Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les mots émerveillent les gens, parce qu'ils sont beaux, qu'ils disent parfois de belles choses, d'autres fois des choses vraies, mais ils ne peuvent pas remplacer l'expérience. Si vous avez l'expérience, vous pouvez en parler, mais d'en parler ne vous fera pas avoir l'expérience.

 

Satsang de sri hans Yoganand ji, à propos de spiritualité, de concepts, de mots et de vérité.
Parfois on souffre à cause de mots que l'on nous a dit mais les mots ne sont pas des couteaux !

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

Certaines personnes occupées à l'ésotérisme, se gargarisent de mots. Elles me font un peu penser à ces autres personnes qui font l'amour sans se toucher, soit à distance, par téléphone ou un moyen plus moderne, soit en face à face, assis en lotus, en parlant. C'est la même chose avec Dieu.

 

 

Si vous n'aimez pas le mot « Dieu », choisissez-en un autre. Qu'importe le nom : « Tao », « Unité », « L'Un », « Brahman », « énergie-noire », etc. Donc c'est souvent la même chose : beaucoup croient que de parler de Dieu, de procéder à certains rites, de lire sur Dieu, de disserter à propos de toutes sortes de croyances, de concepts, c'est avoir une vie spirituelle.

 

 

On parle de méditation, et quand je demande, à ceux qui en parlent, sur quoi ils méditent ils me répondent : « sur le vrai soi », alors je demande : « qu'est-ce que le vrai soi ? » ils répondent « c'est l'Atman », alors je continue : « vous méditez sur l'Atman, ça se manifeste comment ? », et ils me répondent : « on a de l'amour pour toute l'humanité, on est lié au grand-tout, on est Dieu »... bien, les éléments de langage sont là, mais en réalité ?

 

 

Ce sont souvent des paroles, de l'autosuggestion, même si ce n'est pas toujours le cas. On ne peut pas préjuger de la réalité de l'expérience des gens. Pourtant, certaines incohérences me disent que derrière les mots convenus, souvent il n'y a pas de réalité intérieure profonde. C'est ce que l'on nomme les concepts. Les concepts ne sont pas obligatoirement faux, mais ils sont toujours des concepts, c’est-à-dire une construction de l'esprit.

 

 

 

La sensualité

 

 

 

Quand on médite sur une des manifestations de Dieu, le « Saint-Nom » et que l'on se trouve dans un état de simple paix-intérieure, on sait ce qu'est l'amour de Dieu. Ô, il ne s'agit pas d'un sentiment, comme les amours humains, mais d'une force active créatrice de tout. C'est sensuel, pas intellectuel. Ce sont nos sens qui perçoivent Dieu, pas notre intellect. Nos sens retournés vers l'intérieur, mais nos sens quand même.

 

 

Il s'agit des sens qui servent à appréhender le monde, sauf que là on les tourne vers le dedans. Il existe des techniques de méditation pour le faire ! J'utilise beaucoup de mots pour vous dire qu'il n'y a pas de mots pour dire ces choses-là, mais de me taire, par écrit, ça ne donnerait que des pages blanches. Ce serait un moyen de communiquer très conceptuel, mais je ne suis pas sûr que beaucoup de gens apprécieraient la démarche. Sans chercher à recruter ni à « faire le buzz » je ne communique pas pour me faire plaisir, mais pour toucher ceux, celles qui sont susceptibles de l'être.

 

 

Un Lama tibétain qui aurait faim et qui répéterait, toute la journée, « tsampa* tsampa tsampa tsampa tsampa » ne verrait pas sa faim diminuer… Il lui faudrait passer par la case « manger » pour être satisfait. C'est comme un mantra, quel qu'il soit. Il y en a même qui, las de répéter le même mantra toute la journée, font tourner des petits moulins à prière portatifs qui répètent le mantra à leur place. C'est comme ces riches personnes qui paient un pauvre pour faire le tour du Potala sur le ventre à leur place.

 

*Tsampa : est le nom tibétain de la farine d’orge du Tibet grillée. C'est l'aliment traditionnel de base au Tibet, au même titre que le riz, au sud-est de la Chine ou le blé dans le nord du même pays. Elle occupe une place significative dans l’alimentation et la culture tibétaine. Elle est préparée avec du thé et du beurre rance.

 

 

 

Ce qui est spectaculaire

n'est pas forcément vrai

 

 

 

Derrière le mot méditation, il y a une grande variété de pratiques, par exemple, certains méditent en écoutant un fichier audio, alors ce peut être de la musique, des sons naturels, les paroles d'une personne, etc. Ce n'est pas la méditation comme on la pratique sur La Voie. Je crois qu'il s'agit plus de sophrologie que de méditation. Maintenant le mot « méditation » n'est pas déposé et chacun a le droit de l'utiliser à sa convenance. Ceci dit ces méthodes de sophrologie sont certainement très efficaces pour nous détendre et même plus : pour nous soigner de certains maux d'origine psychosomatique, et l'on peut, à ce titre, parfaitement les pratiquer ; mais il ne s'agit pas de spiritualité telle qu'on la vit sur La Voie.

 

 

Certaines pratiques, aux caraïbes, en Amérique centrale et latine, en Amérique du Nord, dans des églises et/ou des temples religieux et en Afrique mettent leurs pratiquants dans un état de transe impressionnant, mais est-ce pour autant de la spiritualité ? Prenez des substances psychotropes et vous aurez le même effet. Un épileptique fera aussi de très bonnes transes, très convaincantes. Un égrégore, suscité par la ferveur d'un groupe, peut parfaitement provoquer des crises chez certains qui sont prédisposés, comme ces lumières stroboscopiques, dans des jeux vidéo, qui induisent des crises. C'est impressionnant, mais tout ce qui est impressionnant n'est pas spirituel : les éclairs d'orage ne sont pas jetés du ciel par un Dieu.

 

 

 

Quand c'est faux, c'est faux

 

 

 

Les mots sont vides, sans la Grâce de l'expérience vraie. Quand les mots sont des bulles remplies de la vérité vécue par celui qui les exprime, on a ce que l'on nomme, sur La Voie (et ailleurs) le satsang. Dans le satsang, ce qui touche les gens, ce ne sont pas les mots, mais ce qu'ils contiennent de vérité. Il y a des gens qui font dix ans d'études à propos de Dieu, des études en sanskrit, en latin, en français, en anglais, qu'importe, mais ces études religieuses durent dix ans et plus. Ces gens ressortent pleins de connaissances comme swamis, prêtres, pasteurs, rabbins, mais imaginez... imaginez que ce qu'ils étudient soit faux !

 

 

Ils pourraient faire vingt ans d'études, ce n'en serait pas moins faux ! Des religions existent depuis trois mille ans, mais ce n'est pas parce qu'elles existent depuis trois mille ans que c'est vrai. Des théories spirituelles sont suivies par des milliards d'individus, pour autant, sont-elles la vérité ? Le temps, le nombre font-ils la vérité ? Qu'est-ce que la vérité ? Cliquez sur le lien et vous pourrez lire un texte à ce sujet.

 

 

Certaines personnes ont été ou sont encore des saints : elles se donnent sans compter, font le bien autour d'elles, mais est-ce pour autant que leur religion est établie sur la vérité ? Que personnes soient des saints, des saintes il n'y a pas de doute : ça se voit ! Mais, la sainteté n'est pas un gage de vérité. Les saints le sont souvent malgré leur religion plus que grâce. Tout ça est une histoire de concepts, de mots.

 

 

Les mots sans l'expérience ne sont que des squelettes sans chair. La bonne démarche est d'aller d'abord chercher la vérité en soi, par une pratique permettant d'aller profond, sans mots, sans pensées, sans concepts, sans mantra, sans objet de méditation extérieur à soi. Ensuite, de revenir et de mettre tout ça en mots. Mais, on ne peut pas espérer que de parler de la vérité, que de lire à propos de la vérité, ça donnera l'expérience de la vérité.

 

 

Le fait de lire à propos de l'océan, le fait de parler de l'océan ne fera pas venir l'océan à vous. Il vous faudra vous déplacer. Ce n'est pas le fait de parler de la vérité, de lire à propos de la vérité qui fera venir la vérité à vous. C'est ça que j'essaie de vous dire. Les mots émerveillent les gens, parce qu'ils sont beaux, qu'ils disent parfois de belles choses, d'autres fois des choses vraies, mais ils ne peuvent pas remplacer l'expérience. Si vous avez l'expérience, vous pouvez en parler, mais d'en parler ne vous fera pas avoir l'expérience. « Pas d'expérience, pas de mots ! ».

 

 

Ce n'est pas parce que vous lisez les mots que quelqu'un, qui les a vécu, a écrit que vous vivrez ce qu'il a vécu. Tout au plus, peuvent-ils vous donner l'envie de vivre la même chose.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #vérité, #lavoie, #bonheur, #méditation, #spiritualité, #saintnom
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :