Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici une mise au point bienvenue à propos de notre vrai soi... de qui nous sommes en vérité. Il parle aussi de la compréhension à chercher dans l'instant plutôt que dans les choses apprises. Les mises à jour y sont constantes, c'est comme le cloud.

Satsang de sri hans Yoganand ji à propos de spiritualité, de La Voie, de l'instant-présent.
En spiritualité, tout se passe dans le présent, inutile d'enregistrer dans votre mémoire

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Dans l’Observance, avec la durée et la soif de vérité, vous évoluez psychiquement. Le psychisme est un des composants de votre paradigme existentiel, celui qui vous permet de réaliser le propos de votre venue dans cette existence. Ceux qui considèrent la vie spirituelle comme éthérée, se passant au-delà du corps et du mental se trompent et vivent un concept, un rêve de spiritualité, pas la vérité des faits. Durant cette incarnation, vous n’êtes pas seulement l’âme, mais le corps et le mental aussi. S’ils sont là ce n’est pas par accident, c’est qu’ils ont leurs rôles, leur utilité. Vous devez faire avec.

 

 

 

Le mental évolue

 

 

 

Avec la durée dans la pratique, l’Observance de l’agya, de ses quatre piliers, le corps et le mental évoluent. Le corps vieillit et le mental s’éclaircit. Le mental évolue dans certaines valeurs comme l’amour, le détachement, l’humilité. Quand la compréhension vient à force de méditation, les idées, les concepts évoluent, se font plus clairs, plus précis, plus sensés. Les idées préconçues disparaissent.

 

 

Vous avez la claire vision de ce qui est bien et de ce qui est mal. Vous savez ce qui est bien et ce qui est mal, au-delà de la morale et des lois (qui doivent être respectées)… Il n’est pas nécessaire d’apprendre par cœur une liste exhaustive des choses bien et des choses mal. En fréquentant régulièrement le bien, vous devenez capable de le reconnaître en dehors de vous et, par comparaison à l'inverse, vous devenez capable aussi de reconnaître ce qui n’est pas bien. Le bien est ce qui favorise l’intériorité, l’harmonie, le mal est ce qui est défavorable.

 

 

 

Les mises à jour

 

 

 

Vous êtes dans une dynamique positive, quand vous observez l’agya et les trois piliers. Vous vous mettez à jour à chaque méditation et à chaque satsang. Les mises à jour annulent et remplacent les anciennes mises à jour. Ne soyez pas tenté d’aller rechercher une ancienne compréhension pour la remettre au goût du jour, les choses viennent par téléchargement à partir du cloud, dans la méditation et le satsang.

 

 

Ces mises à jour de votre mental sont là pour vous faire aller en vous… elles ne remplacent pas la démarche de vous connecter. La compréhension qui donne la connaissance, la vraie, elle se trouve dans la pratique, l’Observance, pas dans votre intelligence ni même dans ce que vous avez appris. Ces choses sont là pour vous aider à pratiquer pas pour remplacer la pratique. Quand les mises à jour annulent et remplacent les anciennes mises à jour ça porte un nom : le détachement. Vous effacez les choses et recommencez de zéro. À chaque marche vous recommencez à zéro.

 

 

 

Qui avance ?

 

 

 

L’essentiel est qui va sur cette voie, qui y avance ? Quelle est cette conscience qui observe l’agya et les trois piliers ? Soyez la bonne personne. Identifiez-vous à la bonne personne. Il en faut du lâcher-prise pour accepter de se détacher de ce que l’on croyait avoir réalisé ! Pour avoir cette capacité à lâcher-prise, il vous faut avoir soif. Tout le monde n’est pas heureux de l’approfondissement de votre conscience. Quelqu'un n’aime pas quand vous tirez les rideaux pour laisser entrer la lumière. Si vous vous identifiez à lui (Le faux-ego), alors vous n’aimez pas cette lumière et ces changements vous heurtent, vous font souffrir. C’est là qu’il est important que vous soyez identifié à la bonne personne !

 

 

 

Le guide

 

 

 

Là, vous aurez besoin d’un guide. Vous ne pouvez pas être juge et partie. Le maître a un regard extérieur et si vous lui faites confiance il pourra vous aider, vous guider. Il ne fera pas les choses à votre place, il ne mettra rien en vous qui n’y était pas déjà, mais il peut vous dire quand vous vous trompez, quand vous vous trompez de personne. Quel est ce " je " que vous croyez être ? Quel est ce je qui agit et observe l’agya ? Le maître vous remet en cause. Si vous n’acceptez pas d’être remis en cause vous n’aimerez pas la guidance du maître.

 

 

Le professeur ne peut pas forcer l’élève à apprendre ni apprendre à sa place. Juste, il peut vous donner son enseignement et celui, celle qui le prend et le fait fructifier c’est vous, personne d’autre. Le guide peut vous aider, mais il a besoin de vous pour ça. Vous devez accepter son enseignement, il ne peut vous forcer à le faire. « La Grâce, l'agya, le dharma assumé et le guide gardent le sage en chemin. » (Bhaktimàrga 1-5-14)

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #lavoie, #conscience, #observance, #concepts, #spiritualité
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :