Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand vous allez sur un chemin, ce qui compte, c'est là où vous marchez maintenant, pas là où vous êtes passé avant. Vous pouvez avoir des souvenirs des paysages passés, mais vos pas ne se posent pas sur le passé. L'Observance vous donne les outils pour rester dans l'instant.

Satsang de sri Hans yoganand ji à propos de la spiritualité, de la vie, de la mort et de l'essentiel.
Vous ne devriez pas vous installer dans la vie comme si vous deviez y rester toutjours

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Vous pouvez écrire les choses les plus sensées, les plus abouties, les plus sages, les plus belles, si vous les écrivez sur le sable le vent, les vagues viendront les effacer immanquablement. Une fois ces belles phrases effacées, qui s'en souviendra, à quoi auront-elles servi ?

 

 

Ce qui n'empêche pas que ce qui avait été écrit ait été beau, vrai et frappé au coin du bon sens. Ces phrases ont été utiles d'abord pour celui, pour celle qui les a tracées sur le sable et, peut-être aussi, pour ceux qui étaient là à cet instant et qui ont pu les lire. Mais, l'instant change, le vent souffle, les vagues viennent avec leurs langues d'eau et tout disparaît.

 

 

Le sable est en même temps stable et instable : il est stable parce que là sans cesse présent et instable parce que ce qui y est écrit s'efface rapidement. Ce sable, c'est l'instant, vous pouvez y écrire des pages importantes de votre vie, l'instant d'après la page est à nouveau vierge, comme ces ardoises magiques de mon enfance.

 

 

 

Toujours écrire

du neuf

 

 

 

La page de l'instant est faite pour y écrire de nouvelles choses, toujours. Ce qui compte n'est pas ce que l'on y a écrit, mais ce que l'on y écrit. C'est ça l'instant, c'est ça la réalisation, c'est ça la compréhension : on comprend dans l'instant, mais ce n'est pas gravé dans le marbre. Quand vous écrivez votre compréhension sur un support pérenne, vous pouvez la lire plus tard et la relire encore. Peut-être même que ça résonnera encore en vous, mais ce qui compte, c'est ce que vous avez compris dans l'instant. À chaque instant sa compréhension, sa réalisation.

 

 

Quand vous allez sur un chemin, ce qui compte, c'est là où vous marchez maintenant, pas là où vous êtes passé avant. Vous pouvez avoir des souvenirs des paysages passés, mais vos pas ne se posent pas sur le passé. Vous faites les choses dans l'instant pour plaire à Dieu et profiter de Sa Grâce tant que vous le pouvez. Nous ne sommes pas grand-chose, un rien peut nous éteindre. Quand vous êtes lucide à propos de la condition humaine, vous ne pouvez qu'être humble. Ceux qui ne le sont pas, humbles, ne sont pas lucides.

 

 

 

Une voie spirituelle

authentique

 

 

 

L'impermanence devrait rabattre le caquet de bien des vanités. L'humilité est une vertu essentielle sur une voie spirituelle vraie. Qu'est-ce qu'une voie spirituelle vraie ? C'est une voie qui vous remet en cause, vous aide à laisser mourir, en esprit, la vieille personne que vous croyez être afin que vous puissiez renaître, en esprit. C'est ce que Jésus disait à Nicodème

 

 

« En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau,

il ne peut voir le royaume de Dieu. »

 

L'évangile de Jésus 4:3

 

 

Pour naître de nouveau il faut d'abord mourir (en esprit)... et de quel Royaume Jésus parlait-il ? Parlait-il d'un royaume dans le ciel ? Non, il parlait d'un Royaume à l'intérieur de nous, de chacun d'entre nous.

 

 

« Si vous dites : Voici, le Royaume est dans le ciel !

Alors, les oiseaux du ciel y seront avant vous.

S'ils vous disent, Il est dans la mer !

Alors, les poissons y seront avant vous.

Mais, le Royaume est à l'intérieur de vous

et il est à l'extérieur de vous ! »

 

L'évangile de Jésus 22:5 (Thomas logion3)

 

 

Il est dedans et dehors, mais où est-ce le plus près ? Dedans, évidemment ! Alors c'est dedans qu'il vous faut chercher, si ça vous intéresse. Tout le monde n'est pas intéressé par le Royaume, certains sont branchés football, d'autres voitures, d'autres sexes et pour trouver, en vous, le Royaume, c'est-à-dire la parfaite béatitude, le minimum requis, c'est de s'y intéresser.

 

 

C'est là que l'humilité entre en jeu. Sinon comment auriez-vous le besoin de laisser mourir (en esprit) la vieille personne que vous croyez être ? La trouvant bien vous ne voudrez pas qu'elle disparaisse. Tout se passe dans l'instant et c'est le propos de La Voie : que vous soyez le plus possible conscient dans l'instant. Les quatre piliers de La Voie ont ce propos-là, que du lever au coucher vous soyez le plus possible conscient dans l'instant.

 

 

« L'Un est depuis, et pour toujours, tout entier dans l'instant. »

 

Bhaktimàrga 1-1-11

 

 

L'agya vous donne les outils pour le faire, mais ils ne le feront pas à votre place : c'est à vous de le faire ! Vous pouvez échafauder des théories parfois pleines de charmes, intelligentes, mais une théorie ne vous servira jamais à trouver, en vous, ce Royaume dont Jésus parlait. Il y a eu beaucoup de maîtres éveillés qui ont parlé de ce Royaume, mais avec d'autres mots comme Satçitananda (parfaite conscience de la béatitude)... mais si le mot est différent ce dont il parle est identique. C'est étrange comme souvent les Hommes s'attachent aux mots plutôt qu'à ce dont ils parlent !

 

 

 

La pratique, tout est là

 

 

 

Pour observer l'agya, pratiquer ses quatre piliers, il faut avoir reçu la Révélation (initiation) et pour ça le demander ici. Tous les livres du monde, aussi bons soient-ils, ne pourront pas vous mener au Royaume, seule la pratique pourra le faire. Il y a des livres passionnants, qui « tiennent la route » et qui pourtant ne vous apporteront rien, sinon de la distraction, parfois de l'inspiration, mais de l'inspiration à quoi faire ? À faire ! Prenez le Mahâbhârata, par exemple… C'est passionnant, mais après l'avoir lu est-ce que ça vous a rapproché du Royaume ?

 

 

C'est comme « le Silmarillion », de J.R.R Tolkien : il est passionnant et l'univers qu'il décrit tient debout, les références sont nombreuses, les généalogies sont dignes de la Bible et cependant tout est faux ! C'est une pure invention. Beaucoup de livres considérés comme sacrés sont de cette sorte, des mythes. Aucun livre ne vous rapprochera du Royaume, de la béatitude sauf s'ils vous inspirent à marcher sur une voie spirituelle véritable. Je vous rappelle la définition d'une voie spirituelle véritable ? « Qui vous remet en cause profondément et vous renvoie vers le dedans de vous. »


 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #agya, #spiritualité, #bonheur, #vérité, #méditation, #béatitude
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :