Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un truc « facile » à faire, et il n’y a même pas besoin d’avoir eu la Révélation pour ça, c’est de commencer à ne plus se prendre au sérieux. Déjà si on ne se prend plus au sérieux on commence à rendre possible l’humilité et le lâcher-prise, ce qui n'est pas un mauvais début !

Satsang de sri hans Yoganand sur la spiritualité, La Voie, l'humilité et la motivation.
Avant d'ambitionner d'aller sur une voie spirituelle authentique, voyons où en est notre humilité

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

Parmi les fondamentaux, les constantes de notre voie, il y a l’humilité, le lâcher-prise, le détachement, la simplicité, la constance, la soif de vérité. L’utilité de tout ça, c'est de laisser mourir le vieux soi pour renaître en esprit. On peut en discuter, ne pas être d’accord, pour s’occuper. Mais prenez beaucoup de livres considérés comme saints et/ou sacrés et verrez, thème par thème, ce qu’ils en disent. Vous constaterez que les différentes vertus que j’ai énoncées s’y retrouvent et que le fait de devoir mourir au vieil Homme, pour renaître au Royaume (en esprit), s’y trouve à la bonne place. Dans les évangiles, c'est ce que Jésus disait à Nicodème (Jean 3.1-21). Que ce soit « Patanjali », Lao-tseu, bouddha, « krishna », guru Nanak, Mani et d’autres moins connus, tous ont parlé de ça, de ces vertus et de cette renaissance en esprit.

 

 

Tout ça est bien théorique, conceptuel pour ceux qui ne le vivent pas. Une théorie n’est pas forcément nulle et non avenue, pas plus qu’un concept, mais ça reste tout de même du virtuel quand on ne le vit pas. Une eau théorique n’a jamais étanché la soif. En tout cas ces théories guident les pas des vrais chercheurs et leur permettent d’avancer… mais d’avancer vers où ? Le savent-ils ? Qu’est-ce que cherchent les chercheurs ? Ils cherchent la vérité. Quand je parle de vérité, je ne pense pas aux vérités individuelles, ni à la vérité de l’information ou d’une problématique judiciaire, mais de la vérité fondamentale, universelle.

 

 

 

Le commencement

 

 

 

Si vous voulez arriver à la réalisation de votre destinée humaine, de la raison qui a motivé votre naissance, vous pouvez déjà commencer par maîtriser les différents items, fondamentaux que j’ai cité au début du satsang. Un truc « facile » à faire, et il n’y a même pas besoin d’avoir eu la Révélation pour ça, c’est de commencer à ne plus vous prendre au sérieux. Déjà si on ne se prend plus au sérieux on commence à rendre possible l’humilité et le lâcher-prise. C’est lourd et inepte de se prendre au sérieux ! Nous ne sommes pas le meilleur atout de notre évolution spirituelle. Nous ne sommes pas ce qu’il y a de plus important, dans notre vie. Il y a plus essentiel pour aller vers la Libération (des chaînes du samsàra), la paix qui est l’absence de peur, la conscience de Sa Grâce dans notre vie, la légèreté de l’être. Pour arriver à ça, ne pas se prendre au sérieux, est un bon début.

 

 

L’idée de ne pas se prendre au sérieux peut devenir, pour vous, comme un mot d’ordre, une antienne qui vous motiverait et vous mettrait en alerte quand la vanité se ferait par trop envahissante. Se prendre au sérieux, c'est prendre du temps pour penser à soi, alors qu’il est dit de s’occuper en premier du Royaume et que tout le reste serait donné en plus (Matthieu 6.33. L’évangile de Jésus 22-32) et qu’il est bien de mettre Dieu en premier dans sa vie (Luc 14:16). Pour un amoureux de Dieu, une personne qui a eu la Révélation et qui pratique régulièrement les quatre piliers de La Voie, ce qui vient en premier, c'est le Royaume ou béatitude. En Inde, certains disent « Satçitananda » (parfaite conscience de la béatitude). C’est de ça dont parlait Jésus, quand il disait « Royaume ».

 

 

 

Le but,

la motivation du pratiquant

 

 

 

Le but d’un amoureux de Dieu est d’être conscient de cette béatitude, de la Grâce de Dieu dans sa vie… juste conscient. Alors cette conscience peut avoir une infinité de degrés dans la force de ses manifestations, qu’importe, ce n’est pas un sport ni un concours. Conscient beaucoup ou un petit peu de la béatitude, c'est être conscient. L’intensité varie au fil du temps, des circonstances et de la force de sa pratique. Pratiquez un tout petit peu et vous serez conscient un tout petit peu, pratiquez beaucoup et vous serez conscient beaucoup. Si vous voulez pratiquer un tout petit peu, « Entre la poire et le fromage », et que vous êtes déçu d’être peu conscient de la béatitude, c'est que vous êtes capricieux !

 

 

La spiritualité, aller sur une voie spirituelle, aller sur La Voie ça demande de la passion. Si vous n’êtes pas passionné faites autre chose, du Tai-chi, de la sophrologie, du yoga, etc. Les choses ne se feront pas malgré vous. Personne ne fera les choses à votre place. La Révélation ne vous dispense pas de pratiquer. Quand on a reçu une graine il faut s’occuper de la plante après, si vous voulez qu’elle prenne racine et grandisse.

 

 

Quelqu’un qui se préoccupe de lui, dans la vie, que peut-il trouver ? Lui ! Est-ce que vous vous cherchez vous, ou cherchez-vous autre chose ? Si vous cherchez autre chose, alors cessez de vous prendre au sérieux et prenez au sérieux l’objet de votre recherche. Que recherche un chercheur ? En spiritualité… il recherche la vérité. S’il recherche des connaissances, il lui suffira de lire et d’apprendre des concepts, des mots et il aura des connaissances apprises. Le chercheur de vérité ne cherche pas les connaissances apprises, il cherche la vérité révélée, donnée et reçue.

 

 

Beaucoup de gens passent leur temps à être en bonne santé. Ils font attention à ce qu’ils mangent, à ce qu’ils boivent, ils font du yoga, se soignent par la naturopathie et toutes ces sortes de choses. Mais le but de la vie n’est pas d’être en bonne santé et de vivre vieux. D’être en bonne santé n’est pas le but, mais le moyen. Pour accomplir le propos de votre venue sur Terre c’est mieux, plus facile d’être en bonne santé et de vivre vieux… ça donne plus de temps. Ne confondez pas le moyen et le but. D’ailleurs l’agya demande au disciple de bien s’occuper de sa santé. Il est nécessaire que votre corps et votre mental soient en bonne santé.

 

 

Avant d’aller sur une voie spirituelle vraie, posez-vous la question de ce qui vous motive, car plus que les techniques de méditation, plus que la pratique spirituelle ce qui importe, c'est la posture intérieure, la motivation. Si le point de départ de votre pratique, sa motivation, est bonne, votre pratique sera bonne aussi.

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #spiritualité, #bonheur, #méditation, #vérité, #simplicité, #humilité

Partager cet article

Repost0