Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand vous êtes attentif au Saint-Nom, que ce soit à la technique et/ou au feeling, il devient pour vous plus réel. Alors la réalité ''change de camp''. Le monde alentour laisse le pas au feeling intérieur, ça fait, sur vous, comme un fondu-enchaîné, comme si quelqu'un avait changé les curseurs, la balance.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la responsabilité, l'argent, payer, efforts.
En spiritualité, comme en tout, beaucoup veulent le beurre et l'argent du beurre

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

Quand vous êtes à la surface des choses, vous voyez et entendez le monde apparent, très prégnant, très fort. Il est alors votre seule réalité. C'est même à se demander pourquoi certains mystiques le considèrent comme une illusion, la Màyà, il paraît si réel ! « Le regard de l'initié, pratiquant la vraie voie, voit le Tout en toutes choses, tandis que l'Homme ignorant, aveuglé par l'illusion, ne voit que des formes variées. L'Être-Suprême est dans le multiple et la multitude est en l'être-suprême, comme des gouttes de pluie dans le ciel. » (Bhaktimàrga 1-1-5)

 

 

Quand vous êtes attentif au Saint-Nom, que ce soit à la technique et/ou au feeling, il devient pour vous plus réel. Alors la réalité ''change de camp''. Le monde alentour laisse le pas au feeling intérieur, ça fait, sur vous, comme un fondu-enchaîné, comme si quelqu'un avait changé les curseurs, qu'il avait ramené, vers lui, celui de la réalité matérielle, la faisant ainsi baisser d'intensité et poussé celui du Saint-Nom, augmentant ainsi la place qu'il occupe dans votre conscience.

 

 

 

Des aller-retours

 

 

 

Quand vous méditez, en même temps que vous faites ce que vous avez à faire au quotidien, quand vous êtes dans le service, ça fait, comme un fondu-enchaîné entre la « conscience de la béatitude » et le monde apparent habituel. Alors vous vous rendez compte que le monde intérieur est au moins aussi vrai que le monde apparent et qu'il n'y a qu'un monde : l'apparent et celui de l'intérieur ne font qu'un.

 

 

Dans la méditation formelle, il est possible d'aller plus profond en soi, de ressentir le Saint-Nom plus fortement, et même que votre conscience se décolle de la réalité du monde. Parfois on est attaché aux illusions et on voudrait bien s'en détacher, alors on crie : « Allez-vous-en, illusions ! » Tandis qu'on reste fermement accroché à elles. Mais il n'est pas nécessaire de crier, il suffirait de lâcher les illusions. Comment faire ? Méditez, mais de la bonne façon, avec la bonne intention. L'intention compte tout autant que la technique.

 

 

Quand on les quitte, ces illusions, elles ne peuvent pas nous suivre ; elles ne sont qu'illusions. C'est comme ces squelettes qui poursuivent les gens, dans les films de série B américains des années cinquante. Les gens s'enfuient devant ces squelettes. Mais pourquoi fuient-ils ainsi ? Ce ne sont que des squelettes. Ils n'ont pas de muscle, pas de chair. Ils n'ont pas de force, ils ne sont pas dangereux !

 

 

 

La vérité

 

 

 

Apparemment la vérité est subtile, mais en fait elle n'est pas subtile, la vérité : c'est votre conscience d'elle qui est légère. Il suffit de vous mettre à son niveau de réalité, en méditant vraiment, pour qu'elle devienne plus prégnante. C'est le but de l'Observance de l'agya de La Voie que vous puissiez vous mettre au niveau du Saint-Nom. Comme un aveugle a ses sens de l'ouïe, de l'odorat et du toucher plus forts, vous pouvez, en devenant aveugle à l'illusion du faux-ego, voir vos sens intérieurs devenir plus forts. Comment devenir aveugle à l'illusion du faux-ego ? En fermant vos yeux, vos oreilles, votre mental aux visions, aux bruits et aux pensées du monde, le temps de la méditation formelle.

 

 

 

Tourner vos sens

en dedans

 

 

 

Plus vous tournez vos sens vers l'intérieur, grâce aux techniques révélées, et plus ils s'ouvrent sur l'intérieur. Ensuite, c'est une question personnelle. Vers quoi voulez-vous le plus exercer vos sens ? Si votre attirance est plus vers les choses du monde, alors très bien, c'est votre choix et il n'y a rien à dire contre ça. « Qui vise la Réalisation soumet le mental et ses sens au Saint-Nom par le service. » (Bhaktimàrga 2-3-37)

 

 

Je peux vous assurer que de regarder le monde à travers les vitres de sa maison intérieure est vraiment tout à fait gratifiant, merveilleux : on est comme dans un cocon de douceur, en toute sécurité et on se réjouit de voir le monde sans ressentir le besoin de s'y investir, plus que nécessaire, pour l'assumation de ses obligations.

 

 

 

''Dans-le-Saint-Nom''

 

 

 

Quand on est ''dans-le-Saint-Nom'' et que l'on envisage le monde, en tant que Création, comme les arbres, les herbes, on y voit la Grâce de L'Un, son harmonie et c'est vrai : il y a ce même amour, cette même perfection en toutes choses. C'est en partant du dedans que l'on voit Dieu tout autour. Vous devez partir du bon point. Là, vous voyez le monde avec ses vraies couleurs, sans les voiles de l'illusion, que tisse un mental sous l'influence du faux-ego.

 

 

La Création de Dieu est cet ensemble choral où tout est en harmonie et dont le chef d'orchestre est sa Grâce, qui est le Saint-Nom en action (vertu-du-Tao), la Guidance. En avoir conscience, c'est ça la juste-vue, la claire-vision du mystique en son centre. C'est ce que désire un chercheur de vérité. Toutes les consciences assemblées, celles de toutes les créatures vivantes, dont les végétaux, forment un égrégore qui participe de la divinité ou Tao. Le Saint-Nom est en vous et quand vous vous y connectez, vous participez à cet égrégore parfait, vous faites partie du Royaume. C'est là tout le propos de La Voie.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #màyà, #réalité, #saintnom, #spiritualité, #conscience, #bonheur, #lavoie

Partager cet article

Repost0