Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il peut y avoir de la spiritualité, dans une religion, mais il ne peut pas y avoir de la religion dans une spiritualité, en tout cas comme on entend la spiritualité sur La Voie. La spiritualité est une pratique, la religion, une croyance et des dogmes, avec des choses licites et d'autres qui ne le sont pas.

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

Pour ressentir l'accomplissement et ce Saint-Nom dans lequel nous baignons, La Voie vous dit d'observer les quatre piliers de l'agya. Observer les quatre piliers, pratiquer, en méditation formelle les quatre techniques (qui ne sont pas les piliers), ce n'est pas suffisant, n'oubliez-pas la « posture-intérieure » ! Ce n'est pas suffisant de faire ce qu'il y a à faire, ce qu'on nous dit de faire, il y a l'intention. C'est ça la posture-intérieure.

 

Par exemple, on vous conseille, quand vous faites les choses, de les faire sans rien attendre en retour, alors vous faites les choses sans rien attendre en retour afin d'être dans un état de conscience qui vous fera vivre la béatitude... cherchez l'erreur ! Si vous n'attendez rien en retour afin de recevoir en retour, vous aurez beau faire toutes sortes de choses de votre mieux, vous ne connaîtrez pas ce que ça fait, de faire les choses sans rien attendre en retour !

 

 

Posture-intérieure

 

 

Alors ? C'est quoi la bonne posture-intérieure, en spiritualité, comme comprise par La Voie ? C'est difficile de le dire en un seul mot. La posture-intérieure, favorable à la réalisation spirituelle, est un ensemble de choses, comme la simplicité, la constance, l'humilité, la soif de vérité, l'oubli de soi (le faux-soi), le vrai détachement et l'amour pour le Saint-Nom. Le Saint-Nom n'est pas que le feeling d'amour et de paix que l'on peut ressentir en soi, quand on est concentré sur autre chose que sur son nombril ; le Saint-Nom, c'est aussi une des quatre techniques de méditation et quand on aime la pratiquer, c'est déjà beaucoup !

 

Chacun des quatre piliers de l'agya (qui est la sadhana de La Voie), est important. Ils vont par quatre et l'Observance, c'est de pratiquer les quatre, le service, le satsang, la méditation (formelle) et les angas. Le service, c'est de faire tout ce que vous avez à faire sans oublier le Saint-Nom, que ce soit le feeling-intérieur, fait de paix et d'amour ou la technique du même nom, de la pratiquer en même temps que vous faites les choses. Lao-Tseu appelait ça le « non-agir », « Krishna », disait comme nous ; le « service », parfois le « service de dévotion » et « abandonner le fruit de ses actes ».

 

 

Les piliers

 

 

Le satsang, c'est de lire, d'écouter les paroles de vérité qui sont dites par la bouche du maître ou de la mère de l'ashram. Le satsang, c'est un message de vérité qui vient du Saint-Nom, à travers les propos, dits ou écrits, d'une personne capable de s’effacer pour le laisser passer, sans le déformer. Il s'adresse à l'intelligence et à l'âme du pratiquant, ou de l'aspirant ou du chercheur. Qu'est-ce que l'intelligence ? C'est la partie du mental capable de raison.

 

Il y a une partie du mental qui fonctionne à coup d'émotions, de concepts creux, de désirs, de pulsions et une partie capable d'entendre le satsang et d'agir en fonction de ce que le satsang recommande. Cette partie raisonnable, c'est l'intelligence. Krishna, ou quel que fut son nom, le maître-éveillé qui a inspiré le « chant de l'éveillé », faisait le distinguo entre le mental et l'intelligence. C'est le mental, qui génère le faux-ego, pas l'intelligence. Certains, pour parler du mental disent « la connerie humaine »... c'est un peu grossier, mais ça a le mérite d'être clair !

 

La méditation-formelle, c'est pratiquer une des quatre techniques, ou les quatre techniques, en fonction de la Révélation que vous avez reçue, en ne faisant que ça. Vous êtes assis sur votre coussin de méditation, vous fermez les yeux, vous restez complètement immobile, et vous pratiquez la ou les techniques qui vous ont été enseignées au cours de la Révélation. Chacune de quatre techniques, le Saint-Nom, la musique, la lumière et le nectar, est une voie qui permet d'aller au sommet de la montagne (qui est une allégorie pour parler de la conscience).

 

Si la Révélation que vous avez reçue, vous a enseigné les quatre techniques, alors vous les pratiquez les quatre, l'une après l'autre, à chaque cession de méditation-formelle, chaque jour, une ou deux fois selon votre soif et vos possibilités d'organisation. Si, pour des raisons techniques, vous n'avez eu que la technique « du Saint-Nom », eh bien vous la pratiquez plus profondément que dans le service. Vous vous asseyez, vous fermez les yeux, vous vous tenez complètement immobile et vous vous concentrez comme il vous a été montré au cours de la Révélation. Vous faites ça au moins trente minutes, deux fois par jour.

 

Pour les angas (le quatrième pilier), c'est autre chose : les angas ne sont pas une technique, mais plutôt une façon de se comporter au quotidien, favorable à l'établissement d'une bonne posture-intérieure. Je sais que cette histoire d'intention est importante, pour La Voie, mais je sais aussi qu'elle est importante pour d'autres spiritualités, voir pour des religions. Vous savez que la religion et la spiritualité sont des choses différentes.

 

 

Spiritualité et religions

 

 

Il peut y avoir de la spiritualité, dans une religion, mais il ne peut pas y avoir de la religion dans une spiritualité, en tout cas comme on entend la spiritualité sur La Voie. La spiritualité est une pratique, la religion, une croyance et des dogmes, avec des choses licites et d'autres qui ne le sont pas. En spiritualité, il n'y a rien d'illicite, c'est à chacun de se servir de son libre-arbitre, de son discernement pour savoir ce qui est bon et ce qui est mauvais.

 

Certains, qui aiment Dieu, ont comme intention de le servir... Mais croyez-vous que Dieu ait besoin que vous le serviez ? Dieu n'a absolument pas besoin de vous ! D'autres veulent laver l'honneur de Dieu, mais croyez-vous que Dieu ait de la vanité, un honneur ? Et quand bien même Dieu serait comme les Hommes, qu'il ait de la vanité, un honneur, croyez-vous qu'il aurait besoin de vous pour le venger ? Pour laver son honneur sali ? J'ai envie de dire que, quels que soient les dessins et les propos des Hommes, ça vient de trop bas pour atteindre Dieu. Ceux qui veulent servir Dieu et le venger sont des idiots qui n'ont rien compris. Quelle vanité, quel ego-spirituel de croire que Dieu a besoin de nous !

 

On ne peut pas servir Dieu. Celui que l'on peut servir, par l'Observance de l'agya, des angas, des différents préceptes que Dieu nous demande de suivre, c'est nous ! C'est nous qui avons besoin d'être sauvés ! Dieu peut se passer de nous, mais nous ? Pouvons-nous nous passer de lui ?

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #religion, #spiritualité, #lavoie, #méditation, #bonheur, #satsang, #hansyoganand

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :