Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le temps de l'instant, c'est très long. L'instant-présent, c'est le temps d'une respiration, une inspiration et une expiration. Mais comme après une expiration vient une inspiration, puis une autre expiration, comme l'instant, c'est le temps d'une respiration et que la respiration se renouvelle sans cesse, l'instant se renouvelle sans cesse.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie et l'âme.
Le vous profond, essentiel n'est pas fait de vos pensées ni de vos émotions... c'est l'âme !

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

Pour donner une idée de vitesse importante, on a la vitesse de la lumière et la vitesse de la pensée. C'est vrai que la pensée ça va vite ! C'est beaucoup plus rapide de faire les choses par la pensée que de les faire en vrai. Par la pensée, je peux être à n'importe quel point de la Terre quasiment instantanément. Dans une durée de temps donnée le nombre de pensées que l'on peut avoir est impressionnant ! Heureusement que l'on n'est pas toujours branché sur nos pensées, a fortiori quand on est pratiquant, puisqu'on est plutôt branché sur le Saint-Nom, occupé à pratiquer la technique. De la pensée naît l'impatience. Il y a un temps pour les événements et un temps pour la pensée, un temps pour faire les choses et l'instant.

 

 

C'est vrai que si on pense ça va beaucoup plus vite. Le temps de la pensée, c'est très rapide. Le temps de l'instant, c'est très long. L'instant-présent, c'est le temps d'une respiration, une inspiration et une expiration. Mais comme après une expiration vient une inspiration, puis une autre expiration, comme l'instant, c'est le temps d'une respiration et que la respiration se renouvelle sans cesse, l'instant se renouvelle sans cesse.

 

 

On est impatient, parce que nos désirs vont plus vite que leur réalisation. Il y a une distorsion entre vos besoins et le temps de leur réalisation et c'est de cette distorsion que vient l'impatience. Il va falloir vous soumettre au principe de réalité. Si vous suivez vos pensées, que vous leur accordez de l'importance, vous allez vite être stressé, frustré, impatient ! Il y a trop de choses en trop peu de temps. Vous ne pouvez pas prendre de recul avec la pensée. Les pensées s'enchaînent les unes après les autres sans vous attendre.

 

 

 

L'âme

 

 

 

Vos pensées vont trop vite tout le temps, donc si vous les prenez comme guides de vos actions, vous faites n'importe quoi, toujours dans l'improvisation. Puisque vous ne pouvez pas arrêter les pensées, le cerveau fonctionnant H24, il est nécessaire de prendre du recul. On peut ne plus prêter attention aux pensées, se mettre à côté. Pour faire ça, il est une condition préalable : savoir que l'on n'est pas la pensée pas plus que nos sentiments, nos émotions, nos souvenirs. Alors, qui sommes-nous ? Nous sommes l'âme ! Nous sommes celui qui regarde par les yeux, qui entend par les oreilles, qui respire.

 

 

Nous sommes l'âme, la même que celle de quand nous avions à un an, dix ans, vingt ans, etc. Nous sommes cette vie fleurie, tournée vers le soleil de Dieu, cette conscience de l'instant. Mais pour s'en rendre compte, il est nécessaire d'avoir conscience de l'instant ! L'instant qui dure, je vous le rappelle, le temps d'une respiration. Est-ce que ça a une corrélation ? Est-ce que pour avoir conscience de l'instant, il faudrait avoir conscience de sa respiration ? Tout le truc est là ; comment avoir conscience de ça ? Ce n'est pas le tout de le savoir, il faut encore savoir comment faire. Comment être dans l'instant.

 

 

J'ai les réponses, mais je ne les donne pas comme ça, sur un coin de table, même si je vous donne des pistes grosses comme des cordes qui ne passeraient pas par le chas d'une aiguille. C'est tout le propos de la Révélation. Alors je vous invite à suivre le process normal, une fois que vous vous dites : « Tiens, ce n'est pas con ce qu'il raconte », vous demandez plus de détails, vous demandez comment on fait, ensuite vous allez le faire. Voilà les phases du process de réalisation de la justification spirituelle de l'existence.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #instant, #spiritualité, #saintnom, #bonheur, #satsang, #lavoie, #âme

Partager cet article

Repost0