Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La compréhension ne vient pas en lisant des livres et puis en réfléchissant à ce que l'on a lu. Comprendre vient de ''prendre-avec'' ou ''co-préhende''. La compréhension est le fruit de la pratique. On la construit brique après brique.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie et la réalisation.
La Réalisation spirituelle se construit brique après brique, dans le détachement et la constance

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

« Apprendre n'est pas savoir. »

 

Bhaktimàrga 2-1-27

 

 

En spiritualité, la compréhension est une construction qui se fait petit à petit ; brique après brique. Ces briques viennent de l'intérieur, d'une inspiration venue de profond et que l'Observance des quatre piliers fait remonter. Ces briques, qui sont des idées justes, s’agglomèrent les unes aux autres pour construire la compréhension. On ne comprend pas en vrac, comme ça et on met toutes ces compréhensions dans des boites pour les classer plus tard, à tête reposée. Ces idées, ces concepts sont comme les pièces d'un puzzle que l'on assemble au fur et à mesure qu'elles nous viennent pour former une compréhension vraie.

 

 

 

Compréhension en kit

 

 

 

Chaque petit morceau de compréhension se monte dans un ordre précis, comme on fait avec un meuble en kit. Vous n'avez pas le mode d'emploi, il s'écrit au fur et à mesure. Vous disposez des outils, mais pas du plan final. Pour quitter l'exemple du meuble et passer à celui d'une maison, vous n'allez pas monter le toit avant les quatre murs ni les murs avant les fondations. Tout vient à temps, il suffit de pratiquer et d'attendre. « Tout vient à temps à qui sait attendre » (Rabelais, Pantagruel Livre IV, chapitre 48) et savoir attendre c'est observer l'agya !

 

 

La compréhension sert à enregistrer, rendre durable une réalisation. Pour réaliser il est nécessaire d'avoir compris. La Réalisation c'est la reconduction, jour après jour, d'un comportement valide qui s'installe dans la durée. Pour reconduire un comportement valide il est indispensable d'avoir compris qu'il l'était... valide. Cette compréhension se forme comme se forme une stalagmite ; goutte après goutte, avec la pratique. Il suffit d'avoir confiance et de laisser du temps au temps.

 

 

Quand vous avez compris vous réalisez et c'est à ça que sert l'intelligence, à comprendre. Sans compréhension vous n'aurez pas de discernement et sans discernement comment différencier le bien du mal ? Bon, il y a le satsang et l'enseignement du guide, quand vous entretenez des relations suivies avec lui, mais la compréhension vous appartient, elle vient de vous et vous permet d'adhérer. Quand vous avez compris, le satsang vient pour confirmer ce que vous avez compris.

 

 

 

En partant du satsang

 

 

 

Vous ne pouvez pas réaliser directement par le satsang, il ne vous fera rien comprendre en profondeur. Il faut que vous ayez déjà compris, même sans le savoir. Le satsang vous guide, la méditation vous inspire et le service vous fait réaliser... Inscrire dans la réalité, dans les faits, ce que vous avez compris. C'est la raison d'être des piliers. Si vous avez une voie spirituelle noble et généreuse, mais qui n'a pas ces piliers, il manquera quelque chose dans le processus de réalisation. C'est comme si vous aviez une belle auto, mais pas de pompe à carburant ! La démarche de La Voie est valide !

 

 

 

Les pièces s'assemblent

 

 

 

Des fois, vous avez comme des petites pièces éparpillées sur une table... Ici vous avez la dévotion, là vous avez le lâcher-prise et ailleurs vous avez l'humilité, le détachement, la dédication, la simplicité, etc. Tous ces mots éparpillés ne signifient rien, c'est juste une nuée de mots. Mais quand vous rangez ces mots, ils forment une phrase pleine de sens... c'est ça le processus de compréhension ! Tant que cette phrase est dans le désordre, vous ne pouvez pas la lire. Quand vous savez classer dans le bon ordre toutes ces intuitions, ça devient alors une vraie compréhension.

 

 

Ça vous fait comprendre que le détachement vient après le lâcher-prise. Tant que l'on tient, on ne peut se détacher. Pour ne plus tenir il est nécessaire d'être dans le non-agir... c'est-à-dire le « Faire dans le Saint-Nom ». Il n'est pas bon de construire le toit avant les murs, ni les murs avant les fondations. Pour faire les choses dans l'ordre, dans l'harmonie, laissez faire la Grâce et c'est là où le lâcher-prise et le non-agir sont nécessaires.

 

 

 

Le lâcher-prise

de chaque instant

 

 

 

Le lâcher-prise n'est pas seulement de lâcher les choses auxquelles on tient, de les abandonner... C'est bien de se détacher des choses, mais il ne suffit pas de les jeter pour s'en détacher ! Le lâcher-prise c'est aussi de simplifier son existence, mais pas seulement. Il ne suffit pas de lâcher quelque chose et c'est fini, on a lâché prise. C'est à faire tous les jours.

 

 

Le lâcher-prise sert aussi à lâcher l'ambition spirituelle. Ça sert aussi à lâcher le sentiment de vexation ressenti après la réflexion que l'on vous a faite. Ça sert aussi à lâcher l'agacement où vous mettent certaines choses, certains comportements. Je connais bien ça ; l'agacement ! Le lâcher-prise ne va pas vous empêcher d'être agacé, mais il va faire que cet agacement s'estompe sans laisser de traces.

 

 

Le problème n'est pas d'être parfait ou non, correspondant à l'image que l'on peut avoir du yogi. Ce qui compte, c'est la conscience, le discernement et le lâcher-prise. Vous vous êtes énervé, peut-être même avez-vous une raison compréhensible de vous énerver, mais lâchez prise et retrouvez le calme du Saint-Nom dès que possible. Détachez-vous aussi de vos désirs, même de vos désirs de réussir. Juste ambitionnez d'être le plus souvent et le plus longtemps possible en Sa compagnie. Le reste importe moins ! Ce qui compte, c'est simplement de ne pas rester sans Lui.

 

 

 

Il n'est pas interdit

d'être bien

 

 

 

Ne vous interdisez pas d'être bien parce que la seconde d'avant vous étiez mal. D'avoir été mal ne vous disqualifie pas pour être bien. Laissez le faux-ego délirer sans tenir compte des mauvaises idées qu'il vous chuchote en se faisant passer pour vous. C'est son habitude : il avance masqué, travesti. Lâcher prise, c'est, au quotidien, lâcher la culpabilité, l'instant d'avant pour laisser la place au présent. Soyez neuf à chaque instant. Bien sûr que la compréhension se construit brique après brique, étage après étage, mais chaque étage est habitable !

 

 

Vous savez la compréhension, c'est bien, mais la Réalisation est ce qu'il y a de plus haut ! Il est mieux de faire sans comprendre que de comprendre sans faire. Si vous devez vous laver les dents, vous n'êtes pas obligé de savoir pourquoi, il suffit d'en avoir l'habitude et d'aimer avoir la bouche propre et fraîche. Dans l'existence rien n'est gravé dans le marbre, nous sommes toujours sur les ailes légères de l'instant. Quand vous commencez à vous arrêter sur quelque chose, vous quittez l'instant. La Grâce est dans l'instant, ne la quittez pas. D'abord lâchez prise, ensuite vous serez détaché... Mais vous savez, le fait de se détacher, c'est quelque chose qu'il faut recommencer tout le temps. Vous êtes comme les chauves-souris : vous vous accrochez automatiquement !

 

 

Parfois la Guidance fait que les événements vous obligent à lâcher-prise... Quand le réparateur informatique a effacé, par erreur, tous les fichiers du disque dur externe de mon PC, ça m'a obligé à lâcher-prise. Quand vous perdez votre travail, que votre logement vous lâche, vous lâchez prise... un peu obligé, mais c'est toujours pour le mieux. Cette expérience, cette certitude amène la confiance. Les quatre piliers de l'agya, service/satsang/méditation/angas vous font avancer. Même si vous tombez parfois, vous avancez et vous vous relevez pour aller toujours plus loin.

 

 

 

 

 


 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #comprendre, #yogaoriginel, #lavoie, #bonheur, #spiritualité, #spirituality, #méditation
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :