Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Voie de la Libération de votre âme, est celle du service, du satsang, de la méditation, sans oublier les angas. Si vous omettez d’observer un de ces quatre piliers, vous n'êtes plus dans l'agya, donc vous n'êtes plus sur La Voie. La Voie n'est pas seulement les quatre piliers, c'est aussi le guide.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la raison de vivre, le satsang et la vérité.
La rasion de votre vie n'est pas obligatoirement vos raisons de vivre

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Il est dit que La Voie qui vous libère de ce que vous croyez être vous, c'est l'agya. Dans l'agya, il y a le guide. L'agya c'est plus qu'une sàdhana, c'est plus qu'un mode d’emploi, c'est La Voie. C'est plus que d'observer régulièrement les quatre piliers que vous savez (service/satsang/méditation/angas). « De vivre ne suffit pas à la Libération » (Bhaktimàrga 2-1-4)

 

La Voie de la Libération est celle du service, du satsang, de la méditation et des angas. Si vous omettez d’observer un de ces piliers, vous n'êtes plus dans l'agya, donc vous n'êtes plus sur La Voie. Mais, La Voie n'est pas seulement les quatre piliers, c'est aussi le guide.

 

Si vous oubliez son enseignement vous n'êtes pas sur La Voie. Bon, son enseignement passe par le satsang. Les pratiquants n'ont pas souvent, voire plus du tout de contacts avec le guide, mais les dévots gardent un lien avec lui.

 

Vous pouvez être heureux même sans aller sur La Voie, le but, le propos de la voie n'est pas le bonheur, mais l'accomplissement de la vraie raison de votre incarnation. Souvent, ceux qui arrivent à La Voie, qui aspirent à en recevoir la Révélation (initiation), sont abîmés par une adversité qu'ils ne comprennent pas. La voie leur apporte enfin du bonheur, mais ce bonheur est un effet secondaire (sinon indésirable).

 

Le bonheur de l'initié, qui observe l'agya, c'est d'être dans la douceur de l'instant, pleinement conscient du trésor de Sa Grâce. C'est de connaître sa raison de vivre, de se rendre compte qu'il est là où il doit être à faire ce qu'il doit faire. Le bonheur de l'initié, qui observe l'agya, c'est de ressentir enfin la paix.

 

Dans une voiture, vous avez besoin de tout, pour qu'elle serve à ce pour quoi elle a été conçue : le châssis, le moteur, la transmission, les trains avant et arrière, les roues, le système de freinage, le volant, les sièges, etc. Pour La Voie c'est la même chose : vous avez besoin des piliers de l'agya et le guide fait partie de l'agya. Sans un guide vivant, une voie devient une religion. C'est la parole vivante, actuelle qui fait la vérité d'une voie.

 

Le satsang peut survenir à l'occasion d'un simple échange dans la journée. C'est pourquoi il ne suffit pas d'observer l'agya pour vivre pleinement Sa Grâce. Vous devez aussi être attentif aux trésors contenus dans chaque instant, comme un satsang inopiné dans la journée, une réflexion qui vous remet en cause, vous faisant ainsi progresser.

 

Le vent, le courant de Sa Grâce vous entraîne vers vous ne savez pas où, mais vous avez la conviction que c'est vers le meilleur. Vous avez confiance… De toute façon, vous ne pouvez rien empêcher ! Autant ne pas gigoter. Le guide vous guide sur cette voie, quand vous le laissez vous guider, mais ce n'est pas lui qui a inventé La Voie, qui a tracé le chemin. Un guide de haute montagne n'a pas érigé la montagne.

 

Le guide n'est pas le Seigneur pas plus que son fils (en tout cas pas plus que tout le monde), même si certains guides, ayant laissé des traces indélébiles dans la mémoire collective, ont été transformés en dieux. On les a dotés de pouvoirs extraordinaires qui heurtent la raison, le bon sens et ces guides du passé n'ont jamais été autre chose que des êtres humains, comme les autres, mis à part l'éveil. Mais, l'éveil ne donne pas de superpouvoirs ! Ce qui donne des superpouvoirs, c'est de se faire piquer par une araignée radio-active !

 

Quand, à force de pratique, vous arrivez à faire des quatre piliers de l'agya une pratique continue, globale, cohérente, vous commencez à réaliser : la voie, son agya devient votre vie. Alors vous vivez votre vie, quoi d'autre ? Vous la vivez comme elle a été prévue que vous la viviez, vous en avez la certitude.

 

Cette certitude est le plus beau cadeau de la voie. Vous n'êtes plus un chercheur : vous avez trouvé. ''C'est de cette façon que vous vous placerez en vous. Ceci est la voie de la paix, un point fixe, un centre dans le changement. '' ( l'évangile de Jésus 21-18]

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #yogaoriginel, #yoga, #agya, #guide, #guru
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :