Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En vérité, qu'est-ce qu'un guru ? Que signifie ce mot ? Selon les Upanishad, ouvrage spirituel traditionnel, « gu », signifie « ténèbres » et « ru », lumière, un guru est donc une personne, un maître-spirituel qui chasse les ténèbres de l'ignorance par la lumière de la connaissance.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

Si je donnais des sous-titres aux satsang, à la manière des chapitres de romans au dix-neuvième siècle, j'aurais donné à celui d'aujourd'hui celui-là : « De l'utilité d'un guru ». En France, le mot guru a mauvaise presse... En plus il est mal écrit, on le voit, dans les journaux, orthographié « gourou », alors que ce mot sanskrit s'écrit « guru », qu'importe, je ne vais pas donner un cours d'orthographe, le problème n'est pas là. En France, le mot guru est mal vu, tandis qu'ailleurs, dans le monde, il n'a pas du tout cette connotation péjorative. Sans doute parce que les Français aiment bien faire les esprits-forts, à qui "on ne la fait pas" et se montrer sceptiques, critiques et parce que les médias, dans les années quatre-vingts, s'en sont donné à cœur joie, avec plusieurs scandales de faux gurus qui étaient des escrocs mégalomanes et dangereux et qu'ils (les médias), continuent de traiter de gourou chaque personne dangereuse, qui embrigade les gens. Aujourd'hui, il y a même des gourous islamistes !

 

 

Signification du mot guru

 

 

En vérité, qu'est-ce qu'un guru ? Que signifie ce mot ? Selon les Upanishad, ouvrage spirituel traditionnel, « gu », signifie « ténèbres » et « ru », lumière, un guru est donc une personne, un maître-spirituel qui chasse les ténèbres de l'ignorance par la lumière de la connaissance. Vous voyez, rien de mal ni de répréhensible ! Un chercheur indologue, Jean Varenne, a très bien expliqué ce qu'est un guru, dans son livre : « Dictionnaire de l'hindouisme » (éditions du Rocher, 2002). Il est bon de préciser qu'un guru n'est pas obligatoirement hindouiste, il peut être yogi, jaïn, bouddhiste, etc.

 

C'est quoi l'utilité d'un guru ? Le guru maîtrise une sadhana, qui est un ensemble de pratiques constituant une voie spirituelle, et enseigne ce qu'il faut pour que d'autres puissent suivre cette sadhana. Le guru, ou maître, est allé aussi loin, sur cette voie, que l'on puisse aller de son vivant, connaissant le chemin, il est à même de guider ceux qui ne le connaissent pas.

 

Certains s'adressent au guru pour recevoir de lui les techniques essentielles, puis, comme quand on a obtenu le permit de conduire, ils s'en vont et le guru n'entend plus parler d'eux, pas plus que le moniteur de l'auto-école, n'a de nouvelles de ceux qui ont obtenu leur permit de conduire. On est loin de l'embrigadement, du lavage de cerveau ! En général, les vrais guru ont du mal à embrigader, tandis que les faux guru, les gourous, embrigadent plutôt facilement. Voyez, les guru les plus connus, le sont, en général, après leur mort, comme bouddha, Lao-Tseu, Jésus, etc.

 

 

Un guru vivant

 

 

Le plus important, pour un guru, c'est qu'il soit vivant. Certains ont un guru mort, comme Krishnamurti, sri Aurobindo, sri Chimnoy, Jésus, guru Nanak, Lao-Tseu, bouddha, etc. Mais un guru mort ne peut pas vous parler de vive voix, ni vous corriger, quand vous êtes dans l'erreur ! C'est bien pour ça que les guru morts ont plus de succès que les guru vivants. Il y a, en l'Homme, quelque chose qui déteste être contrarié. Voyez ce que les Hommes ont fait des enseignements de Jésus.

 

Il y a toutes sortes de gens, que l'on considère comme des guru et qui n'en sont pas... Dans les pays anglo-saxons, un guru est une personne qui maîtrise son sujet, c'est ainsi qu'il y a des guru en économie, en informatique, en toutes sortes de matières. Il y a des swamis, des sages, des saints qui sont considérés comme des guru mais un saint n'est pas un guru et un guru n'est pas un saint. On a vu qu'un guru était une personne qui chassait les ténèbres de l'ignorance, par la lumière de la connaissance, mais pour ça, il faut avoir cette connaissance ! De quelle connaissance s'agit-il, en l’occurrence ?

 

 

La connaissance non-apprise

 

 

La connaissance d'un vrai guru n'est pas de celles que l'on peut apprendre dans des livres, une "jnana" (comme on dit en Inde). La vraie connaissance n'est pas dans les Upanishades, le Râmâyana, les Védas, la Bhagavad-Gîtâ, le Mahabharata, le Tao-te-King (ou Dao-De-Jing), le nouveau-testament, le guru-Granth-Sahib, le yogasûtra, les suttas, etc.

 

Ces livres parlent de la vérité, de la connaissance, ils l'évoquent, mais sont bien incapables de l'enseigner. Ceux qui espèrent apprendre la vérité, l'universelle, pas une de ces vérités personnelles que chacun a, ceux, donc, qui espèrent apprendre la vérité dans un livre, aussi saint soit-il, se trompent. Ces livres évoquent la vérité et s'adressent à ceux qui la connaissent déjà, qui ont été initiés par un vrai guru et qui pratiquent la sadhana qu'il leur a enseigné.

 

La connaissance qu'un guru révèle (vijnana) est intérieure, intime, presque charnelle et vient de la fréquentation de l'Unité, de son harmonie par l'Observance d'une sadhana authentique. Lao-tseu, pour parler de la voie spirituelle où il allait et qu'il enseignait, utilisait le même mot que pour dire l'Unité-infinie : « Tao ». Le maître inconnu, que les hindouistes ont transformé en Dieu et surnommé Krishna, c'est-à-dire « le noir », ce maître donc, appelait sa voie « la connaissance ». Il s'agit d'une seule et même voie. Une voie spirituelle est une pratique et une pratique individuelle, pas une théorie que l'on peut apprendre !

 

Lao-Tseu en a très bien parlé en disant : « Connaître la loi éternelle, c'est être éclairé. Celui qui ne s'y soumet pas se perd dans la confusion et la souffrance. Celui qui connaît la loi possède la connaissance non-apprise venue du Tao. » (Tao-te-King, extrait de la phrase 16, du livre premier). Il a dit aussi : « Avec peu de connaissances, on gagne la paix du Tao ; avec beaucoup de savoirs, on s'égare dans la confusion. » (Tao-te-King, extrait de la phrase 22, du livre premier).

 

Celui que les Aryas ont surnommé « le noir », c'est-à-dire krishna, a dit, dans « Le chant de l'éveillé », ou Bhagavad-Gîtâ : « Après avoir reçu la connaissance de la nature réelle de l'âme, l'initié peut maîtriser le mental, ce qui lui permet de se détacher du fruit de ses actes, alors il goûte aux délices de l'harmonie de sa Grâce. » (le chant de l'éveillé 1.7, ou la Bhagavad-Gîtâ 2:39)

 

Un guru véritable a cette connaissance ainsi, il peut l'enseigner. Tout à l'heure, je vous ai parlé d'une « sadhana authentique ». C'est quoi, une sadhana authentique ? C'est une pratique qui permet, à ceux qui la suivent, de se remettre en question, comme l'entendait Jésus, quand il disait à Nicodème que pour renaître, en esprit, au Royaume, il fallait mourir, toujours en esprit, au vieil homme. (selon l'évangile de Jean, chapitre 3, verset de trois à huit). C'est difficile pour la vanité, que « Krishna » appelait le faux-ego, de se remettre en question et quand on se choisit un maître disparu, que l'on se fabrique sa propre sadhana, faite de bric et de broc, comment voulez-vous laisser mourir le vieil homme, sa fausse identité, pour renaître à sa véritable identité, l'âme ou conscience ? Comment reconnaître un vrai guru et le distinguer d'un gourou ? Jésus a dit, à ce sujet : « Tu reconnaîtras l'arbre à ses fruits » (Matthieu: 7:16). Quels sont les fruits d'un guru ? Son enseignement.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #guru, #spiritualité, #lavoie, #méditation, #maître, #enseignement, #bonheur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :