Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un chercheur, comment pourrait-il savoir s'il cherche dans la bonne direction ? Il n'a pas de plan ! Les livres sacrés, certains, peuvent l'aider au début mais assez vite ils ne seront plus d'aucun secours. C'est là que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent !

Satsang de sri hans Yoganand ji à propos de spiritualité, de bonheur, de souvenirs, de détachement.
Ce qui vous empêche d'être heureux, dans l'instant, c'est toutes ces valises du passé que vous trainez

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 Quand on est chercheur, et que l'on arrive à La Voie d'aujourd'hui par une image vue sur les réseaux, par un texte lu sur un des blogs, on devient aspirant à recevoir la Révélation, c’est-à-dire l'initiation à La Voie. Cette initiation donne les outils pour retrouver ce qui manquait à notre conscience, à notre vie. Avant cette rencontre avec La Voie, cette rencontre qui a porté ses fruits, puisque l'on a demandé à être aspirant, on est chercheur, au milieu de nulle part... On cherche, on réfléchit, on suppute, on lit, on se renseigne à propos de la spiritualité, des religions, des pratiques diverses, du but de l'existence, etc.

 

 

Je dois dire quand même que j'ai rencontré, sur les réseaux, plus de gens qui désirent enseigner aux autres ce qu'ils savent que de gens qui désirent être instruits. La très grande majorité de ceux qui publient, à propos de la spiritualité, sur les réseaux le font en disant qu'ils savent et veulent apprendre ce qu'ils savent aux autres. En cela je suis, apparemment, l'un d'entre eux, ni plus ni moins ! Mais, pour le chercheur qui n'a pas trouvé et qui veut apprendre, trouver, vers où aller ? Il y a trois cent soixante degrés qui partent du cercle au centre duquel il se trouve. Quels livres lire ? Comment être sûr de les avoir compris comme ceux qui les ont écrit voulaient qu'ils le soient ?

 

 

 

Les concepts

 

 

 

Maintenant qu'il y a Google il y a tant de liens à explorer ! Alors le chercheur accumule des informations sans savoir les trier... comment le saurait-il ? À partir de quels critères pourraient-ils trier ces informations ? Les différents concepts ? Attention ! Le mot concept n'est pas péjoratif comme je l'emploie ici : un concept peut-être un bon concept, un concept juste même si jamais un concept ne vous apportera autant qu'une réalité vécue profondément, intimement.

 

 

Certains concepts éveilleront, dans l'esprit du chercheur, un certain écho, d'autres seront refusés par la raison ou les à-priori du chercheur. Certains concepts seront acceptés, d'autres seront refusés... Certains concepts deviendront ceux du chercheur, il les agglomérera à la masse de ce qu'il sait et qu'il a admis.

 

 

Ainsi, à force de chercher, le chercheur se construit une chaîne, faite de milliers de maillons, chaque maillon est une connaissance apprise, un concept reçu ou fabriqué par lui-même avec des matériaux conceptuels glanés ici et là... Cette chaîne l'attache à un paradigme psychique qui semble cohérent. En vérité, ce paradigme mental, tout cohérent qu'il paraît ne veut rien dire, ne repose sur aucune vérité : il est une pure construction intellectuelle. C'est ainsi que dans la sphère, informelle, de la spiritualité moderne on invente sa mystique, certainement vraie, à nos yeux, puisqu'elle vient de nous !

 

 

Il arrive très rarement que la rencontre avec La Voie d'aujourd'hui, avec son satsang (propos inspirés) éveille une soif d'en savoir plus. Le chercheur avait des oreilles pour entendre et il a entendu la vérité du satsang. Sans forcément adhérer tout de suite sans restrictions aux propos, à l'enseignement de La Voie d'aujourd'hui, le chercheur devient, sans le savoir, un postulant. Il n'est pas encore un aspirant à la Révélation, mais il veut en savoir plus et commence une relation épistolaire, par mail, avec l'ashram nandi-àlaya. Il pose des questions et des réponses lui sont adressées par retour.

 

 

Alors, petit à petit le chercheur, devenu postulant, commence à réaliser que ce qu'il croyait juste ne l'était pas tant que ça et d'autres concepts viennent remplacer les siens. Ce n'est pas évident de se débarrasser de ses concepts pour prendre comme siens ceux d'autres gens ! Puis le postulant demande à recevoir la Révélation, devenant ainsi un aspirant et il a à cœur de jeter ses anciens concepts. Ce qui demande beaucoup de sincérité, de foi et de soif, d'humilité et de conscience.

 

 

 

Une graine

 

 

 

Au moment de la Révélation, l'aspirant arrive enthousiaste, plein d'espérances et motivé à pratiquer, à cultiver la graine qu'il s'apprête à recevoir. La Révélation n'est pas la fin du voyage, n'est pas la réalisation, mais le point de départ de La Voie d'aujourd'hui, l'outil nécessaire pour cultiver la graine reçue, qu'elle prenne racine, qu'elle germe, puis pousse, puis croît pour fleurir et donner ses fruits. Ce qui va nous nourrir sont les fruits pas la graine ! Mais sans la graine pas d'arbre, sans arbre pas de fruits ! L'arbre demande à pousser.

 

 

Après quelque temps de pratique assidue sur La Voie d'aujourd'hui on se rend compte que l'on a, petit à petit, remplacé nos anciens concepts par de nouveaux... Tant que ces nouveaux concepts restent des outils pour la conscience, il n'y a là rien à redire, mais ces concepts sont parfois considérés comme une finalité, un but, une vraie compréhension. Mais la vraie compréhension ne vient pas des concepts, aussi justes soient-ils, elle est le fruit d'une adhésion venue de profond.

 

 

Une vieille collection de concepts avait été jetée, une nouvelle collection est en train de se constituer. Les concepts justes servent sur l'instant, pour que le mental ait sa part de compréhension... Ils doivent servir dans l'instant, mais une fois qu'ils ont servi pourquoi les ranger, les collectionner ? Inutile de les mettre dans votre disque dur, vous les retrouverez dans le cloud ! Le cloud, c'est la méditation. Pas besoin de mémoire pour méditer.

 

 

Ne vous encombrez pas ! Ce n'est pas parce que les objets qui encombrent votre divan sont des objets de valeur, des antiquités intéressantes que votre divan est confortable pour vous y coucher ! Quand vous êtes disciple, que vous allez sur La Voie, pratiquant ce qui vous a été appris lors de la Révélation, au fur et à mesure que la compréhension vous vient, qu'elle remplace et annule l'ancienne... Ainsi votre « système » sera toujours disponible et capable de fonctionner avec toutes ses capacités.

 

 

C'est un peu votre défaut ; les mises à jour s'accumulent dans votre esprit et finissent par prendre trop de place, vous ralentissant. Nettoyez votre mental des anciennes mises-à-jour. Ce sont des résidus qui vous encombrent et finissent par créer une confusion qui, pour être spirituelle, n'en n'est pas moins de la confusion.

 

 

« Celui qui va sur La Voie, ne génère pas de résidus. Celui qui parle dans l'Unité parle en vérité. Celui qui assume ses devoirs, n'a pas besoin d'y être obligé. Éclairé deux fois : une fois par la lumière de l'Unité, une autre fois par sa propre sagesse, l'éveillé peut enseigner aux autres Hommes. Pour le maître, le disciple est une occasion de servir. Si l'un n'estime pas son maître, si l'autre néglige son disciple, ils se trouvent plongés dans l'aveuglement. L'un a besoin de l'autre, telle est La Voie. » (Tao-Te-King 1:27)

 

 

« Taj-jah samskàro'nya-samskàra-pratibandhï.
 

L'effet de cette connaissance balaie les résidus de l'esprit. »

Yogasûtra 1:50

 

 

 

Un jour vous vous rendez compte du trésor de l'instant, et vous y restez pour profiter du bonheur de vivre dans la conscience de Sa Grâce. La spiritualité est sensuelle. Ce sont vos sens qui vous donnent accès à l'Unité, au Tao, à satçitananda, au Royaume (rayez les mentions inutiles ! ) Vos sens tourné vers le dehors, la Création et vos sens tournés vers le dedans, par la méditation, vers la source, en vous, de ce qui a créé la Création : la « vertu-du-Tao » ou « Saint-Nom » ou encore « Verbe ».

 

 

Des livres parlent de tout ça, de cette vérité universelle, qui transcende les vérités individuelles comme le Tao-Te-King, la Bhagavad-gità, les évangiles (plutôt l'évangile de Jésus), le Bhaktimàrga, les quelques rares fragments des citations de Mani, le Guru Granth Sahib et le Yogasûtra. Pour ce qui est des évangiles, du Yogasûtra et du Tao-Te-King je vous recommande les versions « selon-La-Voie ». Les liens des mots vous adressent à des blogs où vous pourrez les lire tout à loisir et gratuitement !

 

 

Mais les livres, aussi justes soient-ils, même ceux que je vous recommande, ne pourront pas vous permettre de toucher à l'Unité, au Tao, au Royaume, à satçitananda. Je veux dire que vous ne pourrez pas faire l'économie de la pratique. « Quand vous agissez, n'oubliez pas votre impermanence et gardez toujours une part de votre attention sur l'Unité. Restez loin de la vanité. » (Tao-Te-King 1:9)

 

 

« Celui qui, par l'étude, veut sans cesse augmenter son savoir, voit grandir sa vanité. Celui qui se consacre à l'Unité, la voit diminuer, jusqu'à connaître le non-agir, alors la maîtrise vient et il n'est rien qu'il ne puisse accomplir. Celui qui lutte, pour gagner la maîtrise, ne l'obtient jamais. » (Tao-Te-King 2:48)

 

 

Si vous êtes disciples de La Voie, pratiquez, prenez-y du plaisir et n'allez pas chercher midi à quatorze heures. Tout vous viendra en temps utile.

 

 

 

 

 

  

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #vérité, #spiritualité, #bonheur, #confusion, #béatitude, #harmonie

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :