Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est important la simplicité. Quand on n'est pas simple la simplicité ce n'est pas simple ! Comment faire pour être simple quand on est compliqué ? Il vous faudra atteindre la simplicité, si ce n'est dans cette vie, ce sera dans une autre, qu'importe ce n'est pas pressé.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, et la simplicité.
La simplicité est un début incontournable de toute spiritualité authentique

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

À chaque satsang son mot, celui d'aujourd'hui est « simplicité ». C'est vrai que dévotion est un super mot, détachement aussi, lâcher-prise, conscience, amour, etc. On peut aussi parler de constance. La constance est importante, sur La Voie, parce que sans constance on ne peut rien. L'humilité est encore un mot intéressant, en spiritualité, un mot qui parle d'une vertu essentielle, mais le fait d'être humble, c'est-à-dire de ne pas se surestimer ni se sous-estimer, ne garantit pas que l'humble soit simple.

 

 

C'est important la simplicité. Évidemment quand on n'est pas simple la simplicité ce n'est pas simple ! Comment faire pour être simple quand on est compliqué ? Vous savez il vous faudra atteindre la simplicité, si ce n'est dans cette vie, ce sera dans une autre... on n'atteint pas le Royaume sans simplicité. Si on revient s'incarner en être-humain des milliers de fois, ce n'est pas pour rien, c'est parce qu’il y a des difficultés et ces difficultés sont différentes selon l'âme. Pour certaines, ce sera l'humilité, pour d'autres, ce sera la simplicité, pour d'autres encore, ce sera le détachement.

 

« Je vous le dis en vérité, si vous ne vous convertissez et si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux ». (Matthieu 18:3) et qu'est-ce qui caractérise les petits enfants ? Entre autres choses leur simplicité. Si on est compliqué, ce n'est pas grave, on revient jusqu'à ce qu'on arrive à la simplicité. Ce n'est pas comme si l'on devait aller en enfer ! La simplicité, c'est vraiment une vertu très importante, primordiale.

 

 

 

Dieu et la simplicité

 

 

 

Dieu est l'harmonie originelle qui a créé le monde où nous vivons... Le monde et son univers tout entier, le système solaire, la galaxie, la voie lactée et, enfin, l'infini cosmos. Toutes choses sont régies par cette harmonie première, divine et cette harmonie est régie par la simplicité. Vous savez, l'eau qui coule des montagnes vers l'océan suit un cheminement simple !

 

 

« Celui qui connaît sa force et sa valeur, mais qui reste doux et humble, est le centre où mènent toutes les routes. S'il est digne d'être un modèle, la Grâce ne l'abandonnera pas ; il redeviendra comme un enfant, à la simplicité parfaite et les portes du Royaume, pour lui, s'ouvriront. Son esprit, avide de vérité, verra l'harmonie dans les choses les plus triviales. » (Tao-Te-King, 1:28).

 

 

Dieu, ou L'Un, ou encore le Tao n'a pas besoin que vous soyez simple. C'est vous qui avez besoin d'être simple pour goûter, voir, entendre, percevoir, ressentir la paix-intérieure, Sa lumière, Sa Grâce, le bonheur d'en avoir conscience. C'est ça le Royaume dont parlait Jésus, ce Royaume qu'en Inde on désigne par le mot « Satçitananda », ce qui signifie « parfaite conscience de la béatitude ». Quand vous n'êtes pas dans la simplicité alors vous ne pouvez pas ressentir la Grâce, le regard de Dieu sur vous posé.

 

 

 

Faux-ego et ego-spirituel

 

 

 

Parfois vous êtes simple, d'autres fois vous ne l'êtes pas, ça dépend de votre état de fatigue, des circonstances, si vous êtes ou non dans la pratique du Saint-Nom, l'Observance des quatre piliers de l'agya. Ce n'est pas si grave, si vous n'êtes pas simple, si vous vous en rendez compte il suffit de vous remettre dans le Saint-Nom et vous revenez à la simplicité. Souvent on fait ainsi des allers-retours tout au long de la journée entre la simplicité et la confusion. C'est un des problèmes de l'espèce humaine, cette manie de se compliquer la vie. C'est à force de constance dans la pratique que l'on se raffine jusqu'à la simplicité, passeport pour le Royaume.

 

 

Méfiez-vous du faux-ego. Quand une personne est attirée par la spiritualité et que ses tentatives (du faux-ego) de l'éloigner de la spiritualité ont été vaines, il s'adapte et se déguise en sage pour mieux la tromper (la personne). Le faux-ego devient l'ego-spirituel et susurre, à l'oreille de la personne, en se faisant passer pour ses pensées, des choses qui ont l'apparence de la spiritualité, mais qui sont bien compliquées. Quand c'est compliqué ce n'est pas spirituel... C'est peut-être ésotérique, mais pas spirituel. L'ego-spirituel dit du mal du démon, dit du mal de l'ego, dit du bien de Dieu et dit que la personne est humble, tellement humble ! Plus humble que toutes les autres personnes qui lui sont bien inférieures en humilité !

 

 

N'écoutez pas ce que vous dit l'ego-spirituel... ce n'est pas l'ego-spirituel, selon vous, mais votre intuition ? Ne l'écoutez-pas ! Il ne faut jamais écouter les voix qui parlent dans votre tête, même si elles vous disent des choses belles, profondes, mystiques. Tout ce qui parle dans votre tête vient du mental et le mental est souvent sous l'emprise du faux-ego, le fruit d'une conscience qui se trompe d'identité. Pour les initiés à La Voie, écoutez le Saint-Nom (Pratiquez la technique). Pour les non-initiés, demandez à l'être ou posez-vous un instant, fermez les yeux et respirez calmement en vous concentrant sur votre respiration, jusqu'à ce que vos pensées se calment.

 

 

 

Quelques conseils

 

 

 

Je vais vous donner un autre conseil : vous ne devriez pas accorder d'importance à ce que vous êtes, à qui vous êtes. Ce n'est pas important qui vous êtes, ce qui est important, c'est dans quel état vous êtes ! C'est ça qui compte. Êtes-vous heureux, satisfait ou non ? Qu'est-ce que ça veut dire, de se pencher ainsi sur sa propre personne, de se soupeser, de s'estimer ? Vous n'avez rien de mieux à faire, dans votre vie ? Vous n'êtes pas là pour vous regarder le nombril ! Méfiez-vous, vous vieillissez et ça ne va pas aller en s'améliorant, vous n'avez pas de temps à perdre en ces vanités.

 

 

La simplicité, c'est aussi de ne pas se compliquer la vie à penser à soi. N'ayez qu'une chose à l'esprit : dans quel état de conscience vous êtes. Êtes-vous dans la simplicité, dans la conscience de l'instant, du Saint-Nom ou êtes-vous en train de réfléchir à tout et n'importe quoi, en train de ressasser des rancunes, des rancœurs, de vains désirs, des théories ? Si vous savez comment faire, alors méditez sur le Saint-Nom un instant, en fermant les yeux... quelques dizaines de secondes, deux minutes. Retrouvez votre sens et laissez la gomme du Saint-Nom effacer ce qui est inutile de votre esprit. La vie est importante, ne l'encombrez pas avec des choses sans importance. Faites le ménage dans votre tête et dans votre vie.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #lavoie, #spiritualité, #simplicité, #bonheur, #méditation, #yogaoriginel

Partager cet article

Repost0