Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En fait la vie intérieure a son rythme, son tempo et souvent, le souci, chez les disciples, c’est qu’ils veulent aller plus vite que la musique. La musique à un rythme, l’évolution spirituelle a un tempo auquel on ne peut déroger. L’ambition mystique, l’impatience viennent de la vanité

 

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la méditation et l'impatience.
Beaucoup de ceux qui recoivent la Révélation sont impatient de réaliser, mais ne le soyez pas !

 

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

En fait la vie intérieure a son rythme, son tempo et souvent, le souci, chez les disciples, c’est qu’ils veulent aller plus vite que la musique. La musique à un rythme, l’évolution spirituelle a un tempo auquel on ne peut déroger. L’ambition mystique, l’impatience viennent de la vanité (le faux-ego) qui s’est mise dans la spiritualité. C’est ce que l’on désigne par le terme : « ego-spirituel ».

 

 

L’impatience en général, qui se manifeste dans tout, a toujours cette origine : le faux-ego. Quand vous mangez, à peine la nourriture dans la bouche que vous voulez l’avaler, à peine mâchée. Vous partez pour vous rendre quelque part, vous voudriez déjà être arrivé. Vous commencez une tâche que vous voudriez l’avoir déjà terminée. Cette impatience se manifeste aussi en spiritualité : vous venez de recevoir la Révélation, vous commencez à peine à pratiquer les quatre piliers de l’agya que vous voudriez déjà être arrivé, être éveillé. Cessez de vouloir !

 

 

 

Le faux-ego

 

 

 

C’est votre mental confus qui génère le faux-ego et ce faux-ego est ambitieux, présomptueux, attaché, vaniteux et impatient. La méditation et le service (deux des quatre piliers) sont là justement pour diminuer l’influence de votre mental, sur ses pulsions, sur vos actes, sur votre « état d’âme ». Vous êtes impatient ? Calmez-vous, méditez sur le Saint-Nom (pratiquez la technique), jusqu’à ce que ce titillement de l’impatience s’estompe, disparaisse. Si vous ne le faites pas, à quoi ça vous sert d’avoir eu la Révélation des quatre techniques ? Travailler à la maîtrise de vos pulsions mentales, sensuelles est le minimum que vous devriez faire si vous vous êtes engagé sur La Voie.

 

 

Remarquez que tout dépend de votre motivation de départ. Si vous avez voulu recevoir la Révélation pour être supérieur aux autres, pour acquérir des sortes de pouvoirs « magiques », pour chasser le « mauvais œil ». Si vous vous adressez à Dieu pour que tout vous réussisse dans la vie, au niveau argent, amours, santé. Si vous pratiquez une spiritualité pour devenir capable de guérir les malades et toutes ces sortes de choses, eh bien vous vous êtes trompé de voie, quittez-la et allez voir ceux qui vous promettent ce genre de choses. La Voie est celle de la Réalisation, de l’accomplissement du dessein de Dieu.

 

 

La Création de Dieu, votre âme vivent l’harmonie fondamentale de Dieu. Si votre conscience ne vit pas dans cette même harmonie la souffrance vient. Ce sont vos pensées, vos sentiments, vos concepts, vos impressions, la trop grande liberté que vous laissez à votre mental qui font que votre âme ne vit pas la conscience de cette harmonie fondamentale. Le propos, le but des quatre piliers, c'est justement ça : vous faire retrouver cette harmonie.

 

 

Vous savez comment se forment les tornades, les ouragans ? Entre autres causes par les forces de Coriolis. La Terre tourne sur elle-même et, au niveau de l’équateur, cette rotation crée les vents alizés. Quand la température de l’eau et celle de l’air se conjuguent, cet air se met à s’enrouler et voici que se forme l’ouragan. C’est la même chose pour le mental : quand il appréhende le monde uniquement avec les sens extérieurs, il s’emballe, tourne et devient comme un électron libre ; il fait ce qu’il veut, c’est là que le faux-ego est suscité ! C’est pour cette raison que la méditation et le service sont utiles : pour tourner le mental un peu vers l’intérieur.

 

 

 

Synchronisez-vous

avec la paix

 

 

 

C’est comme le pilote d’un avion de chasse qui veut se ravitailler en vol : il faut qu’il garde exactement la même vitesse que l’avion-citerne, sinon le tuyau s’arrache et il ne peut plus se laisser emplir de carburant. Vous voulez vous laisser emplir de paix-intérieure ? Ralentissez le rythme, jusqu’à être au même rythme que la paix-intérieure. Si vous allez plus vite vous vous décrocherez. C’est ça l’utilité de la méditation, du Saint-Nom (la technique), d’aller au rythme de la paix-intérieure. C’est vraiment efficace, mais c’est efficace à une condition : que vous ayez soif de cette paix, si vous avez soif d’autres choses que de cette paix, alors vous ne ferez pas ce qu’il y a à faire pour l’atteindre. On revient là à ce que je vous disais au début : tout est une question de motivation.

 

 

La plupart du temps le mental s’emballe et va plus vite que le Saint-Nom (la paix-intérieure), alors il ne va pas jusqu’au bout de son ravitaillement. Il lui manque une partie de la Réalisation. C’est comme si la symphonie inachevée, le mental la finissait lui-même « à la manière de »… il lui manque un morceau, alors il l’invente. C’est ainsi que les religions ont été inventées et que beaucoup de voies spirituelles sont créées. C’est ainsi que les concepts sont créés. Les concepts sont des sortes de pansements qui viennent boucher les trous.

 

 

On invente parce que l’on n’a pas la réponse, on n’a pas la réponse parce que l’on va trop vite, on va trop vite parce que l’on est impatient, capricieux. On ne veut pas attendre, on veut tout, tout de suite. C’est vraiment une des caractéristiques de notre époque, l’époque de la 4G et du zapping, du « Quand je veux, comme je veux ». On écoute quelqu’un nous expliquer quelque chose et on l’interrompt pensant avoir déjà entendu ce qu’il avait à nous dire avant même qu’il ait terminé de nous le dire.

 

 

Refrénez votre impatience ! Vous les disciples, qui avez demandé puis reçu la Révélation, si vous ressentez de l’agacement, de l’impatience et de la frustration, cessez toute activité quelques instants, fermez les yeux et pratiquez la technique dite du Saint-Nom. Faites-le jusqu’à ce que ce feeling disparaisse. Faites ça autant de fois que nécessaire dans la journée. Remettez le couvercle sur cette impatience, si vous ne le faites pas elle va s’échapper et vous entraîner avec elle et vous vous exposez à de grandes déconvenues ! Pour les non-disciples, prenez le temps de vous calmer, de respirer calmement, profondément.

 

 

Le véritable propos d’une spiritualité n’est pas de s’inventer des concepts cohérents, d’accumuler des savoirs profonds, secrets et hermétiques. Le véritable propos d’une spiritualité est de connaître la paix-intérieure, de laisser mourir la vielle personne que vous aviez cru être pour voir renaître celle que vous êtes vraiment. Cette Réalisation vient marche après marche. C’est l’affaire de toute une vie, et souvent bien plus, alors ne vous impatientez pas et profitez, en attendant, de chaque morceau de Grâce par la vie offerte.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #lavoie, #bonheur, #méditation, #observance, #impatience

Partager cet article

Repost0