Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Il y a un bénéfice immédiat, de notre vivant, à la pratique régulière de La Voie, ce bénéfice c'est le bien-être que l'on éprouve à vivre, le bonheur que nous avons à exister chaque jour. Ce bonheur là augmente avec le temps, avec la pratique, encore faut-il pratiquer, ne pas se décourager au début.

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si ce satsang vous a apporté quelque chose,

n'oubliez-pas de partager sur les réseaux sociaux

afin que d'autres puissent le lire, merci.

Les boutons de partage sont en bas.

 

Télécharger le fichier audio

 

 

 

 

Le bénéfice de la pratique des trois piliers arrive petit à petit, sauf de vivre un nirvikalpa-samadhi mais il ne faut pas compter dessus ! Bien sûr que la finalité ultime de La Voie c'est la Libération (des chaînes du cycle des incarnations), c'est retourner au Royaume en toute conscience et liberté, comme le fit le fils prodigue en retournant chez son père. Mais cette perspective implique de mourir et ce n'est pas elle qui nous motive à pratiquer. Cette Libération reste tout de même très théorique.

 

Je dis que le but ultime c'est de retourner chez notre père en toute liberté et cette notion de liberté est essentielle : Dieu nous a donné le libre-arbitre, sans lui nous ne pourrions pas approcher de Dieu. Au moment de mourir, cette liberté nous offre deux portes, une qui ouvre sur le Royaume et l'autre qui ouvre sur la réincarnation. C'est au mourant de choisir, à l'âme. Mais pour qu'elle puisse choisir, l'âme, il lui faut avoir toute sa conscience et connaître les deux options, le Royaume et l'existence incarnée. C'est à ça que sert la pratique des trois piliers, à connaître un peu du Royaume (La conscience de la béatitude) de son vivant incarné.

 

 

Le bien-être de vivre

 

 

Mais heureusement pour notre motivation ; il y a un bénéfice immédiat, de notre vivant, à la pratique régulière de La Voie, ce bénéfice c'est le bien-être que l'on éprouve à vivre, le bonheur que nous avons à exister chaque jour. Ce bonheur-là augmente avec le temps, avec la pratique, encore faut-il pratiquer, ne pas se décourager au début. Pour pratiquer correctement les trois piliers il faut déjà comprendre l'utilité des trois piliers, de la pratique. Si vous ne comprenez pas l'utilité de chacun des trois piliers, le service, le satsang et la méditation, vous ne pouvez pas pratiquer correctement. Cette compréhension vient avec le temps, l'expérience. Pour que ça vienne avec le temps il faut donner du temps au temps.

 

La Grâce vous donne, à travers les trois piliers, des outils pour comprendre mais ces outils vous les maîtrisez au fur et à mesure que vous les utilisez et pour utiliser tel ou tel outil il est nécessaire que les circonstances fassent que vous en ayez besoin ! Et les circonstances viennent avec le temps. En attendant le besoin où vous serez, ces outils restent dans votre « boîte à outils ».

 

Les sollicitations viennent au quotidien pour vous obliger à vous servir des outils que la Grâce vous a donnés mais si vous répondez à ces sollicitations sans utiliser ces outils, sans aller voir dans votre boite à outils s'ils y sont, les sollicitations reviendront jusqu'à ce que vous pensiez à « mettre dans le coup » le Saint-Nom. Ce qui signifie que si vous réglez vos problèmes existentiels uniquement par vos pensées, votre volonté, sans vous en remettre au Saint-Nom, alors vous manquez une occasion de réaliser. Vous en remettre au Saint-Nom vous savez ce que ça veut dire...pratiquer la technique, être dans le service, faire une pause. C'est ça le non-agir ! C'est agir en vous en remettant à la Grâce du Saint-Nom par la pratique.

 

 

L'expérience vous renforce

 

 

Chaque fois que vous pensez à vous en remettre au Saint-Nom, dans votre vie, et que vous le faites, les choses se passent mieux, dans l'harmonie et votre expérience augmente dans la mise en œuvre pratique et plus cette expérience de la pratique des trois piliers augmente, mieux et plus facilement vous le faites, alors le « bénéfice », en termes de bonheur, de la pratique augmente. Plus le bonheur de la pratique augmente et plus vous pratiquez. C'est un cercle vertueux.

 

Si vous êtes jeune pratiquant et que vous ne pratiquez pas encore bien, ne vous désolez pas, ne vous découragez pas, si vous persévérez ça viendra et même si vous avez l'impression de tout rater il se passe tout de même des choses, au niveau de votre âme. Qu'est-ce que ça signifie de pratiquer bien ? C'est faire le Saint-Nom toute la journée si possible, si ce n'est pas possible de le faire de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps. C'est aussi de pratiquer le nectar, sauf quand vous parlez, que vous mangez et que vous buvez. C'est aussi lire au moins deux satsang par semaine et de méditer tous les jours. Voilà le but : réaliser.

 

 

Ce n'est pas grave

 

 

Si vous arrivez à la Révélation jeune, avec un cœur encore enfant et sans trop de connaissances, alors vous partirez sur La Voie très fort et très loin rapidement mais si vous arrivez à La Voie plein de souffrances, d'un passé lourd à porter, de toutes sortes de connaissances et de concepts sur les choses et la spiritualité, alors il y aura un temps de retard dans la réalisation et le bonheur de la pratique. Il faudra prendre du temps pour vous vider, vous réparer mais en attendant il se passe tout de même quelque chose. Il suffit juste d'être un peu attentif pour s'en apercevoir.

 

Ce n'est pas grave si vous n'y arrivez pas bien dès le début, ça ne signifie pas que La Voie n'est pas faite pour vous. Mieux vaut pratiquer mal La Voie que de ne pas la pratiquer... « Comme on fait son lit on se couche » et dans la prochaine vie vous repartirez de moins loin. Pensez à long terme, pas seulement à cette vie d'aujourd'hui. Avec la pratique quotidienne, même imparfaite, viendront des changements que vous remarquerez et qui changeront votre perception de la vie.

 

Il y a plein de causes qui peuvent vous gêner dans votre pratique et des causes extérieures...des gens qui vous empêchent de méditer, un travail trop prenant, une maladie, un environnement bruyant, stressant, etc. Vous n'êtes pas responsable de ces causes extérieures à vous et Dieu le sait. Faites au mieux. L'important c'est l'amour. Si vous aimez Dieu, sa paix, son harmonie, sa lumière, alors vous êtes déjà sauvé.

 

Quand vous êtes dans un train, que vous profitiez du voyage ou non ne change rien : le train roule à la même vitesse et la destination reste la même. Vous arriverez au même endroit que la personne qui profite du voyage. Vous aurez eu moins de joie mais des joies quand même. Il y a une Grâce spéciale pour ceux qui souffrent et demandent du secours.

 

Pour bien pratiquer La Voie ça demande d'avoir la bonne posture intérieure, faite de simplicité, de soif, d'amour, d'humilité, de confiance et ces qualités, ces vertus, ces états de conscience viennent à force de pratiquer. Inutile d'attendre d'avoir la bonne posture intérieure pour pratiquer, cette posture vient à force de pratiquer !

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya (maison du bonheur), enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les trois piliers et observez l'agya. Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

 

Sri Hans yoganand ji.

Tag(s) : #lavoie, #spiritualité, #bonheur, #aide à la pratique, #yogaoriginel, #méditation, #spirituality, #positive

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :