Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur La Voie, on repousse les pouvoirs, les capacités extra-sensorielles. C'est comme cette histoire de Barbe-bleu, ou cette histoire du jardin d’éden, du paradis perdu à cause de l'arbre de la connaissance. C'est ça ce qu'il faut faire : refuser les supposés fruits de la connaissance, les pouvoirs, parce qu'ils sont les points d’agrégation du faux-ego qui devient l'ego-spirituel

Satxsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, les pouvoirs extra-sensoriels.
La recherche des pouvoirs extra sensoriels n'est pas une bonne motivation en spiritualité

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

La simplicité est une des principales vertus d'une vie spirituelle profonde. Pour faire simple, il s'agit de faire les choses simplement. Les pensées, c'est surtout dans la méditation profonde qu'il est nécessaire de les refuser, sans se demander d'où elles viennent, ce qu'elles veulent dire. Dans la méditation, il n'y a aucune place pour la pensée ! Dans la vie, il est souvent nécessaire de réfléchir, ce n'est pas interdit, il s'agit juste, quand on a reçu la Révélation et que l'on est pratiquant de La Voie, de toujours garder une part de son attention sur la technique du Saint-Nom et du Nectar et, éventuellement, sur le feeling ressenti au niveau du thymus.

 

 

Seulement quand on médite, il nous est possible d'aller profond à l'intérieur. On dit que la méditation-profonde, Dhyàna, c'est de faire cesser les pensées, mais c'est impossible ! Il s'agit juste de n'accorder aucune attention aux pensées. « Celui qui s'unit à L'Unité connaît Satçitananda, la parfaite conscience de la béatitude. » (Bhaktimàrga 2-5-29).

 

 

Quand notre conscience, c'est-à-dire nous, est face à ce vide plein de Dieu, il n'y a plus que Lui. « Le Tout, l'Unité est un vide inépuisable, l'essence de tous les êtres vivants. Éternellement, l'Unité, ramène tout à elle. Le Tout n'a pas eu de commencement et n'aura pas de fin. » (Tao-Te-King, 1:4). On ne peut pas se regarder méditer et méditer en même temps.

 

 

 

La non-pensée

 

 

 

De ne plus accorder d'importance à ses pensées est assez rare, mais quand on y arrive, on n'y pense pas ! C'est quand on quitte la méditation, que l'on revient à nos activités habituelles, qu'on réalise ce qui nous est arrivé et c'est là que l'on comprend. Quand on médite, l'âme est impressionnée par la Grande conscience qu'est la vacuité, pleine de paix, ce vide dont parlait Lao-Tseu. Cet état est rare, mais sachez que c'est possible, même si ce n'est pas le but de bhakti. « Rechercher la perfection dans chaque geste, simplement pour plaire au regard de L'Être-suprême mène au bonheur de Bhakti ». (Bhaktimàrga 2-3-8).

 

 

En approfondissant sa conscience, on se rend compte de la vanité des choses, de la colère, de la frustration, des projections dans le futur. Ce n'est pas qu'on est libéré de ces choses, mais on sait leur vanité, on s'en défie et on se met à côté, en observant l'agya. On se rend compte que l'on n'est pas capable de réaliser Dieu et on s'en moque, ça ne nous embête pas. Ce qui compte, c’est d'être dans l'instant, dans ce centre de nous où se trouve cette paix à laquelle on aspire. On est content, on demande à Dieu de nous prendre avec Lui, c'est tout ce que l'on désire.

 

 

 

Repousser les pouvoirs

 

 

 

Sur La Voie, on repousse les pouvoirs, les capacités extra-sensorielles. C'est comme cette histoire de Barbe-bleu ou cette histoire du jardin d’éden, du paradis perdu à cause de l'arbre de la connaissance. C'est ça ce qu'il faut faire : refuser les supposés fruits de la connaissance, les pouvoirs, parce qu'ils sont les points d’agrégation du faux-ego qui devient l'ego-spirituel et c'est ainsi que naît une hiérarchie spirituelle, des rites et des dogmes qui ne mènent qu'à eux-mêmes.

 

 

Ces sectes juives, chrétiennes, musulmanes ou Hindoues qui cherchent à aller dans les arcanes hermétiques de connaissances secrètes, supercheries intellectuelles, disent étudier au nom de Dieu et, en fait, ils servent le grand-maître de la loge de l'ego-spirituel. ''Vanitas vanitatum omnium Vanitas''. « Qui cherche les plaisirs, le pouvoir et la puissance est pris par l'illusion et par la vanité. Il sera la victime de ses pensées, de ses paroles et de ses actes.  » (Bhaktimàrga 1-4-43). Dans le Yogasûtra, de Patanjali, il est dit : « Te samādhāvupasargā vyutthāne siddhayah. Ces facultés ressenties comme des pouvoirs, par celui qui est tourné au-dehors, sont des obstacles sur la voie du samadhi ». (Yogasûtras 3.37)

 

 

 

Dévots

 

 

 

Quand on est amoureux de Dieu, on ne cherche qu'à s'oublier dans le grand vide plein de Lui. On ne cherche qu'à se soumettre à Dieu, parce que l'on sait que c'est ainsi que l'on trouve cette paix qu'il nous donne. Ça devient notre seule ambition, de trouver cette paix et d'y rester.

 

 

Avec l'habitude, le temps, la constance et la pratique, on finit par connaître les combines de celui qui, en nous, ne veut pas nous laisser en paix; le faux-ego. On connaît ses ficelles et on se rend tout de suite compte quand on a glissé, dérapé, que l'on est du ''mauvais côté de la force'' (à moi Luke Skywalker !). On ne s'en formalise plus, seulement, on revient au centre, à chaque fois. Notre humeur varie comme le temps, c'est ainsi, inutile de culpabiliser. Soyons et restons simples. On sait bien dans quoi le mental est capable de partir, ce qu'il est capable d'échafauder.

 

 

Je parle au nom des amoureux de Dieu, témoins de sa magie, on est comme un enfant devant un feu d'artifice, béat d'admiration. C'est ainsi que l'on doit être et quand on quitte le centre, on y revient et on y revient encore, aussi souvent qu'on en est sorti. Inutile de vous préciser, vous qui avez reçu la Révélation, qu'y revenir signifie pratiquer la technique du Saint-Nom.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #pouvoirs, #spiritualité, #lavoie, #bonheur, #méditation, #yoga, #humilité

Partager cet article

Repost0