Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Voie est la voie du yoga, la voie de l'unité, la voie de la Libération. Yoga signifie "union", depuis le VIIIe siècle de notre ère, sur l'initiative d'un moine errant ; Adi Shankara. Avant ce moine, le mot « yoga » signifiait : « repos », « liberté », « libération ». L'union du yoga est celle de la conscience avec de la béatitude.

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si vous tenez à partager ce texte, copiez-collez son adresse

 

Télécharger le fichier audio

 

 

 

 

 

La Voie est la voie du yoga, la voie de l'unité, la voie de la Libération. Yoga signifie "union", depuis le VIIIe siècle de notre ère, sur l'initiative d'un moine errant ; Adi Shankara. Avant ce moine, le mot « yoga » signifiait : « repos », « liberté », « libération ». L'union du yoga est celle de la conscience avec de la béatitude. Le yoga n'est pas le Hatha-yoga, avec ses postures, ou àsanas. Le Hatha-yoga est une des nombreuses disciplines qui visent à atteindre l'état de yoga ou de repos, de liberté (vis à vis des émotions). Le mot àsana signifie, en sanskrit : « façon de s'asseoir » et le yogasûtra ne parle pas de postures, il recommande simplement de s'asseoir confortablement, de façon à tenir longtemps. La Bhagavad-Gîtâ fait la même recommandation, ainsi que le Bouddha historique, selon le « Mahàsatipatthàna Sutta ». Sur La Voie, la posture est intérieure et les techniques de méditation ne sont pas des postures telles que pour le Hatha-yoga, ni des mantras.

 

« Ces étapes (les sept) sont le respect de ses devoirs, vis-à-vis des autres et de soi-même, l'autodiscipline, avoir une posture stable et confortable en méditation, garder son attention posée sur la respiration, rester concentré, ne pas bouger, placer ses sens en état de perception atténuée et pour finir le samadhi : entrer en contemplation et se fondre dans la béatitude. » (Yogasûtra, livre deux, aphorisme 29). Ceci est le seul « sûtra » qui parle de posture. La posture-intérieure de La Voie est le « non-agir » de Lao-Tseu. Quand vous vous noyez et que quelqu'un saute à l'eau pour vous sauver, le mieux à faire et de le laisser faire !

 

C'est ça le non-agir. C'est ça la posture-intérieure, l'àsana visant à ce que vous ne fassiez qu'un avec vous-même. Être complètement conscient, pas seulement du monde, mais de la béatitude du moi profond, ou âme. Cette posture-intérieure est contemplation. Vous, les pratiquants de La Voie, avez la Grâce de pouvoir être des contemplatifs en action, par le service, un des trois piliers de la sadhana (ou pratique). Être en action tout en étant dans la méditation, c'est là tout le défit de la vie de pratiquant, sur La Voie. C'est le but, la Réalisation, d'être dans le « non-agir » en agissant. Krishna enseignait la technique qui permet de le faire. Cette technique est une des quatre révélées sur La Voie, elle se nomme « La technique du Saint-Nom ».

 

 

La bonne posture

 

 

Cette posture est faite d'une ardente soif d'accomplissement, de conscience, de vérité, de constance, d'humilité, de contemplation et de simplicité. Quand on a cette bonne posture, on observe les trois piliers et l'agya avec régularité et La Voie tient toutes ses promesses. Cette exigence n'est pas évidente pour tout le monde, chacun a une existence différente et toutes les existences ne favorisent pas l'Observance. Faites simplement, sincèrement de votre mieux.

 

Plus on pratique et plus c'est facile ! C'est la vie de Chela (élève) et de premie (amoureux de Dieu) ; contempler, être humble, assoiffé et pratiquer tous les jours les trois piliers. On a le service, le satsang et la méditation, et on a l'agya (préconisations morales). On se lève, on médite, puis on passe sa journée à assumer ses obligations, en n'oubliant pas le Saint-Nom (la technique). On peut, si le cœur nous en dit, avoir des rituels, chanter des chansons dévotionnelles, allumer des lampes à Ghee, dire des prières, etc.

 

Gardez votre conscience au centre, pour ne pas être éjecté par la force des sens. Cette force est comme un cyclone où les pensées se succèdent sans fin, dans une poussière d'émotions. Parfois, vous êtes frustré de reconnaissance, de tendresse, ne restez pas dans cet état, revenez au centre en pratiquant la technique du Saint-Nom. La méditation en action, le service est un autre des trois piliers. C'est l'ensemble des trois qui fait votre vie spirituelle et la conscience de la Grâce. Elle est vraiment ce petit coup de pouce que vous vivez, quand vous pratiquez avec constance et simplicité.

 

 

Le nom de La Voie

 

 

Ce serait bien de baptiser La Voie, « la voie du yoga », car si le yoga est l'état de libération, La Voie est une pratique visant à cette Libération. De notre vivant, se libérer de la tyrannie mental, de l'ignorance (nescience) et après notre désincarnation, au bout du voyage qu'est le cycle des incarnations, ou sàmsara, ne plus se réincarner. La nommer ainsi serait une provocation pour tous les autres yogas, et il n'est pas question de provoquer qui que ce soit : chaque voie a ses mérites.

 

La trimàrga est « la voie de la Libération », composée de trois yogas différents : le karma-yoga, le bhakti-yoga et le jnana-yoga qui seraient ceux qu'enseignait Krishna à Arjuna (Bhagavad-Gîtâ). Croire ça est, selon les enseignements de La Voie, une erreur : Krishna enseignait La Voie, et les trois piliers sont les « ancêtres » des trois yogas de la trimàrga. Le service, celui du karma-yoga, même si le karma-yoga actuel n'a plus rien à voir avec le service. Le satsang, celui du jnana-yoga, même si le jnana-yoga actuel n'a plus rien à voir avec le satsang et la méditation, formelle ou en action, est l'ancêtre du bhakti-yoga qui, là encore, n'a plus rien à voir avec la pratique de La Voie qu'enseignait Krishna.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les trois piliers et observez l'agya. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #trimarga, #liberation, #liberté, #repos, #lavoie, #yogaoriginel, #yoga, #sadhana, #méditation, #bonheur, #béatitude, #hansyoganand, #spiritualité, #spirituality, #positive

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :