Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans la vie, la priorité, c'est de faire, durant ce temps entre la naissance et la mort, ce qui était prévu qu'on y fasse. Quoi ? C'est un autre sujet, en tous cas, ce n'est pas d'avoir un diplôme, un métier, des enfants, une maison, une bonne retraite. Tout ça n'est pas le but de la vie. Le but, si on veut parler topologie, c'est la mort ! Mais on ne va pas vivre pour mourir !

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si vous tenez à partager ce texte, copiez-collez son adresse

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

Jésus a dit, à en croire l'évangile selon Matthieu : « Préoccupe-toi en premier du Royaume et tout le reste te sera donné de surcroît ». La vraie citation est : « Préoccupe-toi en premier du Royaume et de sa justice... », mais j'ai rayé « de sa justice », car cette mention a été ajoutée par d'autres que le Christ. Le Christ a dit, selon moi ; « Préoccupe-toi en premier du Royaume, et tout le reste te sera donné de surcroît », pas de sa justice, car ce Royaume, dont il parlait, n'a pas de justice. Il est juste, mais en terme de justesse, pas dans le sens d'un tribunal. Il n'y a pas de juge. Dieu n'est pas un juge. Dieu ne juge pas. Dieu n'est pas une personne. Il est infini. Il a tout créé. « Quelqu'un » qui a tout créé a d'autres choses à faire que de juger, surtout des êtres humains ! Qu'aurait-il besoin de juger nos actes ?

 

Si vous mettez la main dans le feu, vous allez vous brûler. C'est le karma. Le karma s'occupe de récompenser ou de punir nos pensées, nos paroles et nos actes. Il suffit à faire ça, le karma. Si tu penses, si tu dis, si tu fais quelque chose, ça entraîne une réaction, en retour, d'égale qualité et d'égale intensité, quand on est assujetti au karma, car on peut ne pas l'être. On peut faire quelque chose, dans sa vie, pour ne plus être sous la coupe de cette loi d'action-réaction.

 

 

Le Royaume, quel Royaume ?

 

 

Quand Jésus a dit : « Préoccupe-toi en premier du Royaume, et tout le reste te sera donné en plus », il ne parlait pas du Royaume des cieux, parce que s'il s'agissait du Royaume des cieux, cette histoire de sa justice aurait été justifiée. Il est coutume de considérer qu'à l'entrée du Royaume des cieux, il y a quelqu'un, Saint-Pierre, qui ouvre le grand livre et juge du bien et du mal de ta vie pour décider s'il te laisse entrer au paradis ou s'il t'envoie en enfer, alors c'est bien du « Royaume et de sa justice », qu'il s'agit.

 

Mais Jésus ne parlait pas du Royaume des cieux. Jésus parlait du Royaume qui est un état de conscience, même sans corps, qui est un état de la conscience. Le Royaume c'est...en Inde on appelle ça « satçitananda ». Satçitananda c'est la parfaite conscience de la béatitude. C'est indescriptible et inexprimable. Il ne s'agit pas d'un endroit. C'est partout et tout le temps. C'est avant notre vie, c'est pendant et ce sera après, dans les suivantes, si suivantes il y a. Quand Jésus dit ça, il veut dire une chose...Il veut dire qu'il faut dire qu'il faut savoir prioriser, classer les choses, par ordre de priorité, dans la vie.

 

La confusion, c'est aussi de ne pas savoir prioriser, juger de ce qui est important et de qui l'est moins ou pas du tout. La confusion, c'est aussi s'inquiéter pour des choses superflues. Il y a des gens de soixante-dix ans qui s'inquiètent pour l'état du monde dans cinquante ans ! Ils sont altruistes, dans cinquante ans, ils ne seront plus là ! Ils n'ont pas à s'inquiéter. Ils s’inquiètent peut-être pour leurs enfants ou leurs petits enfants, mais ils ne sont pas directement concernés. Ce n'est pas une priorité dans leur vie.

 

 

La première des priorités

 

 

Il y a des choses...Si vous avez des enfants, que vous les aimez, comme il se doit, que vous vous en occupez, comme il se doit ; ce n'est pas pour ça qu'ils sont la priorité de votre vie. La priorité reste toujours le Royaume, du point de vue spirituel. La priorité est toujours la réalisation du but de la vie. Réaliser, ça veut dire « rendre réel ». Vous avez un but, dans la vie. Pas le but que vous vous êtes fixé ! Vous pouvez avoir un ou des buts personnels, bien sûr ! J'ai un fils, qui est à l'université, son but est d'avoir son master. Je ne vais pas lui dire que son but, c'est la Royaume, « Quitte l'université et entre dans un ashram, ou un monastère et occupes toi du Royaume ». Des buts, des objectifs personnels, il y en a. Chacun d'entre nous a des objectifs personnels. Mais il n'empêche que, même moi, en tant que père, ma priorité profonde n'est pas le bonheur de mes enfants. J'avais une vie avant eux et j'en aurai une quand ils seront partis. C'est ma priorité humaine mais pas spirituelle.

 

Moi, c'est-à-dire l'âme, ne peut pas mourir. Elle est faite d'une « matière » qui est immortelle. Les pensées, la mémoire, le corps meurent et, avant ça, change, vieillit, mais l'âme ne change pas. La confusion, cette façon de tout mélanger, ce qui est important et ce qui l'est moins, c'est vraiment le mal du siècle. Cette confusion est vraiment partagée par beaucoup. Tant de gens se préoccupent de tant de choses ! Si peut de choses, dont ils se préoccupent, ne valent pas la peine qu'ils s'en préoccupent.

 

Qu'on réfléchisse aux choses de la vie et à ce que l'on doive faire, oui, mais pas au détriment de l'accomplissement de la raison de notre venue sur Terre. Si vous croyez que vous êtes venu sur Terre par hasard, juste parce que votre papa et votre maman se sont rencontré, vous avez tort. Les papas et les mamans peuvent fabriquer un corps, pas une âme. L'âme s'incarne, se marrie à un ego, pour avoir conscience d'elle-même et la liberté ou « libre-arbitre ». L'ego permet à l'âme de dire « moi je », il permet à l'âme d'avoir une conscience.

 

 

Il y a quelque chose à faire

 

 

Dans la vie, la priorité, c'est de faire, durant ce temps entre la naissance et la mort, ce qui était prévu qu'on y fasse. Quoi ? C'est un autre sujet, en tous cas, ce n'est pas d'avoir un diplôme, un métier, des enfants, une maison, une bonne retraite. Tout ça n'est pas le but de la vie. Le but, si on veut parler topologie, c'est la mort ! Mais on ne va pas vivre pour mourir ! On ne va pas non plus passer ; sous le voile de l'ignorance, la mort. On a tellement peur de la mort, mais c'est un fait et est-ce que l'on n'aurait pas quelque chose à faire pour s'y préparer ?

 

On a quelque chose à faire de notre vie, quelque chose de plus important que tout le reste, même si tout le reste doit aussi être fait. Vous pouvez faire tout ce que vous voulez, dans les limites de la loi et du vivre ensemble, mais d'abord préoccupez-vous du Royaume ! Ne le perdez pas de vue. C'est ça que permet un des quatre piliers de La Voie (de sa sadhana), le service. Le service permet de mettre en premier le Royaume dans sa vie, du lever au coucher. On peut aimer nos enfants, notre travail, notre conjoint, nos amis, notre pays, etc. Si on n'est pas là que pour s'occuper du Royaume, on est là d'abord pour s'occuper du Royaume.

 

S'occuper d'abord du Royaume ne signifie pas que l'on ne doive faire que ça, on peut aussi s'occuper du reste, c'est notre devoir d'être-humain, notre dharma (devoir sacré). C'est ce que dit l'agya, dans son quatrième pilier, les Angas. Si Dieu nous a fait tel que l'on est, capable d'amour, de bonheur, de plaisir, de don de soi, de générosité, c'est que ces choses là doivent s'exprimer, dans notre vie. On doit se réaliser spirituellement, mais on peut aussi se réaliser humainement. Mais d'abord se préoccuper du Royaume.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les trois piliers et observez l'agya. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #priorité, #lavoie, #yoga, #spiritualité, #vie, #but

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :