Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qu'attend-on de l'Observance ? Tout est là. Je vous ai déjà parlé de la « posture intérieure » et ce que vous attendez de l'Observance fait partie de cette posture intérieure ; votre motivation. Attendez-vous d'être bien ?

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la motivation, la pratique.
Avec la pratique, en spiritualité, la motivation compte autant que les techniques

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

Qu'attend-on de l'Observance ? Tout est là. Le fait de pratiquer les trois premiers piliers de l'agya et d'observer le quatrième (les angas) est essentiel. Je vous ai déjà parlé de la « posture intérieure » eh bien, ce que vous attendez de l'Observance fait partie de cette posture intérieure ; votre motivation. Attendez-vous d'être bien ? Si vous avez faim, ce n'est pas en pratiquant la technique du nectar que vous n'aurez plus faim, contrairement à ce qu'affirme la Gheranda-samhita*. Peut-être quelques heures, mais il vous faudra manger, à un moment donné.

 

* La Gheraṇḍa saṃhitā a été composée par Gheranda au XVIIe siècle. Ce texte qui comprend 5 483 mots est composé de 351 śloka (strophes) réparties en sept upadeśa (leçons ou chapitres). Ces sept upadeśa ou leçons sont : sat-karmāni (purification) ; āsana (posture) ; mudrā (position des doigts) ; pratyāhāra (retrait des sens) ; prāṇāyāma (contrôle de la respiration) ; dhyāna (méditation) ; samādhi (achèvement par l'absorption profonde ou la contemplation).

 

 

Votre corps, votre cerveau ont besoin de nutriments, de sucre, de protéines, de vitamines, etc. Ce n'est pas l'Observance qui va vous rendre bien, sauf si vous vous conformez au quatrième pilier, les angas, qui dit qu'il faut s'occuper de son corps. Si vous avez soif, c'est de boire qui vous désaltérera. L'Homme a des besoins essentiels et ce n'est pas l'Observance de la sadhana de La Voie qui va satisfaire ces besoins essentiels, sauf de parler de la Grâce ! Ne confondez pas les besoins et les désirs.

 

 

 

Être heureux

 

 

 

Qu'attendez-vous de la pratique ? D'être heureux ? Oui, c'est bien d'être heureux. Mais ce n'est pas le but de la vie qui vous a été donnée. Ce n'est pas l'Observance qui remplacera l'attention, l'amour, la tendresse de ceux qui vous aiment et que vous aimez, ni la satisfaction que procure une jolie maison, l'épanouissement professionnel, la santé, etc. Une pratique régulière, favorisera vos bonnes dispositions au bonheur, mais elle ne vous donnera pas, directement, le bonheur. Ou alors, un bonheur tout spirituel, celui d'un ermite.

 

 

Un des plus grands obstacles au bonheur durable, profond, c'est qu'on a des désirs. Un autre obstacle est la vanité, un autre, l'aveuglement. Tant que vous aurez des désirs hors du contrôle de votre raison, vous ne pourrez pas être heureux. Vous pourrez avoir quelques satisfactions, qui ne durent pas, mais de bonheur stable, vous n'en aurez pas. Pour éliminer, ou au moins maîtriser les désirs, il n'est pas nécessaire de tous les satisfaire, ça n'aurait pas de fin : un désir chasse l'autre. Si on espère être heureux une fois qu'on aura tout ce que l'on désire, c'est une quête sans fin, génératrice de frustration et d'autodénigrement.

 

 

 

Maîtriser les désirs

 

 

 

On peut, on doit satisfaire nos besoins, mais pour les désirs, on doit faire comme pour la cigarette : « Demain, j'arrête ! ». Non, plus que ça, on peut, tout de suite, les soumettre à la raison... à condition d'être raisonnable. C'est ça le plus dur. Combien de gens, aujourd'hui, rêvent d'être raisonnables ? Alors ? Qu'attend-on de l'Observance, de la pratique (de La Voie) ? Je sais ce que, pour ma part, j'attends de la pratique. J'attends de la pratique d'être dans l'état où me met la pratique. Quand je compare l'état où je suis quand je reste dans l'agya, l'Observance et celui où je suis quand j'oublie de le faire, je préfère revenir à la pratique. C'est bête, comme motivation. Mais c'est la bonne.

 

 

Les gens moins tarés que moi, qui se satisfont de leur état « normal », eh bien, ils n'ont pas besoin de La Voie. La Voie est faite pour ceux qui ne sont pas bien, quand ils sont séparés de la conscience profonde, la conscience de la béatitude. Jésus disait, à ce propos : « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. Je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs. » (Marc ; 2:17)

 

 

Si Jésus vivait aujourd'hui, la mivilude dirait qu'il est le « gourou » d'une secte, car tous les gourous de sectes s'adressent aux faibles, aux gens vulnérables afin de les exploiter. Jésus avait ajouté : « Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades. » (Matthieu, 9:12) ou encore : « Je ne suis pas venu appeler à la repentance des justes, mais des pécheurs. » (Luc, 5:32).

 

 

Je n'aime pas la vie sans les effets de la pratique. Dans la conscience du Saint-Nom, la vie a une dimension, des couleurs qu'elle avait quand j'étais enfant. Je ne suis plus un enfant, mais cette dimension, ces couleurs aujourd'hui, sont les mêmes que dans mon enfance. Je ne sais pas si je dois retrouver l'enfant que j'étais, mais je retrouve sa vision, la même qualité de bonheur. Est-ce que je vais atteindre la Libération des chaînes du samsara ? Que m'importent ces concepts, qu'ils soient vrais ou faux, ce qui compte, c'est maintenant.



 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #lavoie, #bonheur, #enfant, #jésus, #méditation

Partager cet article

Repost0