Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le vrai bonheur ne vient pas de la satisfaction de nos désirs... Satisfaire nos désirs apporte la satisfaction des désirs, mais un désir chasse l'autre et vous n'êtes jamais satisfait. La vraie satisfaction est durable et vient quand votre existence est utilisée, passée à faire ce pour quoi elle vous a été donnée.

Satsang de sri hans Yoganand à propos du bonheur, le vrai !
Le bonheur n'est pas ce que l'on croit et ce après quoi on passe sa vie à courir

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

Pour parler des gens vivant dans des pays développés, démocratiques, en un mot, occidentaux, souvent, où il n'est pas nécessaire de se battre pour simplement survivre, malgré tous les efforts qu'ils produisent à longueur d'année, il leur manque toujours quelque chose. Beaucoup de ces gens ont une frustration chronique dont ils ne savent pas véritablement la cause.

 

 

Il y a des gens qui font de longues et difficiles études, dans des écoles où l'on entre après des prépas, un concours, qui ont des diplômes et un métier bien payé, intéressant, respecté et qui, à un moment donné de leur vie, passent un cap et se retrouvent boulangers, potiers, tailleurs de pierres, agriculteurs bio, etc. Qu'est-ce qui leur est arrivé ? Pourquoi se retrouvent-ils boulangers à cinquante ans, à gagner quatre ou cinq fois moins ? Parce que ces gens, qui ont suffisamment d'argent pour avoir le temps de se poser des questions, éprouvent un manque, un manque de sens et de se sentir utiles.

 

 

Ces gens aiment donner du bonheur aux autres, ils aiment se donner. Il y a ce besoin, en l'Homme, de se donner, mais on lui a tellement appris à prendre ! À gagner ! Se donner, ce besoin essentiel, a été longtemps caché, le plus souvent, il reste caché jusqu'à la retraite. Mais à qui, à quoi se donner ? La crise de la famille, de la religion, l'absence du mythe communiste, socialiste fait que l'Homme ne sait plus à quel saint se vouer.

 

 

La dévotion

 

 

 

En vérité, on a besoin de bhakti, mais qui le sait ? Et qui connaît le sens de ce mot ; « bhakti » ? C'est un mot sanskrit, la langue des aryas qui ont commencé à s'installer en Inde vers 1700 ans avant notre ère. Dans cette langue, bhakti signifie « dévotion ». Même ce mot français, peu de Français savent ce qu'il signifie. Quand on regarde dans un dictionnaire, on trouve la définition suivante : « Piété, attachement à la religion ou aux pratiques religieuses. » Il existe un autre sens, donné par les mêmes dictionnaires : « Zèle ostentatoire ou hypocrite pour la religion. » Mais en vérité la dévotion, bhakti, c'est autre chose et une chose qui n'a rien à voir avec la religion.

 

 

Bhakti est une chose spirituelle, non-religieuse, c'est un amour donné en retour d'un amour reçu, de la reconnaissance pour Dieu, ou quel que soit le nom que vous donnez à ce principe que certains nomment « Tao » ou « l'être-suprême », « le Tout ». La dévotion est, comme disait  Lao-Tseu : « un trésor de Jade », et comme disait yoganand ji : « La perle du chemin ».

 

 

Le sens de la vie

 

 

 

Notre vie a un sens et le sens de notre vie, comme celui de tous les êtres vivants, n'est pas la raison qu'on s'est donné de vivre. Comme il y a des vérités individuelles et une vérité-universelle, l'une n'empêche pas l'autre, il y a des raisons de vivre individuelles et un sens à la vie, le même pour toutes les vies, humaines ou non-humaines.

 

 

Tant que l'on ne connaît pas le sens de la vie, le sens général, universel, on éprouvera cette frustration sur laquelle on ne sait pas mettre un nom. En vérité, celui qui éprouve cette frustration, ce n'est pas celui, celle que l'on croit être, que les autres, plus ou moins proches croient que nous sommes, non ; celui qui éprouve cette frustration, c'est notre « moi » profond, notre âme. Mais comment faire la différence entre ce « moi » profond, l'âme et la personnalité mentale, les souvenirs, les connaissances-apprises et le rôle social que l'on tient ou qu'on nous demande de tenir ? Toute la question de la spiritualité est là !

 

 

Mais combien de gens ont une idée juste de ce qu'est la spiritualité ? Beaucoup confondent la spiritualité et l'ésotérisme, le spiritisme, l'occultisme, le paranormal, la religion, l'hermétisme. Certains sont en quête de pouvoirs paranormaux, veulent être dans un petit groupe d'initiés valant plus que les autres gens et la majorité cherche simplement le bonheur. Mais le bonheur, n'est pas le but de la vie !

 

 

Si le bonheur n'est pas le but de la vie, il ne peut pas être le but de la spiritualité, puisqu'en vérité, le but de la spiritualité (la vraie), c'est l'accomplissement du but de la vie... Vous savez, ce but, ce sens de la vie dont je vous parlais tout-à-l'heure. Le but de la vie, ce n'est pas non plus d'être malheureux et d'être heureux n'empêche pas d'accomplir le but de la vie, je dirais même mieux : connaître le but de la vie et être en chemin pour y arriver apporte un bonheur, un grand bonheur, un bonheur spirituel ! Si, à cause de ce bonheur spirituel, vous éprouvez de la reconnaissance et que cette reconnaissance vous pousse dans bhakti, c'est « la cerise sur le pompon », comme disait l'autre ! (ne me demandez pas qui, je ne m'en souviens plus.)

 

 

Le vrai bonheur ne vient pas de la satisfaction de nos désirs... Satisfaire nos désirs apporte la satisfaction des désirs, mais un désir chasse l'autre et vous n'êtes jamais satisfait. La vraie satisfaction est durable et vient quand votre existence est utilisée, passée à faire ce pour quoi elle vous a été donnée. C'est ça la spiritualité ! Mais les désirs sont des maîtres jaloux et exigeants.

 

 

Seulement ceux qui sont proches de la vérité sont à même d'entendre ce mot sans se moquer et je parle pour ceux-là, pas pour tout le monde, comme disait l'autre : « que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent ! »

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #bonheur, #spiritualité, #vérité, #vie, #méditation, #lavoie, #dévotion

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :