Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Qu'est-ce que ça veut dire, « Le sel de la Terre » ? Il est question de ce qui rehausse la saveur de la vie sur cette planète. Qu'est-ce qui fait que notre séjour ici-bas peut avoir plus ou moins de goût ? C'est le propos de ce satsang, de vous l'expliquer.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la méditation et le sel de la Terre.
Le sel de la Terre est ce qui donne le goût de l'incarnation et c'est la conscience de la vie

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans la bible, il y a une expression plusieurs fois utilisée, c'est « le sel de la Terre ». Pas de la terre qu'il y a sur le sol, mais la planète. Qu'est-ce que ça veut dire, « le sel de la Terre » ? Il est question de ce qui donne plus de saveur à la vie. Qu'est-ce qui fait que notre existence ici-bas a plus ou moins de goût ? Pour ceux qui ont reçue la Révélation et qui pratiquent les quatre piliers, qui font régulièrement la technique du Saint-Nom, ce qui donne du goût à l'existence, c'est justement ce Saint-Nom.
 

 

Alors on se rend compte que la vie prend tout son goût. Elle a sa vraie dimension. Hors de cette pratique la vie devient, redevient sans goût, sans relief, sans couleurs. La vie sans la pratique n'est pas toujours sombre ni malheureuse et tant mieux pour ceux qui ne connaissent pas La Voie, mais avec elle c'est tellement mieux... plus vrai, plus profond. Seulement ceux qui ont la connaissance que donne la Révélation et la pratique régulière savent, font la différence entre avant et après.
 

 

La vie dans ce monde peut-être passionnante, ce n'est pas la question. Un livre, un roman peut être passionnant ça n'en fait tout de même pas une réalité. Une existence sans une conscience entière est pareille à un rêve. Tous les rêves ne sont pas pénibles ni des cauchemars, mais en vérité la vraie vie est toujours mieux que le plus beau des rêves. Tout dépend de ce qui vous attire, le rêve ou la réalité ? Vous avez le droit de préférer le rêve.
 

 

Un initié à La Voie, qui a pratiqué déjà plusieurs années, sait qu'il peut cesser de pratiquer subitement, mais il sait aussi ce qui arriverait s'il cessait totalement la pratique : il retomberait dans l'état d'esprit où il était avant de demander à recevoir la Révélation et justement, à l'époque, s'il avait demandé à recevoir la Révélation c'est que son état d'âme ne le satisfaisait pas. Alors ? Y revenir ? Non, certainement pas et même s'il n'arrive pas à pratiquer comme il l'aimerait, il sait qu'il doit toujours tenir le petit doigt de son père et il ne le lâche pas. Ce n'est pas parfait, mais ainsi il ne peut pas se perdre. Parfois le petit doigt, c'est la pratique du Nectar (une des quatre techniques), d'autres fois, c'est lire un satsang et d'autres fois encore, c'est de se rendre compte que l'on respire et d'avoir conscience que c'est une Grâce, un cadeau de Dieu.
 
 

 

Le meilleur aliment

 

 

Un amoureux de la vérité, un amoureux de Dieu veut se donner sans tous ces accessoires qu'il traîne avec lui, comme sa vanité, ses idées, ses souvenirs, ses attachements, ses désirs sans fin, ses émotions, etc. On ne peut pas facilement effacer toutes ces choses bien installées dans notre esprit, mais on peut au moins ne pas se laisser tromper par elles. On peut ne pas en tenir compte dans notre pratique des quatre piliers. Voulez-vous aller vers Dieu, sous son regard, comme le personnage social que vous êtes aussi, en apparence ou comme l'âme assoiffée que vous êtes profondément  ? Le choix vous appartient.
 

 

Sans être parfait, ne vous trompez pas, vous n'êtes profondément pas la personne que les autres croient que vous êtes, vous n'êtes pas non plus celui ou celle que vous croyez être quand vous n'avez pas conscience de sa Grâce. Vous êtes, au fond, l'âme amoureuse de Dieu, de son amour, de la paix qu'il met en vous. Apprenez à faire la différence. Venez à lui comme un petit enfant. Avec cette vérité, avec cette pratique on prend un supplément d'enfance que le temps qui passe et nous use ne peut pas ternir. Si le contenant rouille son contenu reste frais !
 

 

On nous parle de régimes, d'aliments qui nous feront vivre vieux, mais en vérité le meilleur régime qui existe, c'est de manger le plus souvent possible du présent. Le présent est toujours frais et vous ne risquez pas d'être malade. Le présent est comme le coca-cola : il a toujours le même goût, mais on ne se lasse jamais de son goût. C'est le goût de la vérité, de l'éternité, de l'enfance (si on a eu une enfance heureuse), du bonheur simple et vrai.
 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #lavoie, #présent, #instant, #bonheur, #méditation, #spiritualité

Partager cet article

Repost0