Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand on est dans la vie, si on sait comment faire, on peut agir dans le rythme de l'instant. C'est la force de la pratique de la technique dite « du Saint-Nom », du service, du « non-agir », comme disait Lao-Tseu, dans le Tao-Te-King. Le non-agir, c'est d'être en phase avec l'instant. L'instant, c'est la seule chose qui existe.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, et être en phase avec l'instant présent.
Être en décalage avec l'instant c'est être en décalage avec la vie

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

Parfois, quand vous regardez un fichier vidéo, vous avez le son et l'image décalés, soit il est en avance, soit en retard. Prenons l'exemple du son qui est en avance ; quand on regarde la vidéo, les personnages du film ou du reportage, parlent et les mouvements des lèvres ne correspondent pas du tout au texte ! C'est embêtant, très inconfortable, ça crée de la confusion ! Les choses ne sont pas claires. Donc, il s'agit que l'image et le texte soient calés. C'est comme nous : parfois, nos pensées ne sont pas en phase avec les événements, notre pensée est plus rapide que les événements. C'est souvent dans ce cas là où l'on dit des conneries. Quand on pense trop vite, on parle trop vite, et quand on parle trop vite, souvent on dit des conneries.

 

 

 

La vitesse du temps

 

 

 

Il y a les événements et il y a nos pensées, notre humeur qui est à un autre rythme. Le temps se meut au rythme de l'instant. On pourrait définir l'instant en disant qu'il est le temps d'une respiration. Le temps, cet inlassable marcheur, avance et chacune de ses enjambées fait la longueur d'une respiration. La respiration, je vous le rappelle, est faite de l'inspiration et de l'expiration.

 

 

Nos pensées n'ont pas ce rythme-là ! Et ça crée de la confusion. C'est comme si l'image de droite et de gauche n'étaient pas synchronisées, et qu'au lieu de voir en relief on voyait double, un peu comme quand on regarde un film en trois D sans les lunettes prévues pour ça. Les couleurs sont décalées, c'est trouble, c'est confus. C'est ça, quand on n'est pas centré. Souvent, je parle d'être centré, en fait, je devrais changer et dire : « Soyez synchrone avec l'instant ». Vous avez, en vous, un métronome qui vous permet de rester dans le rythme.

 

 

 

Le non-agir

 

 

 

Quand on est dans la vie, si on sait comment faire, on peut agir au rythme de l'instant. C'est la force de la pratique de la technique dite « du Saint-Nom », du service, du « non-agir », comme disait Lao-Tseu, dans le Tao-Te-King. Le non-agir, c'est d'être en phase avec l'instant. L'instant, c'est la seule chose qui existe. Il n'y a pas besoin de faire des calculs de « ouf », comme disent les jeunes, d’appeler Sheldon Cooper. On sait qu'il n'y a que l'instant. Avant l'heure, c'est pas l'heure, après l'heure, c'est plus l'heure.

 

 

Si vous voulez entrer dans le train de la béatitude (le Royaume), il faut être à l'heure ! Et l'heure, c'est l'instant. C'est toujours l'heure. C'est toujours l'heure de la béatitude. Simplement, mettez vos pas dans les pas de la Grâce, dans les pas du Saint-Nom. C'est un peu comme le Taï-chi. J'ai fais quelques années de Taï-chi, par transitivité, et je peux vous dire, à l’aune de cette expérience indirecte (sic), que le Taï-chi permet d'intérioriser l'énergie. Vous faites le mouvement, mais vous devez toujours garder la maîtrise de votre équilibre et de votre énergie et ça, c'est typiquement le non-agir !

 

 

 

Toujours pressé

 

 

 

Les gens, qui reçoivent la Révélation, ils sont d'abord pressés de la recevoir, quand ils la demandent, ils voudraient que je leur envoie un fichier PDF tout de suite, avec les techniques, alors que ça ne se passe pas comme ça, il faut que l'on soit en contact visuel et auditif, que je leur montre avec mes mains, comment faire les techniques de méditation et une fois qu'ils ont reçues les techniques de méditation, ils voudraient tout de suite être éveillés, entrer en samadhi* ! C'est un peu comme au judo. Avant de commencer à se fighter avec quelqu'un, il faut d'abord apprendre à tomber, à courir autour du tatami. Mon fils, qui a maintenant dix-neuf ans, quand il avait cinq, six ans, faisait partie d'un club de judo. Je me disais : « Il n'en a pas marre de tout ça !? ». Il en a fait trois ans. Il n'avait pas fait grand-chose, en trois ans.

 

* Extase mystique.

 

 

Il y a un temps pour tout, et cette pratique de La Voie, cette sadhana, ces quatre piliers du service, du satsang, de la méditation et des angas, c'est pour être en phase avec l'instant. L'instant, dans lequel, je vous rappelle, tout est contenu ; notre vie, celle qui nous anime et puis la conscience ! Quand vous êtes dans l'instant, vous êtes pleinement conscient de l'instant. Là, ça vous ouvre des portes incroyables, ça calme ce déphasage, cette confusion où vous êtes quand vous avez « le cul entre deux chaises », que vous n'êtes pas en phase avec la vérité intérieure. C'est fait pour ça, La Voie, c'est fait pour être en phase avec la vérité qui est en vous.

 

-Un texte, pas un satsang, parle de ça ; de ce décalage avec l'instant. Vous pourriez le lire en cliquant ici.

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #instant, #présent, #spiritualité, #méditation, #bonheur, #satsang, #lavoie

Partager cet article

Repost0