Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La simplicité est discrète, ce qui est remarquable c'est ce qui est compliqué. Une tache blanche sur un papier blanc ne se remarque pas comme une tache noire. La vérité de Dieu est simple. Ce qui est compliqué n'est pas de Lui. Vous le savez maintenant.

-Blanc et noir

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

La simplicité est discrète, ce qui est remarquable, c'est ce qui est compliqué. Une tache blanche sur un papier blanc ne se remarque pas comme une tache noire. La vérité de Dieu, celle qu'il a mise et qu'il laisse au fond de chaque être vivant, dont vous êtes, est simple, blanche, lumineuse et discrète. Seul le silence fait que vous pouvez l'entendre. Votre mental est compliqué, vos sens tournés vers le monde sont faits pour le monde du dehors et si vous vous servez de votre mental et de vos sens tournés vers le dehors pour appréhender la Vérité de Dieu vous ne verrez, n'entendrez ni ne ressentirez rien pas plus que vous ne serez à même de comprendre.

 

 

En fermant les yeux que voyez-vous, sur l'écran de vos paupières closes ? Si vous restez dans votre mental, à la surface de votre conscience, vous voyez vos fantasmes, vos concepts, vos supputations, vos craintes, vos pensées et méditer sur ce brouillard obsédant n'apporte rien de bon. Il s'agit d'aller plus profond... mais comment faire ? Si vous avez passé votre journée dans la confusion comment voulez-vous aller profond en méditation en trente ou cinquante minutes le soir ? Ajoutez à la confusion la fatigue, le besoin de dormir et vous aurez une idée de la gageure que vous tentez chaque soir. La pensée est comme un navire très long et très lourd : il faut des kilomètres pour qu'il s'arrête complètement.

 

 

 

Les quatre piliers

 

 

 

C'est pour ça qu'il y a les quatre piliers. Il n'y a pas que la méditation assise, profonde, il y a le service, le satsang et les angas. Vous connaissez ce dicton : « Comme on fait son lit on se couche », c'est la même chose dans la vie spirituelle. Si vous passez votre journée dans la confusion vous ne pourrez pas méditer le soir venu et si vous avez du mal à méditer le soir, méditez à un autre moment ! Le bonheur est simple et si vous voulez le voir vous devez être simple. ''Heureux les pauvres en esprit, car le Royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3). Les esprits forts ne sont pas simples... Quand vous êtes simples, vous êtes pauvres en esprit et vous connaissez le Royaume qui est l'état de béatitude.

 

 

Qu'est-ce que la béatitude ? La béatitude est un état de conscience. Il y a une infinité de ressentis de cette béatitude. Cela va de la satisfaction trouvée dans la vacuité, le vide de pensées jusqu'à la pleine conscience de La lumière-intérieure, ou « Nirvikàlpa-Samadhi » générant l'éveil. La satisfaction, c'est ce que cherche votre âme, c'est-à-dire vous. Il s'agit là de la satisfaction d'un besoin, pas d'un désir et ce besoin est prégnant, c'est le besoin d'essentiel. Votre âme a la mémoire du « Pays » d'où elle vient et elle aspire à y retourner. Ce pays, c'est le Royaume dont Dieu est le Roi en même temps que Son Royaume.

 

 

 

Accomplir le propos de sa vie

 

 

 

Comment trouver la satisfaction, la vraie satisfaction ? Il y a une façon très efficace de le faire, c'est d'accomplir la raison de votre venue sur Terre. Vous êtes ici aujourd'hui, comme hier, dans un but précis et tant que vous ne commencerez pas à viser ce but et à faire ce qu'il faut pour l'atteindre, votre âme sera frustrée, inquiète voyant le temps passer sans avancer. La meilleure façon d'être vraiment satisfait, c'est de faire ce que vous devez faire, d'être sur la vraie voie, celle qui mène à votre accomplissement. Vous qui avez reçu la Révélation des quatre techniques pour observer l'agya, pratiquer les quatre piliers, si vous vous y tenez, vous êtes sur la vraie voie.

 

 

« La voie est le chemin et le but »

Bhaktimàrga 2-1-19

 

 

L'enseignement du guide est un de ces quatre piliers ; le satsang. Si vous croyez pouvoir aller seul, juste avec la méditation et le service, vous vous trompez. Mais l'Observance ne satisfait pas quelque chose en vous qui n'aime pas la simplicité ni la soumission, même une soumission au bonheur vrai. Ce quelque chose est le faux-ego, résultat d'une conscience mal placée et quand vous êtes dans cet état, votre mental collabore à la complication, aux supputations, aux fantasmes, à la paranoïa, aux ténèbres et à sa confusion. N'écoutez pas le faux-ego ! Vous avez le libre-arbitre d'écouter qui vous voulez et personne ne peut vous le retirer, mais pourquoi ne pas préférer la simplicité ? Vous ferez comme votre soif vous poussera à le faire.

 

 

Celui, celle qui a la lumière chez lui, chez elle et qui la pose sur le rebord de sa fenêtre, pour guider ceux qui vont dans le noir, ne souffre pas s'ils détournent le regard préférant les ténèbres. Mais il, elle se doit de laisser cette lampe allumée, sur le rebord de sa fenêtre, car il a été dit : « Ce que tu entendras dans ton oreille, proclame-le sur les toits à l’oreille d’autrui. Car personne n’allume une lampe pour la mettre sous le boisseau, ni dans un endroit caché ; mais au contraire, il la place sur un lampadaire, de façon à ce que quiconque qui entre et sort puisse voir sa lumière » (Évangile selon Thomas, logion 33).

 

 

Vous avez toujours le choix entre la simplicité, c'est-à-dire l'Unité et la complication, c'est-à-dire la dualité. Jésus, en son temps, parlait déjà de cette unité et de cette dualité. Pour parler de l'Unité il parlait du Royaume, de Lui, c'est-à-dire de Son Père, il disait le dedans et pour parler de la dualité il parlait de cassures, de l'extérieur, de frontières : « L’un des disciples demanda : ''Dis-nous comment faire pour se déplacer au dedans''. Alors le Maître dit : ''Commencez par vous placer en Lui. N’allez pas dans les cassures, car en vérité, il n’y a pas de frontière. Seuls les yeux créent la frontière parce qu’ils ne voient pas l’Intérieur qui se tient dans l’extérieur.

 

 

Seul l’œil crée l’union. C’est par lui que vous vous déplacerez en Lui. L’œil crée le Monde qui fait les mondes. L’oreille qui entend crée l’œil et le fait grandir. Ainsi, la réalité qui s’ouvre à l’œil et à l’oreille ouvre la route à une autre réalité. L’un nourrit le multiple et le multiple renvoie toujours à l’Un. Je vous l’annonce : ne séparez pas, déplacez-vous parmi les séparations. C’est de cette façon que vous vous placerez en vous. Ceci est la voie de la quiétude, car la quiétude est un centre dans le changement » (Évangile de Marie 45 à 65). J'ajoute, comme le Christ faisait de son vivant en terminant ses satsang : « Que celui qui a des oreilles pour entendre entende » (Matthieu 11:15).

 

 

Vous le savez, vous qui avez reçu « Le baptême dans l'Esprit-Saint et dans le feu » (Luc 3:16), la Révélation des quatre techniques, les mêmes que pratiquait le Christ et qu'il reçut en Inde avant de revenir en Palestine vers l'âge de trente ans, vous le savez comment vous placer en vous... Oui, la quiétude est au centre de vous dans ce monde de la dualité. Observez l'agya, pratiquez ses quatre piliers et vous, les disciples, recevez mon enseignement et ouvrez-vous à moi de vos soucis, de vos difficultés dans la pratique et je vous répondrai.

 

 

« La Grâce, l'agya, le dharma et le guide gardent le sage en chemin. »

Bhaktimàrga 1-5-14

 


 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #dualité, #bien, #mal, #yogaoriginel, #lavoie, #spiritualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :