Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La réalisation, qui est le but de La Voie, c'est justement faire que ces deux parties de notre vie, la partie spirituelle et la partie matérialiste, soient unie dans une seule et même vie, une seule et même conscience.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

Beaucoup pensent que la dimension spirituelle, la béatitude, le Royaume est sur un autre registre que le monde matériel, pour ne pas dire matérialiste, mais si le Tout est tout, rien ne peut être en dehors du Tout et le monde matériel est dans le Tout. C'est juste une façon de voir les choses. C'est plutôt notre conscience, notre regard qui est dans la conscience du Tout ou en dehors de la conscience du Tout. Quand la conscience, notre conscience, est en dehors du Tout elle voit la césure, les séparations, le multiple, tandis que quand elle est en conscience du Tout, elle voit le Tout partout !

 

 

Quand on n'a pas conscience du Saint-Nom, que l'on ne pratique pas la technique (quand on a été initié), alors on est dans la dualité, dans ce qui sépare, dans la matérialité, les pensées, les émotions, les concepts, etc. Quand on est en conscience du Saint-Nom, dans la pratique de la technique (et du nectar !), alors on voit, en toutes choses, ce qui relie les choses. La dualité, c'est comme l'illusion, la maya, c'est nous qui les créons. C'est une question de point de vue : d'où regardez-vous le monde ? Du Saint-Nom ou de vos pensées et émotions ?

 

 

 

La vraie satisfaction

 

 

 

 

Une autre chose qui n'est pas toujours bien comprise, c'est la différence qu'il y a entre une suite de satisfactions successives et la satisfaction. Par exemple, vous avez soif, faim, envie d'uriner et désirez partager un moment de tendresse sensuelle avec votre partenaire, alors vous buvez, ce qui vous procure une certaine satisfaction, ensuite vous urinez, ce qui induit une autre satisfaction, puis vous mangez, ce qui satisfait votre faim et, pour finir, vous faites l'amour avec votre chéri (e) du moment et vos besoins, désir de tendresse et de plaisir sont satisfaits. Vous avez là un exemple de ce qu'est une succession de satisfactions, mais il ne s'agit pas de la satisfaction.

 

 

La satisfaction dont je parle n'a pas besoin de satisfaire des besoins et désirs, elle a juste besoin que l'âme, c'est-à-dire votre vrai « soi », soit considéré à sa juste valeur. La satisfaction, dont je parle, n'a pas besoin d'autre chose que de conscience du Saint-Nom ou « conscience de la béatitude ». C'est ce que l'on a coutume de désigner sous le vocable de : « vraie satisfaction ». Cette vraie satisfaction est un état de « non-désir ». Quand vous ne désirez plus rien, vous êtes dans la vraie-satisfaction. Attention, vous pouvez avoir un ou des besoins, comme de manger, de boire, de dormir, de discuter avec des gens, mais il ne s'agit pas là de désirs.

 

 

On dit que le monde et la béatitude, la spiritualité ne sont pas sur les mêmes plans, oui, le monde vu avec les yeux d'un mental déconnecté du Saint-Nom est coupé de la béatitude, mais c'est vous, le regardant, qui avez des verres qui déforment la vision, les verres de votre subjectivité, de votre aveuglement, de votre ignorance.

 

 

 

Mélanger spiritualité et matérialité

 

 

 

 

La réalisation, qui est le but de La Voie, c'est justement faire que ces deux parties de notre vie, la partie spirituelle et la partie matérialiste, soient unies dans une seule et même vie, une seule et même conscience. Comment faire ? En observant les quatre piliers. Je ne dis pas que vous serez, du lever au coucher, dans la parfaite conscience de la béatitude (satçitananda), mais vous aurez conscience du Saint-Nom et ça fera de votre existence une vie en conscience.

 

 

Avec sa conscience dans le mental, coupée du Saint-Nom, la dimension spirituelle, la béatitude et la matérialité sont comme l'huile et l'eau ; ils ne peuvent pas se mélanger. L'Observance de l'agya, la pratique du Saint-Nom (et du nectar), dans le service fait office d'émulsifiant, ainsi l'huile et l'eau se mélangent et ça fait monter la mayonnaise ! Ici, il s'agit de la conscience du Saint-Nom et du monde des humains.

 

 

Le service, un des quatre piliers de la sadhana de La Voie, est ce qui permet de mélanger la spiritualité et la matérialité, transformant ainsi l'existence en voie spirituelle. Il ne s'agit pas de religion, de rituels, de tabous spirituels, de régime alimentaire particulier, il est juste question de vivre en pleine conscience. Il y a besoin d'une méthode (sadhana) pour faire ça. J'imagine que vous avez essayé de le faire tout seul, de votre côté, et que vous n'y arrivez pas comme vous aimeriez.

 

 

 

Acceptez d'avoir un guide

 

 

 

 

Personne n'y est arrivé seul, jamais. Il est besoin d'un maître ou guide. Vous savez, ce maître a eu un maître aussi, qui en a eu un de son temps. Le domaine de la spiritualité est suffisamment sensible et précis pour qu'il ait besoin d'un enseignement fiable et pas d'une improvisation à l'aveugle. Le faux-ego, la vanité n'aime pas avoir un maître spirituel, il pense qu'il a Dieu en lui et que son maître, c'est Dieu, pourquoi ? Parce qu'il le vaut bien ! Si personne ne vous porte la contradiction, comment allez-vous distinguer le juste du faux ?

 

 

Demandez à recevoir la Révélation des techniques et observez les quatre piliers dans votre vie quotidienne. Votre existence ne changera pas obligatoirement, je veux dire que vous n'aurez pas besoin de quitter des gens, un travail, des habitudes. Votre existence changera parce que votre regard changera. Votre âme, c'est-à-dire « vous », avez besoin de vérité et d'un vrai sens à votre vie. C'est ce que vous propose la pratique de La Voie.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #spiritualité, #matérialisme, #conscience, #lavoie, #méditation, #bonheur, #saintnom

Partager cet article

Repost0