Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le vrai bonheur de la Vérité, de Sa Grâce est une dimension unique, le Royaume, mais cette vibration a toute une gamme de fréquences : un coucher de soleil, le sourire d'un enfant, le parfum de l'être aimé, rire avec des amis, la méditation, le satsang, etc.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la paix et à se régler sur la même fréquence.
Pour percevoir la paix du dedans il s'agit de travailler à se régler sur la même fréquence

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir, faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

« Celui qui observe la Sadhana se place sous la Grâce,

s'il en sort qu'il s'y remette et s'y remette encore. »

 

Bhaktimàrga 1-4-36

 

 

 

Ce n'est pas parce que vous ne voyez pas l'oxygène qu'il n'existe pas. La dimension intérieure n'est pas la plus évidente et pourtant elle est infinie. La dimension à laquelle vous êtes accoutumé depuis votre naissance, c'est-à-dire le monde tel que vous le connaissez, est la même dimension que la vacuité ou Royaume, comme disait le Christ. La dimension de la création est infinie et possède une infinité de spectres plus ou moins perceptibles.

 

 

C'est la même chose pour la lumière, les couleurs et les sons. Vous ne voyez pas les ultraviolets, mais d'autres créatures les voient. C'est la même chose pour les ultra et infrasons. La dimension spirituelle et la dimension « matérielle » sont une seule et même dimension. Le monde extérieur se perçoit avec les sens extérieurs, le monde intérieur se perçoit avec les mêmes sens tournés vers l'intérieur. C'est ce que les quatre techniques révélées vous permettent de faire.

 

 

C'est exactement ça qui se passe pour vous, que vous connaissiez ces techniques ou pas : vous percevez la dimension intérieure selon que vous tournez ou pas vos sens vers l'intérieur. Les quatre techniques sont là pour vous permettre de le faire, mais la profondeur de votre conscience dépendra de l'intensité de votre Observance de l'agya. C'est la pratique qui permet d'avoir la bonne posture intérieure.

 

 

 

La météo de votre humeur

 

 

 

Cette acuité pour l'intérieur varie selon votre état, votre humeur et votre santé. De la même façon que le temps varie, la profondeur de votre conscience a sa météo. Le monde des hommes est bruyant, agité, stressant, souvent angoissant et il y est plus difficile de percevoir les subtilités spirituelles de votre dimension intérieure. Il y a des milieux plus ou moins favorables. Ce n'est pas par hasard que les mystiques aiment à s'isoler au sommet des montagnes ! Ou au milieu de nulle part !

 

 

Certains milieux sont si pleins d'harmonie que le simple fait de les contempler, humblement et silencieusement, suffit à vous ramener au centre. Alors l'harmonie du dehors entre en résonance avec celle du dedans. C'est normal : elles sont de même nature et de même fréquence ! D'autres milieux vous tirent hors de vous, vous écartèlent en séparant votre esprit de votre âme. C'est encore plus difficile quand vous ignorez ces choses-là et que vous n'avez pas les bonnes techniques pour vous aider à vous intérioriser.

 

 

Cela dit, que vous ayez conscience ou non de cette paix intérieure, du Saint-Nom ne vous empêche pas de vivre grâce à Lui, comme de ne pas connaître l'existence de l'oxygène n'a jamais empêché personne de respirer. Vous pouvez vivre quelque chose de si épanouissant en voyant votre conscience s'approfondir ! Vous les pratiquants, ce n'est pas parce qu'il arrive que vous ne voyiez pas bien la lumière qu'elle est absente de vous. Même chose pour la musique et pour le Saint-Nom. Selon votre météo intérieure, vous êtes plus ou moins sensibles à ces manifestations et la constance de votre Observance ne devrait pas dépendre de la météo ! C'est ça qui fait la différence.

 

 

Ce qui est prédominant, pour être plus ou moins constant dans l'Observance de l'agya, la pratique de ses quatre piliers, c'est l'intensité de votre soif... votre motivation. Plus vous avez soif et plus vous buvez. Il n'y a rien à faire contre ça. Le libre-arbitre fait que personne ne pourra vous forcer à boire si vous n'avez pas soif. Mais que vous ayez conscience ou moins conscience ne change pas cette vérité : la Grâce coule en vous et tout est sous contrôle. Si vous n'avez pas encore reçu la Révélation des quatre techniques de méditation de La Voie, que vous ne pratiquez pas les trois piliers et que vous avez soif, alors demandez.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #saintnom, #lavoie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :