Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qu'il soit maître ou pratiquant, un initié à La Voie est avant tout un être humain. Sachez aussi que vous n'êtes pas ce que vous croyez être et que je ne suis pas ce que vous croyez que je suis. Personne n'est, en vérité, ce qu'il croit être. Tous les êtres humains sont, du strict point de vue spirituel, sur un plan d'égalité : il n'y a pas une âme qui vaut plus qu'une autre.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si ce satsang vous a apporté quelque chose,

n'oubliez-pas de partager sur les réseaux sociaux

afin que d'autres puissent le lire, merci.

Les boutons de partage sont en bas.

 

Téléchargez le fichier audio

 

 

 

 

 


Qu'il soit maître ou pratiquant, un initié à La Voie est avant tout un être humain. Sachez aussi que vous n'êtes pas ce que vous croyez être et que je ne suis pas ce que vous croyez que je suis. Personne n'est, en vérité, ce qu'il croit être. Tous les êtres humains sont, du strict point de vue spirituel, sur un plan d'égalité : il n'y a pas une âme qui vaut plus qu'une autre.

 

Tous les êtres humains se valent spirituellement ! Bien sûr que sur le plan de l'impact sur la société humaine, certains auront plus d’influence que d'autres, mais en tout état de cause tous les êtres humains sont venus pour la même raison et leur durée de vie est une étincelle dans le grand soleil de la vie. Pour en revenir à qu'est-ce qu'un pratiquant de La Voie, un maître on peut résumer en disant que c'est quelqu'un qui observe les trois piliers et l'agya.

 

 

Il n'y a pas d'image à laquelle se conformer

 

 

Quand vous observez les trois piliers (la sadhana), il n'y a pas une manière d'être qui soit mieux qu'une autre, il n'y a pas d'image de la personne spirituelle à laquelle vous conformer ! Ce n'est pas comme dans certaines religions où un croyant doit se comporter de telle et telle façon, manger ceci, ne pas manger cela, s'habiller de telle ou telle façon et pas de telle autre façon, etc. Il n'y a pas, sur La Voie, de choses de cette sorte. Rien d'autre n'est nécessaire, à notre vie de pratiquant que l'Observance. Quant à moi, je n'ai pas à correspondre à l'image que vous avez d'un maître spirituel ni à rester le sourire aux lèvres et les mains jointes. Je n'ai pas à vous plaire, vous ne me payez pas. Le fait d'être dans La Voie ne vous oblige pas à être tout le temps équanime, de bonne humeur. « Le guide ne se doit pas de correspondre à l'image que tu as d'un guide ». (Bhaktimàrga 3-1-33)

 

 

La différence entre concept et vérité

 

 

Je veux faire un focus sur la différence qu'il y a entre un concept et la vérité : un concept est une construction intellectuelle, que nous pensons juste, la vérité ne dépend pas de ce que nous pensons à son propos et elle n'a pas besoin d'être déguisée pour ressembler à nos concepts. La vérité est vraie même si elle n'est pas revêtue de nos concepts, même si on n'y croit pas.

 

Pour en revenir à la notion de maître-spirituel : un maître-spirituel n'est pas Dieu, ni l'incarnation d'un ange. Bouddha n'avait pas le front brillant ni de flamme verte lui sortant du chakra couronne. Il n'a jamais existé d'être humain ayant une flamme verte ou violette lui sortant du sommet du crâne et ce n'est pas parce que certaines illustrations nous montrent des gens comme ça que c'est vrai, ou alors il faut croire aux schtroumpfs !

 

Quand des maîtres désincarnés connus sont représentés, ils le sont toujours sous des formes divines ! Comme si un maître devait être un Dieu, ou un demi-Dieu. Allez-vous dire maître, après ça, sans paraître mégalomane ! Vous êtes des êtres humains avec une part de Divin en vous. Quand je me mets dans la conscience du Saint-Nom, je peux vous parler et vous inspirer, mais il n'y a là rien de magique ni de miraculeux. Nous sommes fabriqués comme ça. De laisser parler le Divin à travers soi, par le satsang, ne signifie pas que nous soyons divins. Un médium n'est pas mort ! Ni un poète la poésie, un musicien la musique.

 

 

Le maître spirituel

 

 

Un maître spirituel véritable est un médium du Saint-Nom. Il s'exprime par son inspiration. S'il y a une chose que le maître sait faire mieux que les autres, c'est de s'effacer à des instants précis, et à volonté, pour laisser passer l'inspiration de la Grâce. En dehors de ça c'est un être humain. Sans doute a-t-il certaines qualités particulières qui l'ont prédisposé à se soumettre à l'inspiration et à la laisser passer, mais chacun a des qualités particulières ! Les qualités particulières d'un maître ne lui retirent pas ses faiblesses ni ses défauts pas plus que vos faiblesses, vos manques et vos défauts ne gomment vos qualités et vos vertus.

 

 

Sous la Grâce

 

 

Vous avez déjà en vous la totalité de la Grâce de Dieu, personne n'a besoin de mettre en vous quelque chose. Il s'agit juste de vous rendre compte, de ''prendre-conscience''. Il y a une recette qui a été donnée pour ce faire, une recette qui est l'Observance. Les aspirants, pratiquants et le guide sont mouillés quand ils marchent sous la pluie sans protection, ils ont faim quand ils jeûnent, ils transpirent quand il fait très chaud et le fait que la paix intérieure les habite n'y change rien. Celui qui vous dit le contraire est un menteur. Je peux vous jurer que Jésus sur la croix n'en menait pas large, tout ''fils de Dieu'' qu'il était, d'ailleurs n'a-t-il pas dit : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné ? » (Évangile de Matthieu ch.27)

 

 

La réalité est inévitable

 

 

C'est ça l'humanité, elle n'est pas un long fleuve tranquille. Quand des clous ont été plantés dans les mains et les pieds du Christ il a eut mal (Pour autant que cette histoire de crucifixion ait été vraie et pas la transposition du mythe d'Orphée) ! Je suis bien certain que son équanimité en a pris un sale coup ! Il y a la vérité, simple et naturelle, logique et tout le reste n'est que concepts, contes et fariboles ! Je ne suis pas Jésus, ni sri Gautama : je suis comme tout être-humain. La différence est que je peux aller très vite, très profond dans la méditation et que je sais m'effacer au moment de laisser passer le satsang, il y a que je distingue très bien le bien du mal et que je connais la pratique suffisamment pour vous y être de quelques secours.

 

Mais je ne lis pas dans l'avenir ni ne guéris les écrouelles, pas plus que je ne marche sur l'eau. Vous n'êtes pas sans avoir remarqué qu'il n'y a pas de Lumière qui émane de moi. Tout cela n'a rien que de très normal, je n'en suis pas moins un guide-spirituel. Le guide de haute montagne n'est pas fait de roche ! Jamais dans toute l'histoire de l'humanité aucun être humain n'a dérogé au lot commun de ''corporalité''. Croire autre chose, en des hommes violets, par exemple, n'est que pure superstition et crédulité.

 

 

Quelle perfection

 

 

Certains disent qu'ils sont sur un chemin qui mène à la perfection, comment ? Quoi ? Quelle perfection ? Quelle présomption surtout ! Vous rendez-vous compte de la vanité d'une telle ambition ? Quand on demande à certains quel est leur but ils répondent : « Je veux atteindre la perfection ». Tout simplement et en toute modestie ! La perfection, rien de moins ! Mais c'est quoi, au juste, la perfection durant cette existence ? De pouvoir rester au soleil, allongé sur le sable sans prendre de coup de soleil ? C'est de ne plus avoir besoin d'eau pour se désaltérer ? C'est quoi la perfection ? De ne plus manger que du pràna ? Est-ce que la perfection c'est d'arriver à ce que nos concepts croient être la perfection ?

 

Nous ne sommes pas là pour atteindre je ne sais quelle perfection ! Les gens qui cherchent, dans leur vie spirituelle, à atteindre la perfection ne l'atteindront jamais ! Parce que la condition d'être humain, d'âme incarnée est imparfaite en substance et c'est bien pour cette raison que l'ego-spirituel vous fixe cet objectif : parce qu'il est impossible à atteindre ! L'ego-spirituel ne vous fixerait pas un objectif que vous pourriez atteindre, il a trop peur de disparaître.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya (maison du bonheur), enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les trois piliers et observez l'agya. Pour se renseigner demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #lavoie, #spiritualité, #spirituality, #yogaoriginel, #yoga, #bonheur, #méditation, #guru, #positive

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :