Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Imaginez que l'on pose cette question à un chercheur, un pratiquant d'une voie spirituelle : « Quel est ton but, dans cette vie ? » Que croyez-vous que ce chercheur, ce pratiquant va répondre ? Je ne vous parle pas des buts personnels

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, le but, la vie, le bonheur, La Voie.
Le vie devrait avoir un but et vous, quel est le but de votre vie ?

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le fichier mp3

 

 

 

 

 

 

Imaginez que l'on pose cette question à un chercheur, un pratiquant d'une voie spirituelle : « Quel est ton but, dans cette vie ? » Que croyez-vous que ce chercheur, ce pratiquant va répondre ? Je ne vous parle pas des buts personnels, légitimes comme de se construire une maison, de se marier, d'avoir des enfants, de faire le tour du monde, etc. Je vous parle d'un but spirituel. Certaines personnes peuvent répondre : « Mon but est d'atteindre la Libération des chaînes des incarnations ». Bien... mais croyez-vous que ça puisse motiver au quotidien ? Une autre personne pourra dire : « Mon but est d'atteindre la perfection ». Mais de quelle perfection parle-t-elle ? De la sienne ou de celle de Dieu, du Tao ?

 

 

« Quel est ton but dans cette vie ? » Atteindre la Libération ne peut pas être un but dans cette vie. Imaginez, s'il faut un million d'années pour atteindre la Libération, comment être motivé à pratiquer sa voie spirituelle pour un but aussi lointain et aussi conceptuel. Même les gens qui sont nés bouddhistes, hindouistes, yogis, jaïns ne font que travailler à amasser des bons points (du bon karma) pour que leurs vies d'après soient meilleures que celles d'aujourd'hui.

 

 

« Quel est ton but dans cette vie ? » Atteindre la perfection ? Soit, il s'agit d'atteindre celle de Dieu, du Tao, de toucher du « doigt » la perfection du Tout, mais la perfection de Dieu est infinie et notre entendement est limité... comment voulez-vous percevoir l'infini avec un esprit fini ? C'est impossible. Soit le but visé est de devenir parfait soi-même. Qu'est-ce que ça signifie ? Comment peut-on être parfait alors que l'on est mortel et faillible ? Non, ce ne peut pas être un but spirituel, d'atteindre la perfection. Sauf s'il s'agit d'atteindre celle de Dieu, mais celle de Dieu ne peut être atteinte que par la mort et la motivation de la vie ne peut pas être la mort. Ce n'est pas très motivant au quotidien.

 

 

 

La claire-vision

 

 

 

Ce qui devrait être important pour vous, c'est le maintenant. Est-ce que le maintenant de tout de suite vous satisfait ? Dans quel état d'être, dans quel état de conscience voulez-vous être aujourd'hui, maintenant ? Est-ce que vous voulez être intime avec la vérité qui est en vous ? Est-ce que vous voulez ressentir le regard de Dieu posé, avec bienveillance, sur vous ? Ou est-ce que vous voulez être noyé dans les spéculations pseudo-spirituelles, dans l'illusion, dans sa confusion ? Souvent l'illusion est pleine de charmes, les rêves nous attirent, car ils semblent plus beaux que la réalité, mais un rêve, ça n'existe pas !

 

 

Quand on a la claire-vision de la vérité (l'universelle, pas la personnelle) c'est comme si on voyait la vie telle qu'elle est, dans toute sa perfection. Mais quand on est dans l'illusion, on voit la vie comme un mauvais rêve. La meilleure motivation de vie pour quelqu'un qui a déjà vu la vérité, c'est de la voir encore, de la voir souvent et de la voir longtemps ! Plus on avance en âge dans la pratique des quatre piliers, l'Observance de l'agya et moins on supporte de vivre sans la conscience du Saint-Nom, de Sa Grâce.

 

 

Notre état normal, habituel devient l'état de conscience de la béatitude. Notre vision de la vie est une vision claire, objective, positive, optimiste, reconnaissante et pleine d'amour. Non pas tant de l'amour que l'on éprouve pour la vie, mais de l'amour que la vie a pour nous. Quand je parle d'amour je ne pense pas au sentiment amoureux, mais à cette énergie d’origine divine qui fait que nous respirons et que notre cœur bat. Nous trouvons dans chaque inspiration, expiration une raison de nous réjouir.

 

 

 

La pratique des quatre piliers

 

 

 

C'est la pratique régulière qui nous donne cette conscience salutaire et qui fait que notre but, c'est de la garder, cette conscience. Les piliers, l'agya permettent d'entretenir cette conscience et de continuer cette pratique, l'Observance devient notre motivation. On dit parfois que sur La Voie, le chemin est le but, c'est vrai ! La vie avec la pratique est mieux que sans. À partir du moment où l'on sait que de vivre en pratiquant La Voie c'est mieux que de vivre sans la pratiquer, on la pratique. Est-ce qu'on la pratique parfaitement ? Évidemment non, on n'est pas parfait. Le principal, c'est de faire au mieux.

 

 

La Voie est aussi une discipline de vie, et je sais que ça peut faire peur, mais quoi ? Dans la vie, il y a toujours une certaine discipline ; se lever le matin, c'est une discipline, se laver les dents, c'est aussi une discipline, faire ce que l'on a à faire, pour notre famille et au travail, c'est encore une discipline de vie. La pratique des quatre piliers est aussi ce genre de discipline, une belle discipline salutaire. Cette discipline vous libère, elle vous libère de vos pensées, de la confusion.

 

 

Comme on peut exercer nos sens, par exemple le sens de l'odorat, pour devenir parfumeur ou sommelier, on peut aussi exercer nos sens intérieurs pour percevoir la paix qui est en notre dedans. La pratique, pour exercer nos sens intérieurs, est la méditation, qu'elle soit formelle, assis sur notre coussin ou dans le service, en même temps que l'on s’acquitte de nos tâches quotidiennes. Quand on connaît le bonheur simple de la conscience du Saint-Nom et que l'on rencontre un bonheur familier, l'habitude du bonheur intérieur donne toutes ses couleurs au bonheur simple que le quotidien nous offre. Le sourire d'un enfant, une fête entre amis ou une situation matérielle qui s'améliore deviennent des fêtes.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #but, #lavoie, #yogaoriginel, #spirituality, #méditation

Partager cet article

Repost0