Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Certains rêvent de l'océan et face à lui ils gardent les yeux et les oreilles fermés. Il suffirait qu'ils ouvrent les yeux, qu'ils se débouchent les oreilles pour voir et entendre leur rêve. Pour la Vérité, le bonheur de vivre sous Son regard c'est la même chose.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la libération et la conscience de la Grâce.
Ne soyez pas pressé d'atteindre la Libération, profittez de l'instant en conscience de la Grâce

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

« Qui marche sur La Voie, se fiant à la Grâce, gagnera la Libération. »

 

Bhaktimàrga 2-1-35

 

 

 

Le but de l'Observance

 

 

 

Quand je parle du but de l'Observance, je parle bien de la pratique et pas du but de la vie. Je parle de la Réalisation. Vous savez, c'est comme si vous étiez devant l'entrée d'une salle secrète, face à un mur de roche et qu'il y avait écrit : « Dites le mot de passe et la porte s'ouvrira ». Inutile de chercher un mot de passe, de dire « Sésame, ouvre-toi ! » ou autre chose. Il suffit de dire « Le mot de passe » et la porte s'ouvre !

 

 

C'est un peu comme à une époque, à la campagne, en France, quand quelqu'un quittait sa maison, il fermait sa porte avec une grosse clé. Il accrochait la clef à un gros clou, dehors, près de la porte, à la vue de tous. La clé de votre intérieur est pendue à un clou, près de la porte. Il faut juste vous en rendre compte, parce que en vérité tout est déjà là ! Il n'y a rien à ajouter, il n'y a rien à vous donner ni à vous apprendre ; on n'est pas à l'école. Ce n'est pas comme si vous deviez devenir meilleur. Ce n'est pas comme si vous vous entraîniez pour les Jeux Olympiques de la spiritualité.

 

 

 

Tout est déjà là

 

 

 

Tout ce qu'il vous faut est déjà là. Il n'y a personne qui ait plus que les autres. Nous sommes tous fabriqués pareils. Il s'agit juste de vous en rendre compte. C'est comme la Grâce… « Vous attendez la pluie alors qu'il a déjà tant plu » (Maha-Rahas 1:14). Le fait d'être incarné dans ce corps est déjà une Grâce.  Alors, vous attendez quoi, comme Grâce ? Combien de vies avez-vous passées avant d'être celui, celle que vous êtes aujourd'hui ?

 

 

Ouvrez les yeux. Allez-vous rester des somnambules qui avancent les yeux fermés, mains en avant ? La réalité est différente de vos rêves parce que les rêves sont des illusions, des chimères. Quand vous dormez et que vous rêvez, et puisque vous vous réveillez, allez-vous chercher à vivre, éveillé, votre rêve ? Souvent, vous êtes soulagé d'être sorti du rêve.

 

 

 

C'est parfait

 

 

 

La réalité est parfaite et vous avez une toupie qui tourne dans votre tête, qui vous hypnotise. Vous voudriez plier la réalité à votre rêve, au lieu de quitter votre rêve. Ça ne se peut pas ! Si c'est ça que vous cherchez à faire, ce n'est pas étonnant que vous n'y arriviez pas. Soyez constant dans l'Observance et vous arriverez à vous réveiller. Inutile de sortir de votre corps pour éprouver une exaltation, inutile de voyager dans l'astral.

 

 

Ne cherchez pas l'exaltation, comme certains amateurs d'ésotérisme. Il y en a qui avalent des drogues pour arriver à une extase mystique. Depuis toujours, les chamans animistes, les marabouts ont pratiqué cette sorte de transe. Il s'agit simplement de vous rendre compte.

 

 

Pourquoi courir à droite et à gauche ? Tout est là et le truc, c'est juste de s'arrêter. Il y a le poids du désir qui vous a suivi dans la spiritualité. Avant, vous aviez peut-être le désir de réussir, le désir d'être aimé, le désir de voyager, le désir d'avoir une maison, et puis vous avez suivi des chemins de recherche et vous avez trouvé La Voie, rencontré son satsang.

 

 

Le désir vous a suivi, il a revêtu les habits du mystique et il désire des expériences de méditation, être un bon disciple, réaliser, s'éveiller, se libérer, trouver Dieu, le rencontrer... désir, désir, et encore désir. Comme un concept est un concept, un désir est un désir ! Ouvrez les yeux et rendez-vous compte !

 

 

 

Avoir soif n'est pas désirer

 

 

 

Vous savez, la pratique de la méditation, tant assise que dans le service, c'est pour vous recentrer, pour que vous puissiez vous rendre compte. Imaginez un enfant, le matin de Noël, qui court partout en criant : « Il est passé ! Il est passé ! » et qui saute comme une petite chèvre... Ses parents lui disent de cesser de courir, de sauter et de crier pour ouvrir ses paquets. C'est ça la méditation, les pauses Saint-Nom, vous vous calmez et vous vous rendez compte.

 

 

Une chenille ne peut pas voler. Vous êtes chenille et le resterez jusqu'à votre désincarnation, une fois sorties de la chrysalide du corps humain, vos ailes se déploieront et vous vous envolerez. Ce n'est pas une « Promesse pour après », simplement une vérité. En attendant ce jour, profitez de votre vie et goûtez aux délices de Sa Grâce. Souvent l'ego-spirituel met la barre très haut pour mieux vous perdre en vous décourageant. Ne l'écoutez pas.

 

 

Vous pouvez vous abandonner à ce vide intérieur plein de satisfaction. Quand je suis en conscience, je n'ai besoin de rien d'autre. Ce vide me remplit le temps que ça dure.  Je peux recommencer tant que j'ai envie. Personne ne peut m'en empêcher. Tant que vous serez des êtres-humains, vous serez limités. Vos limites sont comme ces gilets d'hommes-grenouilles qui les plombent pour qu'ils ne remontent pas en surface, pour qu'ils restent à une certaine profondeur.

 

 

Durant cette incarnation, vous avez des choses à faire, vous avez à réaliser la raison de votre incarnation, alors votre corps, votre ego, votre mental vous maintiennent à un certain niveau. Imaginez, si vous étiez toujours comme un illuminé ! Pourriez-vous vivre normalement ? Assumer vos obligations ? Non, c'est la raison de vos limites. Vous êtes bridés et désirer se débrider est une vanité, fruit de l'ego-spirituel. Acceptez-le, lâchez vos illusoires ambitions mystiques et observez l'agya, ses quatre piliers avec constance... vous aurez conscience de la Grâce.

 

 

Si vous voulez assumer vos responsabilités, vous avez intérêt à ouvrir les yeux ! Alors ne vous en faîtes pas et profitez ! Vous ne pourrez jamais dépasser certaines limites de votre condition d'âme-incarnée. Certaines limites peuvent être dépassées, mais vous ne saurez pas lesquelles tant que vous ne les aurez pas dépassées, alors ? Comment faire pour les dépasser ? Qui vous demande de les dépasser ? Ce n'est pas une épreuve sportive. Faites ce que vous pouvez, comme vous voulez, sincèrement.

 

 

Vous savez quoi faire. Les limites que l’on peut dépasser, vous les verrez au fur et à mesure que vous les dépasserez... mais ne vous fiez pas à vos concepts à ce sujet. C'est comme quand j'avais huit ans, en 1964 et que nous discutions de l'an 2000 avec les copains.

 

 

Nous avions des livres qui nous montraient l'an 2000 avec des illustrations dessinées, comme le journal de Mickey ou Spirou… Il y avait des véhicules bulle qui naviguaient en l'air, à travers les tours géantes des villes et des robots nous ressemblant, qui allaient parmi nous. Mais l'an 2000 n'a pas ressemblé à ça ! Par contre, nous n'avions pas imaginé l'ordinateur, les smartphones, les tablettes. Alors n'imaginez pas, juste faites-le !

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais je dois préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #comprendre, #conscience, #lavoie, #spiritualité, #bonheur, #méditation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :