Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est fou le nombre de gens qui lisent les satsang régulièrement sans jamais écrire à l'adresse mail de contact ! Tant que l'on n'a pas demandé, puis reçu la Révélation, La Voie reste de la théorie. Mais La Voie est une pratique !

Satsang de sri hans Yoganand ji à propos de spiritualité, de la pratique de La Voie et de sa Révélation.
la Voie est une pratique et de lire à son sujet ne suffit pas ! Vous devez demander à recevoir la Révélation.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

Il y a des gens qui cherchent la vérité et, parce que c'est l'époque, se servent d'Internet pour y grappiller des infos. Ceux qui cherchent la vérité pensent qu'elle existe, sinon ils ne la chercheraient pas, mais beaucoup d'autres gens disent qu'il n'y a pas de vérité, que personne ne la détient et que chacun a la sienne.

 

 

Ceux qui la cherchent partent du parti-pris qu'il existe une vérité-universelle, au-delà des vérités individuelles. Dieu a voulu que l'Homme ait le libre-arbitre, c'est pourquoi la vérité-universelle ne doit pas être imposée. Chacun est libre de croire ce qu'il veut. Certains, voyant la présence de La Voie sur le net, parlent de prosélytisme, mais non, cette présence sert surtout aux pratiquants, pour qu'ils aient le satsang nécessaire à leur Observance et à informer les rares chercheurs de vérité, ceux qui croient qu'il en existe une, mais je ne tiens pas à avoir de nouveaux disciples.

 

 

Sur La Voie, le non-agir est quelque chose d'important, avec le détachement et la Grâce. Le non-agir, cher à Lao-Tseu, veut que l'on ne cherche pas à récolter les fruits de nos actes. Il s'agit de désintéressement, faire ce qu'il y a à faire sans s'approprier les résultats de nos actes. Quand on a une lampe allumée, on la pose sur le rebord de la fenêtre, ensuite peu importe qu'elle guide ceux qui sont perdus ou non : notre devoir est de partager cette lumière, pas de guider les gens.

 

 

 

Le diable

 

 

 

Il y a en l'Homme, quelque chose qui n'aime pas la vérité. Krishna, dans la Bhagavad-Gîtâ, et dans le Bhaktimàrga (livre de La Voie), cette chose est nommée le « faux-ego ». Alors le faux-ego est ce que la majorité des gens appellent l'ego. En fait, l'ego est autre chose, c'est grâce à lui que l'âme a une conscience individuelle. L'ego est indispensable à notre incarnation. Mais le faux-ego, lui, est une conséquence de la nescience (ignorance). « Il y a cinq causes de souffrance : l'ignorance, le faux-ego, l'attachement, l'aversion de la vie et la peur de mourir » (Yogasûtra, livre deux, aphorisme 3).

 

 

Certains disent que ce faux-ego est le diable. Il ne s'agit pas du diable comme on l'envisage habituellement, de ce personnage de contes, qui a des cornes et qui veut toutes les âmes dans son enfer. L’étymologie du mot « diable » est : « celui-qui-sépare », qui sépare de quoi ? De la vérité. Quand une personne cherche la vérité, le "diable" va abonder dans son sens, pour qu'il ne se méfie pas. Le chercheur va aller sur la toile et va trouver une infinité de propositions, il va lui falloir en choisir une. Comment choisir ?

 

 

 

L'intuition

 

 

 

Beaucoup vont choisir de se fier à leur intuition... Mais qu'est-ce que l'intuition ? L'âme qui s'adresse à nous ? Mais ne sommes-nous pas l'âme ? Ou est-ce le faux-ego, parlant avec notre « voix » ? Le faux-ego, devenu, chez le chercheur de vérité, ego-spirituel, chuchote, aux oreilles de notre conscience, et se fait passer pour l'intuition.

 

 

Cet ego-spirituel te donne des critères, pour distinguer le vrai du faux. Ces critères viennent de l'intellect, de concepts. Si la voie proposée correspond aux critères de l'ego-spirituel, de ses concepts, alors le chercheur, en confiance, y adhère. Au contraire, si la voie rencontrée ne correspond pas aux critères de l'ego-spirituel, le chercheur ne s'y intéressera pas. C'est ainsi qu'il y a d'éternels chercheurs, qui passent leur vie à chercher, sans jamais trouver, ou qui se consacrent à une pratique qui n'est qu'un cul-de-sac.

 

 

 

Vérité sur-mesure

 

 

 

C'est ainsi que, pour beaucoup, la vérité doit correspondre à leurs critères. Si la vérité (universelle), ne correspond pas à leurs critères, ils en concluent qu'elle n'est pas la vérité. Mais la vérité n'a pas à correspondre aux critères de qui que ce soit ! Comment un ignorant pourrait-il reconnaître la vérité ? Si vous cherchez à adhérer à une vérité qui correspond à ce que vous croyez qu'elle est, c'est que ce n'est pas la vérité, et ça vous mènera dans les ténèbres de l'ignorance.

 

 

Si on a une haute opinion de soi, de son intelligence, de son intuition, de la pénétration de son esprit, on aura tendance à croire ce que nous susurre le faux-ego (ego-spirituel) et à rejeter la vérité. Le faux-ego porte un autre nom, plus connu : « vanité ». Méfiez-vous de la vanité, même si elle se déguise en modestie. Ceux qui croient être une grande âme, un guerrier de lumière, se disent : « Bien sûr que c'est la vérité, puisque j'y adhère ! ». Il ne leur viendrait pas à l'esprit qu'ils puissent se tromper et que leur intuition n'est que le chuchotage de l'ego-spirituel.

 

 

Il n'y a pas de grandes âmes pas plus que de petites... Il y a des âmes plus anciennes que d'autres et toutes les âmes vont sur la même voie, en route pour la Libération. Ce n'est pas un concours, à celles qui arriveront plus vite ! Chacun devrait s'occuper de soi, à ce propos, sans regarder les autres. La spiritualité est une affaire personnelle.

 

 

La vérité n'est jamais comme vous le pensez, elle est comme elle est. Il y a des gens qui la recherchent en s'aidant de leur intelligence et des écritures, d'autres qui se laissent surprendre, par elle, comme par un coup de foudre. C'est exactement ça : un coup de foudre. Ce n'est pas raisonnable et ça vient sans prévenir. Ce n'est pas le fruit d'une longue réflexion. La vérité, c'est souvent comme l'amour : c'est quand on la cherche qu'on ne la trouve pas et elle nous tombe dessus, d'un coup, quand on ne la cherchait plus.

 

 

 

Une pratique

 

 

 

Un jour, on rencontre un satsang (compagnie de la vérité) et on est convaincu subitement, comme une évidence. « Bon sang ! Mais c'est bien sûr ! » Comme disait l'autre. Ensuite, il s'agit de prendre contact, d'écrire pour demander plus de renseignements. C'est fou le nombre de gens qui lisent les satsang régulièrement sans jamais écrire à l'adresse mail de contact ! Tant que l'on n'a pas demandé, puis reçu la Révélation, La Voie reste de la théorie. Mais La Voie est une pratique !

 

 

La Voie a une sadhana (ce qu'il faut faire), avec quatre piliers et des techniques de méditation. Ces techniques peuvent être révélées par Skype ou zoom. Cette Révélation dure plus ou moins deux heures. Je ne peux pas vous adresser un fichier PDF, avec les techniques : elles ne s'expliquent pas, mais se montrent. Pour ça, il faut écrire et faire sa demande. Souvent, je réponds par une question, répondez-y et laissez le processus s'installer.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #vérité, #diable, #révélation, #ego, #fauxego, #lavoie, #spiritualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :