Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

la connaissance, « Veda », est celle dont je parle, qui vient de l'intérieur, sans qu'il soit besoin de mots, de concepts, encore moins de livres. Pour ce qui est de « shruti », ce mot sanskrit n'est pas à comprendre comme « entendu », par le sens de l'ouïe, mais comme « révélé ». La connaissance, dont je vous parle, est une connaissance révélée.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

La confusion est vraiment un brouillard qui voile l'âme, la conscience et gène la vue de la lumière de la connaissance. La connaissance dont je parle n'est pas ce qu'on peut apprendre dans les livres ou à l'école, quelque chose qui concerne le cerveau, la mémoire. Cette connaissance, dont il est question ici, se rapporte à quelque chose d'intime, qui vient de l'intérieur, remonte à la conscience par la maîtrise du mental (des vrttis) et à la contemplation.

 

Sur La Voie, nous faisons la différence entre la connaissance et les connaissances. Il est intéressant de rappeler que le mot "Veda" signifie connaissance. La plupart des croyants hindouistes, védiques, pensent que cette « connaissance » ou Veda, vient des textes récités et entendus (shruti), ce qui est faux : la connaissance, « Veda », est celle dont je parle, qui vient de l'intérieur, sans qu'il soit besoin de mots, de concepts, encore moins de livres. Pour ce qui est de « shruti », ce mot sanskrit n'est pas à comprendre comme « entendu », par le sens de l'ouïe, mais comme « révélé ». La connaissance, dont je vous parle, est une connaissance révélée.

 

 

Mettez-y la main

 

 

Pour savoir si l'eau est chaude ou froide, il n'est pas nécessaire d'apprendre la physique, il suffit d'y plonger la main. Pour connaître Dieu, il suffit de s'y plonger. Encore faut-il le vouloir et savoir comment faire. Je ne cesse d'en parler, tout au long de l'année, et à dire qu'il suffit de le demander pour recevoir le « mode d'emploi ». Je ne vais pas l'exposer à la curiosité de tous en le publiant sur les réseaux ! Surtout que ce « mode d'emploi » se montre plus qu'il ne s'explique, c'est pourquoi sa Révélation, se fait par vidéo-entretien, via Skype. Savoir n'est pas imaginer, supputer, avoir des concepts. Quand vous avez plongé la main dans l'eau, vous savez sa température, pour ce qui est de la spiritualité, c'est pareil. Vous devez vous y plonger.

 

La spiritualité n'est pas une construction intellectuelle, faite d'une suite de concepts. La spiritualité est avant tout une pratique. Il y a un mot sanskrit pour dire ça : « sadhana ». Une sadhana est une suite de choses à faire. Sur La Voie, cette sadhana porte un nom : « agya » et l'agya repose sur quatre piliers. Chaque pilier est une pratique. Par exemple, un de ces quatre piliers est la méditation, un autre le satsang, comme ce que je suis en train de vous dire.

 

En plongeant sa main dans l'eau, on se rend compte si elle est brûlante, chaude, tiède ou froide, en plongeant sa conscience dans la béatitude, l'Unité, on se rend compte de la béatitude : on prend conscience de la béatitude. Encore faut-il savoir ce que ce mot, béatitude, recouvre quand je l'utilise. On peut avoir toutes sortes de concepts à propos de la béatitude ! Hélas, ça ne s'explique pas ! Je ne vous l'expliquerai donc pas. Je peux quand même vous dire qu'il y a de la paix, de la satisfaction, de l'amour dans la béatitude.

 

C'est comme l'eau de mer, on peut en avoir un dé à coudre, un verre, un seau, une piscine ou un océan. Mais que ce soit un dé à coudre, un verre, un seau, une piscine ou tout un océan, c'est toujours de l'eau salée et iodée ! La béatitude ça va de la « simple » sérénité, à l'extase la plus forte (nirvikalpa-samadhi). Même un dé à coudre apporte, à l'âme, beaucoup de lumière, de compréhension. Recevez ce qui vient, avec reconnaissance et observez l'agya, si vous avez eu la révélation et que vous êtes pratiquant de La Voie. Sans observance, sans pratique, La Voie n'est pas La Voie, mais une simple connaissance théorique.

 

 

Faites-le

 

 

Dieu, qui n'est pas une personne, donne sa lumière, son amour, à tout et tous, comme le soleil éclaire toutes les feuilles, toutes les aiguilles de tous les arbres. Mais chaque feuille ne se dit pas : « Le soleil éclaire toutes les feuilles », elle se dit qu'il n'éclaire qu'elle ! Bon, je sais, une feuille ne se dit rien, c'est un exemple. Nous sommes tous les chouchous de Dieu. L'important n'est pas que Dieu nous aime, mais que nous l'aimions ; chacun, individuellement. Dieu pour tous et chacun pour soi ! L'amour, pour faire une histoire d'amour, doit être partagé, réciproque. L'amour, c'est comme la spiritualité : c'est pratique.

 

Personne ne pratiquera pour vous et vous ne pratiquerez pour personne. Vous pouvez donner de l'affection, du temps, de l'attention, de l'argent, des soins à une personne, mais vous ne pouvez pas lui donner de la béatitude, vous ne pouvez pas éclairer son âme. Vous n'êtes pas la lumière-intérieure. Si vous croyez l'être, posez-vous des questions et méfiez-vous.

 

Pour dissiper le brouillard de la confusion il est nécessaire de prendre le contrôle du mental, que ce soit vous, c'est-à-dire l'âme, qui se serve du mental et de ne pas le laisser fonctionner seul, sans maître. Pour ça vous avez, si vous êtes pratiquant de La Voie, la technique dite « du Saint-Nom », que ce soit dans la méditation-formelle ou le service (ou non-agir, pour Lao-Tseu). Le satsang reçu vous éclaire aussi, c'est pour ça qu'il y a quatre piliers, dans l'agya, et pas trois ni deux.

 

Si vous n'êtes pas pratiquant de la Voie et que ça vous dirait de l'être, demandez-moi la Révélation. Je vous la donnerais...ça dure plus ou moins deux heures et ça se passe par vidéo-entretien, via Skype. Les quatre techniques révélées ne peuvent pas s'expliquer, je dois vous les montrer. Si vous avez demandé, puis eu la Révélation, ça ne suffit pas, ce n'est pas la fin, il vous reste à pratiquer, c'est-à-dire à observer l'agya, ses quatre piliers. Je suis là pour répondre à vos questions, si vous en avez, n'hésitez pas à m'interpeller. Mon adresse mail est visible partout !

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les trois piliers et observez l'agya. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #connaissance, #veda, #shruti, #lavoie, #spiritualité, #béatitude, #satsang

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :