Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je crois que l'amour que l'on a pour Dieu, un amour en marche, n'est pas une théorie et qu'il se manifeste dans toutes les facettes de notre vie à travers tous nos actes, que l'on soit moine, moniale ou laïc, je pense même que des athées peuvent atteindre la Libération, s'ils sont d'honnêtes gens.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, la libération, La Voie, le samsara.
La voie vers la Libération est l'incarnation en conscience de l'essence de vie qui nous anime

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a plus de sept milliards d'êtres humains sur Terre, mais il y a si peu de gens qui pratiquent les quatre piliers de La Voie, pourquoi ? Pour nous, qui avons reçue la Révélation des quatre techniques, c'est évident que l'Observance des quatre piliers, la sadhana de La Voie, est la meilleure façon de vivre sa vie. Quand on nous dit que l'Observance est la meilleure façon de viser la Réalisation ça ne nous étonne pas que ce soit la vérité, que ce soit le but de la vie de tous les hommes. Mais la très grande majorité des êtres-humains n'observe pas cette sadhana ! Alors, est-ce qu'ils ont tort ? Est-ce qu'ils sont dans l'erreur ?

 

 

On parle de réincarnation. On ressent, on croit savoir, on sait suivant la personne, son discernement, sa juste-vue. On se dit que l'âme se réincarne de la plus petite créature jusqu'à l'être-humain et qu'une fois incarnée en être-humain, elle se réincarne encore et encore, des milliers de fois avant de se libérer des chaînes du samsara. Une fois la Réalisation accomplie grâce à l'Observance des piliers de l'agya de la vraie voie. Une fois la Libération atteinte, une fois la mort venue l'âme ne se réincarne plus, elle se fond, en toute conscience et liberté dans Satçitananda, ou le Royaume, comme disait Jésus, ou encore le Tao. Mais si c'est ainsi, comme ça se fait que l'humanité soit ainsi passé de quelques milliers d'individus, à ses débuts, à plus de sept milliards aujourd'hui ?

 

 

 

La Voie, une obligation ?

 

 

 

Cet état de fait, l'augmentation de la population humaine, veut dire que peu d'âmes atteignent la Libération, puisque de plus en plus d'âmes se réincarnent, sans compter la reproduction sexuée de l'espèce. En quelque sorte la baignoire se remplit plus vite qu'elle ne se vide. Comme ces problèmes de calcul, que l'on avait en cm2, où l'eau coulait d'un robinet et fuyait par un trou et où il fallait calculer le temps nécessaire à son remplissage. Le nombre d'incarnations est supérieur à celui des Libérations.

 

 

En vérité, je ne sais pas si on est obligé de passer par La Voie pour atteindre la Réalisation et la Libération de l'âme... J'ai compté le nombre de maîtres révélant les quatre techniques et offrant la même sadhana que La Voie et j'en ai trouvé deux, en me comptant. Je ne connais pas tous les maîtres du monde et il n'y a pas d'annuaire officiel, donc je ne suis sûr de rien à ce propos. Je révèle les quatre techniques, un autre maître aussi, mais d'autres ne révèlent qu'une ou deux de ces quatre techniques.

 

 

Est-on obligé d'être initié à La Voie, de connaître ses quatre techniques et d'observer l'agya pour espérer atteindre un jour la Réalisation ? Je ne saurais pas dire oui ou non. Je ne lis pas les annales akashiques et ne suis pas en relation avec Dieu, de cette sorte de relation où il me parlerait avec des mots en français, que j'entendrais et qui répondraient à mes questions. Je suis en relation intime avec son Saint-Nom (l'essence de la vie), mais il ne me parle pas pour m'expliquer les choses. Dieu n'est pas un Homme et il ne parle pas. En méditant profondément et de la bonne façon, on peut se plonger dans la paix que son amour met en nous, mais ce n'est pas pour autant qu'on l'entende nous parler de choses secrètes. Si vous l'entendez parler, allez vite consulter un médecin spécialisé, ce n'est pas bon signe.

 

 

 

Atteindre la Libération

 

 

 

Une méditation particulièrement profonde peut nous plonger dans un état de conscience particulier, que l'on nomme le samadhi. Le samadhi se classe en sept niveaux, jusqu'au plus profond, le « nirvikalpa-samadhi » où l'âme se fond dans la lumière de la béatitude. Quand on est dans ces états de conscience du samadhi, on est directement connecté à Dieu, on est en lui comme le poisson nage dans l'océan, mais il ne nous dit rien. Revenant de samadhi on est capable de discerner le vrai du faux, le bon du mauvais. On a la connaissance non apprise, la shruti, le Veda, mais cette connaissance n'est pas de cette sorte qui se manifeste par toute une série de concepts validés que l'on peut entrer dans un livre. C'est juste une inspiration de la vérité, une certitude. C'est ainsi que je ne sais pas si seuls ceux qui pratiquent les quatre piliers de La Voie atteindraient la Libération et que ce serait à cause de ça que la population humaine augmenterait de façon exponentielle.

 

 

Je ne peux pas affirmer que seuls ceux qui ont été initiés par mes soins et par vidéo-conférence, pourront atteindre la Libération par la Réalisation de La Voie. Je pense que l'on peut atteindre la Libération par toutes sortes de voies différentes. Un chrétien, par exemple, qui vit sa religion de toutes ses forces, avec sincérité et dévouement cherche à marcher dans les pas de Jésus. Il le croit toujours vivant. je pense que malgré l'erreur où il est, de croire Jésus toujours vivant, quand on est chrétien et que l'on fait passer le Royaume en premier on peut atteindre la Libération. C'est pareil pour un hindouiste, un jaïn, un bouddhiste, etc.

 

 

 

L'amour en marche

 

 

 

Je sais que l'amour que l'on a pour Dieu, un amour en marche, n'est pas une théorie. Je sais qu'il se manifeste dans toutes les facettes de notre vie, à travers tous nos actes, que l'on soit moine, moniale ou laïc. Je pense même que des athées peuvent atteindre la Libération, s'ils sont d'honnêtes gens. Une âme, par ses incarnations successives, fait comme un fromage dans une cave d'affinage : elle se raffine. Je sais qu'à chaque incarnation, nous sommes meilleurs que l'incarnation précédente. Je crois qu'à force d'incarnations l'âme finit pas être mûre et par se libérer. Mais les Hommes se reproduisent et la « fabrication » d'âmes va plus vite que leur Libération.

 

 

Alors à quoi ça servirait d'être disciple de La Voie ? Comment fait-on pour rencontrer La Voie ? Je pense que c'est quelque chose qui a beaucoup trait au hasard et à la Grâce. Ceux qui m'ont rencontré, qui ont rencontré le satsang que je donne sont peu nombreux. Je ne parle de La Voie qu'à travers la toile et ce qui fait le buzz, sur la toile, c'est souvent autre chose que le satsang. La plupart de mes disciples n'ont pas internet, n'ont pas d'ordinateur et le phénomène de « bouches à oreilles » ne fonctionne pas, puisque aujourd'hui tout passe par internet. En même temps je partage ma connaissance parce que je le dois, mais ne suis pas attaché à « faire » des disciples. Le détachement et le « non-agir » sont essentiels dans l'Observance.

 

 

Si les gens tombent sur un de « mes » satsang par hasard ce n'est pas par hasard qu'ils adhèrent à leur propos, qu'ils se sentent touchés par le Saint-Nom et qu'ils en arrivent à me demander la Révélation. C'est un appel. Sur mille personnes qui écoutent, lisent un satsang il y en aura peut-être une qui sera touchée de telle sorte qu'elle demande à recevoir la Révélation. Beaucoup de gens sont touchés par « mes » satsang, je reçois pas mal de commentaires me remerciant, mais il ne vient pas à l'esprit de ces gens qui me remercient de demander à recevoir la Révélation des quatre techniques, alors ? Ne suis-je pas suffisamment clair ? Sans me comparer à Jésus, il a dit qu'une sur dix mille personnes à qui il parle se lèverait pour le suivre et que seuls ceux qui ont des oreilles pour entendre l'entendent.

 

 

On n'est pas sur Terre pour être heureux, on n'est pas sur Terre non plus pour être malheureux. On a une chose à faire durant le temps de cette vie. Cette chose, c'est se préparer à mourir afin qu'au moment de la mort nous soyons capables de reconnaître ce qui s'ouvre à nous et de choisir le bon chemin, celui de la Libération plutôt que celui de l'incarnation. Peut-être qu'il n'y a pas que La Voie qui puisse maturer l'âme de telle sorte qu'au moment de la mort elle plonge dans la lumière divine, sans en avoir peur. Mais ce que je sais, c'est que ceux qui pratiquent La Voie voient leur vision de la vie changer. Ils ne sont plus le personnage principal de leur vie. L'amour de Dieu, la paix du Saint-Nom passent avant leurs petites personnes et si leurs vies ne changent pas elles prennent des couleurs, une dimension qu'elles n'avaient pas jusque-là. Il faut un peu de temps pour ça et pratiquer. La Révélation sans pratique ne sert à rien.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #mort, #libération, #lavoie, #spiritualité, #yoga, #bonheur

Partager cet article

Repost0