne de vie, mais nous, nous le pouvons ; nous pouvons nous éloigner du Saint-Nom, de la pratique de sa technique, en ne la pratiquant plus. Nous avons la liberté de le faire ou de ne pas le faire. Oubliez la ligne de vie et prenez une espèce de câble, comme un fil d’Ariane qui nous guiderait dans les ténèbres. On s’en servirait comme main courante : tant qu’on le tiendrait on pourrait avancer sans se perdre, le lâcher nous vouerait à une perte certaine dans les ténèbres. C’est le Saint-Nom, la pratique de la technique du même nom.

 

 

Une main courante, un câble, on peut le perdre, si on le lâche. Mais, le Saint-Nom, on ne peut pas le perdre, même si l'on cesse d’en pratiquer la technique. Le Saint-Nom c’est l’énergie même de notre vie et nous ne perdons pas notre vie tant que nous sommes vivants. Aussi, même si l'on oublie l’Observance, la pratique quelque temps, et qu’à cause de ça on est perdu dans la confusion et son cortège de souffrances, on peut se retrouver très vite en revenant à la conscience du Saint-Nom. La ligne de vie est en nous, toujours. Quand vous tombez, ne vous inquiétez pas, vous pouvez vous relever et continuer le chemin. Vous avez le droit à l’erreur, personne ne vous juge. Le soleil éclaire ceux qui sortent de leurs abris, même s’ils y sont restés longtemps. N’ajoutez pas aux désagréments d’un moment de confusion la confusion de la culpabilité.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #lavoie, #spiritualité, #saintnom, #méditation, #béatitude
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :