Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vitre du train, à travers laquelle on regarde le paysage, peut-être plus ou moins propre. L'été, quand on roule sur autoroute, le pare-brise se couvre d'insectes éclatés et le lave-glace n'est efficace qu'un moment. On s'arrête sur une aire de repos et on nettoie le pare-brise, alors notre vision redevient claire.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, l'objectivité, la subjectivité et le monde.
Croyez-vous que le monde est comme vous le voyez ? Vous n'avez pas de filtre devant vos yeux ?

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

J'ai souvent fait la comparaison entre la technique de méditation dite « du Saint-Nom » et un train, avec ses wagons... chaque phase, de cette technique, est un wagon qui passe. On a le choix d'y monter ou de le regarder passer. Notre existence est pareille qu'un voyage en train. Le paysage change sans cesse, de l'autre côté de la vitre, mais le voyageur reste le même. On peut avoir l'impression d'avoir changé, mais au fond, nous sommes la même personne depuis toujours. Ce qui change, c'est notre vision des choses.

 

 

La vitre du train, à travers laquelle on regarde le paysage, peut-être plus ou moins propre. L'été, quand on roule sur autoroute, le pare-brise se couvre d'insectes éclatés et le lave-glace n'est efficace qu'un moment. On s'arrête sur une aire de repos et on nettoie le pare-brise, alors notre vision redevient claire. Depuis que j'ai reçu la Révélation, en 1975 au sein d'un ashram, en Inde, j'ai ce qu'il faut pour nettoyer mon pare-brise et retrouver une vision claire.

 

 

 

Vous êtes le passager

 

 

 

Avec la pratique du Saint-Nom, dans la journée, avec le service (un des quatre piliers), l'existence a une saveur, une clarté, une limpidité qui plaît à l'âme. Nous sommes l'âme. Bien sûr, durant notre incarnation nous ne sommes pas uniquement l'âme, nous sommes un mental et un corps, mais finalement qu'est-ce que le corps, sinon une sorte de véhicule, de camping-car où l'on demeure provisoirement, le temps du voyage ? Qu'est-ce que le mental, avec ses sentiments, ses souvenirs, ses connaissances, sinon le système d'exploitation du cerveau, l'ordinateur de bord ? Le passager, le voyageur, l'utilisateur, c'est nous, l'âme !

 

 

Je m’aperçois, avec l'âge, que mes souvenirs sont flous, quand il s'agit de temps où ma conscience de la Grâce était faible, voir absente, tandis que ceux d'époques plus éclairées sont nets et présents comme s'ils étaient d'hier. L'existence, avec la conscience de la Grâce, a une densité, une réalité forte, à contrario quand on est dans la confusion d'un mental hors de contrôle, c'est comme un rêve plutôt désagréable. Certains ont plus la mémoire des temps difficiles et moins des temps bénis, c'est ainsi. C'est ce qui me fait réaliser que la réalité est dans la conscience du Saint-Nom et que l'illusion, ou Màyà, c'est le contraire.

 

 

Nous sommes toujours le même. Le corps vieillit, le mental change aussi, mais qu'importe le véhicule, qu'importe la version du système d'exploitation de notre ordinateur. L'Observance des quatre piliers est comme un wagon où nous sommes à l'abri, le temps du voyage. Je lis, ici et là, qu'il faut retrouver notre enfant-intérieur, mais je ne l'ai jamais perdu. L'enfant intérieur n'est pas la nostalgie du passé, c'est l'âme et l'âme n'est ni un enfant, ni un adulte, ni un homme pas plus qu'une femme.

 

 

 

L'harmonie

 

 

 

Tout est la création de Dieu, c'est-à-dire tout, est plein de sa Grâce, de son harmonie essentielle et quand on a sa conscience en phase avec l'harmonie qui est en nous, comme en toutes choses, on est en harmonie avec la création toute entière. Ceci fait que l'on éprouve une sensation d'accomplissement synonyme de bonheur. Je sais que " le bonheur n'est pas le but " de la vie, mais ce bonheur-là, basé sur l'essentiel, ne gêne pas, il nous donne à voir de beaux paysages, à travers les vitres propres du wagon où nous sommes.

 

 

Cette conscience particulière, en harmonie avec... l'harmonie nous rend cohérent, rend toute notre existence cohérente. C'est quand on connaît cette cohérence qu'on en voit l'importance et qu'on réalise que sans elle nous sommes incohérents, confus. Comment voulez-vous être bien, être heureux si votre vie est incohérente, si elle n'a pas de sens ? Une raison de vivre ne remplace pas le sens. Par exemple, quand on est parent, d'élever, de protéger ses enfants est une raison de vivre, mais ce n'est pas le sens de la vie. Nous ne sommes pas en vie pour nous reproduire ! Et puis les enfants grandissent et s'en vont, comme des oiseaux dont on a ouvert la cage et alors ? Quelle est notre raison de vivre ? De recevoir nos petits enfants ?

 

 

 

La vision que l'on a

 

 

 

La confusion, quand elle est chronique, deviens l'état normal de gens dont la vision du monde est déformée. Voyez ces gens qui, dépressifs, malheureux, désespérés disent que le monde n'a jamais été si dur qu'aujourd'hui, ni les gens aussi égoïstes et idiots. Mais que dire de la grande peste noire, des famines, des massacres, des bombardements de la deuxième guerre mondiale ? Parce qu'ils sont malheureux et désespérés le monde serait à leur image ? Vous voyez bien l'énormité de la chose.

 

 

Le monde n'a rien à voir avec la vision que vous en avez. La vie n'a rien à voir avec ce que vous en pensez. Votre avis sur les choses n'a aucun impact sur la réalité, il en a seulement sur votre réalité. Libérez-vous de votre avis, nettoyez la vitre de votre regard et vivez une vraie vie, faites-en ce pour quoi elle vous a été donnée. Ce n'est pas à quatre-vingts ans qu'il faudra commencer à le faire. La spiritualité n'est pas une option, un plan B.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #harmonie, #saintnom, #satsang, #lavoie, #spiritualité, #subjectivité, #vision

Partager cet article

Repost0