Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand j'étais enfant je croyais en mon ange gardien et ressentais sa présence bienveillante. J'étais dans un orphelinat et cette présence était la seule tendresse que j'avais. Depuis 1975, la Révélation reçue en Inde, je sais qui est cet ange.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, les anges gardiens, le Saint-Nom.
Enfant j'aimais mon ange gardien, en 1975 j'i su qui il était : le Saint-Nom ou parole ou Verbe

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

« Celui qui reste dans le Saint-Nom connaît sa vraie nature »

 

Bhaktimàrga 2-3-27

 

 

La Voie n'est pas un morceau d'existence que vous pouvez entrer dans les cases d'un planning, entre les courses au supermarché et une séance de taï-chi... Pour ceux qui la pratiquent quotidiennement, ceux-là qui ont reçu la Révélation des quatre techniques, elle est la vie, simplement. La vie est simple et dans la mesure où vous ne manquez de rien de fondamental, il n'y a pas de raison pour être malheureux et se prendre au sérieux.

 

 

Vous, les pratiquants de La Voie vous avez les moyens de voir la vie avec un bon regard, avec la connaissance de son essence, profitez-en. Qu'est-ce qu'un bon regard ? C'est un regard sans voile. Les idées toutes faites, les concepts, l'aveuglement de l'inconscience, de la dualité déforment la vision que vous avez du monde, de votre existence et créent des soucis, des souffrances là où il n'y en a pas.

 

 

 

Voir la vie telle qu'elle est

 

 

 

Cette incarnation où vous êtes n'est pas une punition, alors pourquoi tant de vaines et stupides souffrances ? À cause du manque de conscience où sont tant et tant de gens, des puissants et des impuissants, des bourreaux et des victimes. Quand vous êtes avec un regard sans cesse neuf, dans l'instant et, pour les initiés à La Voie, quand vous pratiquez ce qui vous a été enseigné, vous voyez la vie telle qu'elle est : une Grâce de L'Un.

 

 

Profitez-en. Si vos problèmes ne sont pas si graves, ne soyez pas ingrats en vous plaignant et n'oubliez pas de rendre grâce. Pour les non-initiés un sentiment de gratitude suffit, pour ceux qui ont reçu la Révélation et qui ont accepté d'observer l'agya, ses quatre piliers, faites-le. En gardant une part de votre attention dans la pratique de la technique du Saint-Nom vous rendez-grâce de la plus belle des façons.

 

 

 

Le bonheur du dedans

 

 

 

 

Je sais une chose, je la sais intimement pour l'avoir vécue depuis tout petit : nous ne sommes jamais seuls, même solitaires. J'ai eu une enfance d'orphelin, placé bébé de fermes en fermes, de pensionnats en pensionnats, d'aérium en institutions. Alors que tout changeait constamment, il était quelque chose de constant, qui m'appartenait en propre et que rien ni personne ne pouvait m'enlever, pas même la solitude : le bonheur du dedans. Ce bonheur du dedans apparaissait quand il n'y en avait pas au dehors et que je m'ennuyais ferme. Je me suis souvent ennuyé et jamais ça ne m'ennuyait, à cause de ce bonheur du dedans, qu'à ces occasions, je percevais.

 

 

Je ne savais pas comment le nommer, ce bonheur du dedans et, vers l'âge de huit ans, j'ai eu la certitude qu'il s'agissait de l'attention, sur moi portée, par mon ange gardien. Depuis que j'ai reçu la Révélation des quatre techniques en 1975, j'ai donné un nom à ce bonheur du dedans : Saint-Nom ou Verbe. Une des quatre techniques, celle qui porte son nom, permet de se mettre en conditions pour être conscient de ce Saint-Nom. Cette technique de méditation peut se pratiquer tout au long de la journée, en même temps qu'on fait ce que l'on a à faire et elle peut se pratiquer aussi, plus profondément, assis en méditation formelle.

 

 

Quand j'étais enfant, je ressentais le Saint-Nom et n'avais pas lu de livre saint ni mystique. Je n'avais aucune connaissance théorique. Juste j'étais disponible à l'instant et des instants il n'en manquait pas ! En vous, en chacun d'entre vous se trouve le même bonheur intérieur. Je le sais, car je l'ai constaté chez ceux à qui j'ai révélé les quatre techniques. Le temps passant n'y fait rien : le Saint-Nom ne vieillit pas et quand vous êtes attentif à Lui vous ne vieillissez pas non plus restant comme un enfant. C'est ce que préconisait le Christ en son temps.

 

 

La vérité est simple et légère.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #saintnom, #bonheur, #enfant, #lavoie
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :