Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La constance, à quoi sert-elle ? Elle sert à ce que chaque jour, vous observiez les quatre piliers de l'agya, à ce que vous vous rendiez disponible à la Grâce, que ça fonctionne bien ou que ça fonctionne mal. C'est ça la constance : que votre pratique ne dépende pas des résultats que vous croyez obtenir.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la vanité et l'ego-spirituel.
La vanité s'habille en moine et parle de Dieu pour plaire au mystique mais elle reste la vanité

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je vous parle souvent des vertus spirituelles, par exemple de l'humilité, de la simplicité... aujourd'hui j'ajoute la constance. L'humilité vient avec la pratique, elle n'est pas une posture à laquelle s'astreindre. Certains s'efforcent à l'humilité qui est, alors, de la fausse modestie procédant de l'ego-spirituel. Le faux-ego (vanité) se déguise en dévot pour ne pas disparaître. Il est comme un virus, un cheval de Troie qui entre dans un programme et le corrompt. L'ego-spirituel, c'est le faux-ego habillé en moine, souriant en joignant les mains et en disant des mots d'amour pour Dieu. Il va jusqu'à fustiger le faux-ego. On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre ! La Grâce donne ses fruits constamment, mais c'est vous qui n'êtes pas constamment à les récolter ! Jouir des fruits de la Grâce, ça vient avec la constance et la constance, il est possible de s'y efforcer ! Elle ne vient pas uniquement avec l'expérience. Vous pouvez vous obliger à la constance.

 

 

 

Les concepts spirituels

 

 

 

Encore une fois, la spiritualité n'est pas les concepts, même spirituels. Il n'y a pas de cours de spiritualité, en vérité. Des gens pensent qu'il faut augmenter son taux vibratoire, agir sur les chakras et toutes ces sortes de choses, pour vivre une spiritualité profonde, vraie et satisfaisante. Quand je médite profondément sur le Saint-Nom, je constate qu'il est à son maximum et qu'il y est tout le temps, alors ? Que dois-je faire ? Pratiquer les techniques, apprises au cours de la Révélation, comme elles m'ont été apprises et ne pas trop y mettre du mien. Mais le faux-ego aime y mettre du sien. Alors il travaille ses chakras, augmente son taux vibratoire, pour autant que ça existe et oublie de se donner.

 

 

 

Le taux vibratoire

 

 

 

En nous, l'énergie de Dieu est à 100 %, elle ne peut faire plus. Ce que les gens veulent dire, quand ils parlent d'augmenter leur taux vibratoire, c'est d'augmenter leur perception de l'énergie. En l'augmentant ils ont l'impression que l'énergie augmente, mais l'énergie, qui est en eux, n'augmente ni ne diminue, elle ne dépend pas de notre attention. C'est la perception que nous en avons qui dépend de nous.

 

 

Le Saint-Nom ou Quel que soit le nom que vous lui donnez, est en vous. Il est là complètement et si vous en avez conscience à 10%, vous le ressentez à 10 %, si vous en avez conscience à 30 %, vous le ressentez à 30 %. Lui ne dépend pas du pourcentage de votre attention, lui, il est comme il est, à 100 %. Quand vous pratiquez la technique de méditation de la lumière, ce n'est pas la lumière qui augmente ou qui diminue, qui s'approche ou qui s'éloigne, c'est votre attention qui change. C'est vous qui vous rapprochez ou qui vous éloignez d'elle.

 

 

 

La lumière

 

 

 

La lumière-intérieure, le Saint-Nom, la musique, c'est une seule et même ''chose''. C'est le Saint-Nom qui se manifeste de différentes façons. Quand vous fermez les yeux et que vous pratiquez la technique de méditation dite « de la Lumière », vous la voyez, même s'il peut arriver de ne pas la voir. Quand vous pratiquez la technique dite de la musique, vous l'entendez, même si des fois non, et c'est toujours le Saint-Nom.

 

 

Quand vous méditez et que vous voyez la lumière bien blanche et brillante, vous ressentez un bien-être incroyable, c'est le Saint-Nom. Le mot Saint-Nom recouvre plusieurs choses : le Saint-Nom, le feeling que vous ressentez en ayant conscience de lui et la technique de méditation permettant d'en avoir conscience. La méthode de méditation dite du Saint-Nom, c'est la technique qui permet de vous concentrer, pour recentrer votre conscience, afin d'être sensible à la Grâce. Quand vous pratiquez la technique de la musique et que vous l'entendez, eh bien vous entendez le son de cette lumière. Cette lumière brille dans votre âme et quand vous vous identifiez à votre âme, vous la voyez.

 

 

 

Le vent de la Grâce

 

 

 

Pour en revenir à la constance, titre de ce satsang, à quoi sert-elle ? Elle sert à ce que chaque jour, vous observiez les quatre piliers de l'agya, à ce que vous vous rendiez disponible à la Grâce, que ça fonctionne bien ou que ça fonctionne mal. C'est ça la constance : que votre pratique ne dépende pas des résultats que vous croyez obtenir. L'autre jour un aspirant m'a écrit un mail me demandant du satsang : « Je n'ai pas demandé du satsang depuis un moment parce que je n'étais pas bien ». C'est comme si je disais : « Je n'ai pas demandé d'antalgique parce que j'avais la migraine ». Quand j'entre en méditation, je laisse mes chaussures au- dehors. Je cloisonne. Si je suis perturbé par la vie quotidienne, à un moment donné, eh bien, je suis perturbé, ça arrive et c'est normal et puis quand je suis moins perturbé, je reviens à l'Observance.

 

 

Souvenez-vous qu'il est bon de ménager cinq pauses par jour, pour se reconnecter avec le centre de soi, en pratiquant la technique du Saint-Nom, même quelques dizaines de secondes. Vous êtes seul un moment, il y a une chaise, un canapé et vous pratiquez quelques instants la technique du Saint-Nom, les yeux fermés, attentivement. Alors vous êtes dans l'Observance, il y a la Grâce et seule la Grâce vous fait avancer dans la conscience. La Grâce est comme un courant d'air, un jet-stream qui souffle tout le temps et l'Observance, c'est hisser les voiles !

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #constance, #vanité, #spiritualité, #bonheur, #méditation, #satsang, #lavoie

Partager cet article

Repost0