Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plus on se concentre sur le négatif et plus le négatif grandit pour nous. Plus les Hommes sont nombreux à voir les choses négativement, à « sortir la tête du sable » et plus le négatif grandit pour le monde. C'est cette histoire d'égrégore. Un égrégore est une entité créée par l'union de volontés semblables. Il y a de bons égrégores et de mauvais égrégores.

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

Sur La Voie, on a l'agya, qui est l'ensemble de ce que l'on a à faire (sadhana) pour réaliser. Cet agya se compose de quatre piliers, le service, le satsang, la méditation (profonde) et les angas (parties, subdivisions). Quand on pratique régulièrement ces quatre piliers, on parle d'Observance. Pour aller sur La Voie, il est nécessaire de connaître les techniques de méditation (au nombre de quatre) et, pour ça, d'en demander la Révélation...à qui ? À moi.

 

Il n'y a pas que l'agya, sur La Voie, il y a aussi la « posture-intérieure », l'état-d'esprit que l'on a en pratiquant. Cette posture-intérieure est un ensemble, un mélange de simplicité, de soif (de vérité), d'humilité (à ne pas confondre avec la modestie), de foi (dans le sens de confiance), de lâcher-prise, de détachement (vrai), et de constance.

 

Il y a encore une autre chose, difficile à dire, à décrire en une phrase. Je vais vous l'expliquer par un chemin détourné ; nous sommes à l'époque d'Internet, des réseaux sociaux et on peut y voir les différents caractères des gens, en fonction de leurs posts, statuts et commentaires. Certains se sont fait une spécialité de partager des mauvaises nouvelles, vérifiées ou des rumeurs, dont on ne connaît pas les fondements, mais toujours mauvaises, désespérantes. Il y a d'autres personnes qui partagent de bonnes nouvelles, des anecdotes qui redonnent foi dans la nature humaine, par exemple. Il y a au moins deux façons de voir la vie, une positive et une négative.

 

Quand les gens font des commentaires négatifs, haineux sur les choses, la police, les gouvernements, l'espèce humaine, etc. Pourquoi font-ils ça ? Pourquoi partagent-ils leur vision désespérée de la vie ? Pour se sentir moins seuls ? Ou pour dénoncer, être des « lanceurs d'alerte » ? Est-ce que leur vanité et leur aveuglement est si fort qu'ils pensent avoir le beau rôle, être de ceux à qui « on ne la fait pas » ? Pensent-ils, autant qu'ils le laissent paraître, que les Hommes ont moins d'humanité que les animaux ? Ou certains sont-ils simplement malades ?

 

 

Être positif

 

 

Cette autre chose, dont je veux vous parler, qui parfait le mélange vertueux de la bonne « posture-intérieure », comment la nommer ? L'optimisme ? La positivité ? Oui, je crois que « positivité » est un mot qui convient. Pour les fans de « star war », on dirait « être du bon ou du mauvais côté de la force » ! Quand je réponds, sur les réseaux, à des commentaires très négatifs sur un événement, par exemple, en tempérant, en relativisant et en faisant ressortir le positif, on me répond souvent : « Si tu veux garder la tête dans le sable, libre à toi ! » .

 

Quand il fait soleil et chaud, certains sont contents, quand il pleut, ces mêmes personnes, ne sont pas contentes et disent : « Quel sale temps ! », mais qu'est-ce qui est meilleur, pour la nature et pour nous, qui en faisons parti, qu'il pleuve ou qu'il fasse un grand soleil et des températures élevées ? La pluie nettoie l'air, soulage les allergiques aux pollens, remplis les nappes phréatiques, abreuve les animaux et les plantes, etc. Ce ne peut pas être un « mauvais temps », que celui qui fait tant de bien ! Vous voyez, c'est ce genre de regard, de conscience sur les choses, les événements et les gens qui peut entrer dans la composition vertueuse de la posture-intérieure compatible, plus encore ; favorisant l'Observance de l'agya.

 

 

Le bon point de vue

 

 

Vous connaissez les « points-de-vue », qu'il y a sur les routes, quand un endroit élevé offre un panorama remarquable. On peut se garer et profiter de la vue. C'est pareil dans la vie en général, notre « point-de-vue » est important, c'est-à-dire l'endroit où l'on se trouve et à partir duquel on regarde la vie. Si on regarde la vie avec bienveillance et optimisme, on la verra belle, à contrario, si on la regarde avec suspicion et pessimisme, se croyant plus malin, hors du troupeau bêlant, on verra la vie négativement. Est-ce que c'est un gage de bien-être, de voir la vie d'un mauvais point de vue ?

 

Quel est le point de vue le meilleur, le vrai ? Celui de l'optimisme ou celui du cynisme ? Il y a du vrai dans les deux points de vue, et du « pas vrai » aussi, mais est-ce si important ? L'important, n'est-il pas l'expérience de vie que l'on a ? Il y a un autre « point-de-vue », celui de la conscience du Saint-Nom : voir la vie avec la conscience du Saint-Nom.

 

Alors là, on entre dans la spiritualité ! Dans la vie, toutes choses existent en même temps que leurs contraires. Lao-Tseu en a parlé : « Les hommes, en connaissant le vice, ont su voir et apprécier le bien. C'est toujours ainsi, les contraires existent l'un par l'autre comme l'être et le non-être. Le difficile et le facile se comparent mutuellement. Le long et le court le sont l'un par rapport à l'autre. Le haut et le bas montrent l'un à l'autre leurs différences. La tonalité et la voix s'accordent mutuellement. L'antériorité et la postériorité ne vont pas l'une sans l'autre. » (Tao-Te-King, livre premier, extrait de la phrase 2).

 

 

Positif et négatif

 

 

Plus on se concentre sur le négatif et plus le négatif grandit pour nous. Plus les Hommes sont nombreux à voir les choses négativement, à « sortir la tête du sable » et plus le négatif grandit pour le monde. C'est cette histoire d'égrégore. Un égrégore est une entité créée par l'union de volontés semblables. Il y a de bons égrégores et de mauvais égrégores. Des foules, unies en prière, génèrent un bon égrégore, une autre, armée de machettes, prête à s'en aller tuer ceux qui ne sont pas comme elle, en apparence, produira un mauvais égrégore.

 

Sauron faisait comme ça, dans la terre du milieu, pour faire avancer sa cause ; il semait le doute et la peur dans l'esprit des gens. (J.R.R Tolkien, « le seigneur des anneaux »). Un esprit négatif attire les esprits négatifs et quand plusieurs esprits négatifs s'unissent, ils créent de la négativité, qui finit par avoir des conséquences dans la vraie vie. C'est ça l'ensauvagement, comme on dit maintenant. Ce qui est bien, c'est que ça fonctionne aussi comme ça avec des esprits positifs ! Alors il reste à définir ce qui est négatif et ce qui est positif.

 

Pour moi, ce qui est positif, c'est ce qui favorise la conscience de l'Unité et, ce qui est négatif, est ce qui est défavorable à la conscience de l'Unité, ce qui crée des divisions, de la discorde. On peut créer de la division avec des bonnes intentions. « L'enfer est pavé de bonnes intentions » (Saint-Bernard au XIIe siècle). Pour protéger les animaux, on peut tuer un être-humain ! Ceux qui détruisent les vitrines des boucheries, sous prétexte de faire avancer la cause animale, créent de la division, de la discorde ! Mais à cause de leurs intentions, de la noblesse de leur cause, ils n'ont aucun scrupule à manifester de la violence.

 

Sur La Voie, nous prônons le « non-agir », si cher à Lao-Tseu : « Quand c'est possible, mieux vaut se taire et rester dans le non-agir. » (Tao-Te-King, livre premier, extrait de la phrase 5). Tous les maîtres-éveillés ont parlé de ça, pas en ces termes, comme non-agir... Par exemple, « Krishna » disait, « service » : « Le service peut, dans cette vie, libérer qui s’y engage des suites de l’action, bonnes ou mauvaises. Efforce-toi d'agir en renonçant aux fruits de tes actes. » (Bhagavad-Gîtâ, chapitre 2, extrait des versets 47 à 50 et « Le chant du bienheureux » 1.10). Sur La Voie, nous disons comme Krishna ; le service. Le service, je vous le rappelle, est un des quatre piliers de l'agya.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les trois piliers et observez l'agya. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #bien, #mal, #égrégore, #positif, #négatif, #spiritualité, #satsang

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :