Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

On pourrait mettre sur la carte de visite de La Voie « Liberté, égalité, fraternité » car cette devise la décrit bien. La liberté dont il est question sur La Voie c'est celle que l'on a vis-à-vis de ses pensées, de ses états-d'âme, de ses concepts, de ses sentiments.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la liberté, l'égalité et la fraternité.
La liberté, vis-à vis de des pensées, de ses émotions, l'égalité face à l'Unité de Dieu c'est La Voie

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

On pourrait mettre sur la carte de visite de La Voie « Liberté, égalité, fraternité » car cette devise la décrit bien. La liberté, dont il est question sur La Voie, c'est celle que l'on a vis-à-vis de ses pensées, de ses états-d'âme. On peut regarder de loin ses concepts et ne pas tout jauger à l'aune des sentiments. On peut quitter l'inconscience. On peut s'alléger, oublier sa mesquinerie. On peut sortir de l'illusion, de l'ignorance, des ténèbres, de la confusion, de l'idée que l'on a de soi, de la vanité, bref ; de son mental et de son avatar, le faux-ego. On se libère parce que l'on peut identifier le faux-soi, ne pas l'écouter et ne pas le laisser décider de nos actes. On ne se laisse plus berner par le faux-ego. C'est ça la liberté.

 

 

 

Égalité

 

 

 

L'égalité... C'est clair, parce que je vois qu'aucune âme n'a plus de valeur qu'une autre. Bien sûr que socialement, financièrement, intellectuellement, physiquement les êtres humains sont différents, mais fondamentalement les âmes se valent, elles sont faites « du même bois ». Bien sûr qu'il y a des âmes plus anciennes que d'autres, plus proches de la Libération (des chaînes des incarnations) que d'autres, mais ça ne change rien à la nature intrinsèque de l'âme.

 

 

Dans un des quatre piliers de La Voie, le service, il n'y a pas de jugement de valeur : balayer, en gardant une part de son attention sur le Saint-Nom (sur la pratique de sa technique) est aussi important, spirituellement, que de gérer une entreprise en gardant une part de son attention sur le Saint-Nom. Le plus important, dans le service, n'est pas ce que l'on fait, mais comment on le fait, dans quel état de conscience on le fait. Faire ceci ou cela ne change rien au bienfait que le service apporte à son pratiquant.

 

 

Un petit rappel de ce qu'est faire du service : le service, c'est faire ce que l'on a à faire tout en pratiquant la technique du Saint-Nom et/ou du Nectar. Faire du service, c'est agir sans s'attacher aux bénéfices de ses actes, ne pas en revendiquer la paternité (Le détachement) mais, malgré ça, du mieux que l'on peut. En résumé, c'est faire les choses avec simplicité, humilité, sans en tirer gloriole. Quand on balaie un sol, c'est comme si on balayait en soi aussi. Le service, c'est faire tout ce que l'on a à faire comme si Dieu nous regardait, comme si tout ce que nous faisions lui était destiné.

 

 

Dans le service il y a une notion d'égalité parce que ce qui compte n'est pas ce que l'on fait, même s'il est mieux de le faire bien. Ce qui compte, c'est pourquoi et comment on le fait et dans quel état de conscience ça nous met. Ce qui est important, c'est aussi d'avoir conscience de sa Grâce, de rabattre le caquet de notre vanité. Le service est un des quatre piliers de la pratique, avec le satsang, la méditation et les angas. Il est fondamental de s'y consacrer, comme aux deux autres, car on ne peut pas soustraire ni ajouter un pied à la pratique.

 

 

Fraternité

 

 

 

La fraternité, on est tous les enfants du même père (ou mère)... Quand on a conscience du Saint-Nom, de la Grâce, de l'amour de Dieu on ne peut que constater que cette vie qu'Il a mise en nous il l'a mise aussi chez l'autre. À cause de ça on est frères (et sœurs). Évidemment, on n'est pas obligé de parfaitement s'entendre avec tous nos frères ! Vous savez comment ça se passe dans les familles. Mais ne pas s'entendre est une chose, vouloir du mal en est une autre. Pour ce qui est des valeurs morales recommandées sur La Voie, se rapporter à l'agya.

 

 

Être dans le service est essentiel, car notre existence se passe plus souvent à faire des choses qu'à méditer, à avoir satsang ou à dormir. Si vous n'avez pas conscience de Sa Grâce, en faisant du service, ne vous inquiétez pas, ce n'est pas le seul critère du service. Le service est avant tout de pratiquer la technique du Saint-Nom et/ou du nectar tout en faisant ce que l'on a à faire. Quand on se rend compte qu'on a oublié le Saint-Nom et/ou le Nectar, on s'y remet. Les autres choses, comme la conscience de Sa Grâce, l'humilité, la dédication, viendront avec le temps, avec la pratique à condition d'être constant.

 

 

L'important ce n'est pas nous, mais c'est Lui et cette conscience fait que l'on est plus tourné vers Lui que vers soi... et ça, ça fait une sacrée différence !

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #satsang, #spiritualité, #méditation, #liberté, #égalité, #fraternité

Partager cet article

Repost0