Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De quoi a besoin l'Homme, une fois qu'il a satisfait à ses besoins fondamentaux, comme de boire, de manger, d'avoir des relations sociales, de vivre en sécurité ? Il a besoin de sens. L'Homme a besoin que sa vie, son existence ait un sens. Si cette quête de sens est si fort et si universellement répandu c'est qu'il y a un sens, une raison à la vie et que l'âme le sait.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si ce satsang vous a apporté quelque chose,

n'oubliez-pas de partager sur les réseaux sociaux

afin que d'autres puissent le lire, merci.

Les boutons de partage sont en bas.

 

Télécharger le fichier audio

 

 

 

 

De quoi a besoin l'Homme, une fois qu'il a satisfait à ses besoins fondamentaux, comme de boire, de manger, d'avoir des relations sociales, de vivre en sécurité ? Il a besoin de sens. L'Homme a besoin que sa vie, son existence ait un sens. Si cette quête de sens est si forte et si universellement répandue c'est qu'il y a un sens, une raison à la vie et que l'âme le sait.

 

Est-ce qu'il y a un sens à la vie ou des milliards de sens, autant qu'il y a d'êtres humains sur Terre ? Chacun se donne une ou des raisons de vivre mais au-delà de ces sens, que chacun se donne, il y a un sens universel à la vie. Avoir un métier, des enfants, un prix Nobel, une maison, être utile aux autres, collectionner les plaisirs ne donne pas de sens à la vie. C'est bien d'avoir un métier et du travail, une famille, une maison, d'être utile aux autres, de collectionner les plaisirs mais ça ne suffit pas car nous ne venons pas au monde pour ça.

 

 

Choisir le sens de sa vie

 

 

Est-ce que nous pouvons choisir un sens à notre vie comme au collège on cherche une orientation ? Oui, mais ça ne veut pas dire que le sens que nous choisissons soit le vrai sens de la vie. La Vie de tous les êtres humains a le même sens, au-delà des sens que les êtres-humains donnent à leurs vies. C'est bien de savoir quoi faire socialement mais ça ne suffit pas. C'est pour ça que les gens cherchent un sens à leur vie alors même qu'ils en ont un ; parce qu'ils n'ont pas le vrai. Nos instincts nous demandent de nous reproduire, de vivre en société, d'avoir un bout de territoire à nous mais pouvons-nous nous satisfaire de ces instincts ? Non, certainement pas, c'est bien ce qui nous rend différents des animaux.

 

Il y a en l'Homme une quête de sens plus importante, plus fondamentale. Cette quête est inscrite dans l'âme et aucune satisfaction humaine ne peut l'effacer. Les quêtes personnelles, que nous nous trouvons, ne satisfont pas cette quête de l'âme. Cette soif n'est satisfaite que par la conscience de la béatitude, par la Grâce. Mais comment faire pour avoir cette conscience de la béatitude, cette conscience de la Grâce ? Un bon début c'est de connaître une méthode efficace. Ensuite de pratiquer cette méthode.

 

Ce n'est pas nécessaire de jeter aux ordures tout ce qui faisait notre vie : notre travail, notre famille, nos amis, nos loisirs. La pratique d'une méthode nous permettant d'étancher sa soif de sens, de vrai sens, vient en plus du reste, pas à la place ! S'isoler au fond d'une grotte pour ne voir que le sens profond n'est pas une bonne chose. L'existence n'est pas faite que pour accomplir la raison de la vie, elle a ses propres raisons qu'il est bon de prendre en compte. Si nous avons des sens capables de jouir des plaisirs que donne l'existence ce n'est pas pour les leur refuser. De plus nous ne vivons pas seuls, et rien n’interdit, à ceux qui aiment ça, de partager. Rien n’interdit non plus, à ceux qui n'aiment pas ça, de ne pas partager.

 

Une méthode efficace, pour trouver le sens de la vie et aller en le suivant c'est la pratique des trois piliers de La Voie. Pour faire ça, pour pratiquer les trois piliers il y a un préalable incontournable : de recevoir la Révélation des techniques de méditation propres à cette méthode, à cette sadhana. Pour recevoir la Révélation des quatre techniques il est nécessaire de la demander. Ce n'est pas plus compliqué que ça. Pourtant combien osent le faire ? Demander est quelque chose de difficile pour la vanité.

 

 

Les besoins de l'âme

 

 

Aucune autre satisfaction, aussi forte soit-elle, ne peut apporter ce que donne l'accomplissement du vrai sens de la vie. L'âme alors est satisfaite. Aucun plaisir, aussi fort soit-il, ne peut apporter la satisfaction à l'âme. Les plaisirs peuvent plaire au mental, au corps mais l'âme a d'autres besoins. Si vous ne donnez satisfaction qu'au mental et au corps, en négligeant l'âme, vous ne connaîtrez jamais la véritable satisfaction. Si vous n'avez pas soif d'absolu, alors tout ceci ne vous concerne pas.

 

Le commencement c'est déjà d'être soi mais lequel ? Vous ne comprenez pas ma question ? Êtes-vous absolument sûr d'être celui, celle que vous croyez ? Souvent, chez beaucoup de gens, c'est un peu en vrac dans la tête. Entre la personnalité, les émotions, les sentiments, les croyances, les aspirations il y a parfois conflits. Un bon début c'est déjà de savoir qui l'on est vraiment. Ce que l'on est profondément c'est l'âme, alors d'écouter les besoins de l'âme c'est écouter nos besoins. Mais pour faire ça vous devez savoir faire le tri. Vous devez vous réapproprier votre vrai « soi », ne plus avoir de confusion à ce propos. Quand vous recevez la Révélation le début de La Voie c'est ça : vous réapproprier votre véritable « soi ». Sans ce préalable rien n'est possible.

 

Cette maîtrise de soi (samyana dans le yogasûtra) c'est le sens de la vie, c'est la raison de notre vie. Être celui que l'on est, faire ce qui est prévu que nous fassions est le but de la vie. Ce qui est prévu que nous fassions c'est de jouir de cette existence tout en se préparant à retourner d'où l'on vient en toute conscience et liberté. C'est le propos de La Voie, de vous permettre d'atteindre cette maîtrise et de jouir de cette existence avec toute la conscience possible.

 

Votre existence va cesser et de refuser de l'envisager ne va rien y changer. Vous croyez avoir du temps devant vous ? Qu'en savez-vous ? Il est temps de commencer à vous occuper de ce pour quoi vous êtes là.

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya (maison du bonheur), enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les trois piliers et observez l'agya. Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

 

Sri Hans yoganand ji.

 

 

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur.

Tag(s) : #lavoie, #spiritualité, #spirituality, #yogaoriginel, #but, #bonheur, #méditation, #positive

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :