Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Que vous fassiez bien ou que vous fassiez mal, vous arriverez au bout, en même temps que le train. Vous êtes dedans, alors, comment faire autrement ? Le seul choix que vous avez, c'est de faire un bon voyage, en regardant le paysage défiler derrière la vitre.

 

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, la vérité et la pratique.
Marcher à contresens de la vérité ne vous empêchera pas d'arriver, mais ça sera long !

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

Télécharger le mp3

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous savez, quand on a reçu la Révélation et que l'on pratique les quatre piliers de La Voie, on est déjà sauvé... On ne l'a pas encore compris ni réalisé, mais on est sauvé. Qu'est-ce que ça veut dire « sauvé » ? Sauvé, c'est être du bon côté de la Force, comme disent les Jedi ! Imaginez une symphonie cosmique où des soleils gonflent, puis implosent, où des trous noirs absorbent des galaxies entières et puis d'autres trous noirs, doublant ainsi leurs tailles, où des planètes se forment et où d'autres disparaissent et sur un grain de poussière, lancé à des millions de kilomètres heures des petites fourmis discutent de Dieu, de l'univers, du bien, du mal... C'est comme des fourmis sur un boulet sorti du fût d'un canon qui discuteraient de balistique en attendant d'exploser contre un mur à quatre cents mètres !

 

 

 

Vanité, vanitas, vanitatum

 

 

 

Tous les jours sur Terre ça se passe ainsi avec les Hommes. C'est fou qu'ils ne se rendent pas compte à quel point c'est vain. C'est pathétique un tel, aveuglement. C'est comme cet homme qui fomente des complots pour s'emparer du pouvoir, qui a tressé un réseau de complicités, d'influences et qui a tout prévu pour arriver à ses fins. Il a même rédigé un projet en dix volumes avec les actes premiers, qu'il fera après être accédé au pouvoir, il se couche un soir et au milieu de la nuit meurt. Point final, la cause est entendue, il est mort. Il ne l'avait pas prévu.

 

 

Comme disait un comédien de « l'ancien temps », Jean Gabin, « plus je vieillis plus je sais que je ne sais rien ». C'est la bonne posture, dans la vie, de savoir que l'on ne sait rien, le problème, c'est de mettre toute une vie pour s'en apercevoir, car ce constat est normalement le début d'une existence en conscience, or ce n'est pas à plus de quatre-vingt ans que l'on peut vivre toute une existence en conscience. Imaginez, si vous vous aperceviez que vous ne savez rien à vingt ans, que de temps de gagné et quelles longues années vous pourriez vivre en conscience, dans la bonne posture, lucide et humble qui convient !

 

 

C'est ça à quoi je passe mon temps, sans relâche ni me lasser : vous faire prendre conscience de ça, pour que vous arriviez au juste constat, donc à la bonne posture-intérieure au plus tôt. Mais seulement ceux qui sont près de comprendre comprennent, et je connais une personne célèbre qui disait qu'il parlait seulement, à travers la foule, à ceux qui avaient des oreilles pour l'entendre. Nous sommes comme cet objet brillant qu'une très fine couche d’oxydation, de l'ordre du micron, rend terne, verdâtre... Il ne faut pas beaucoup gratter pour retrouver l'éclat du cuivre, en dessous du vert de la surface. Vous qui avez reçu la Révélation, vous avez vu l'intérieur brillant et vous savez comment le retrouver, il vous reste à le faire. Faites-le !

 

 

 

Profitez du voyage

 

 

 

Vous qui pouvez pratiquer les quatre piliers vous êtes dans le train, alors faites un bon voyage. Le train est lancé dans la bonne direction, il va certainement arriver à destination, quoi que vous fassiez. Que vous fassiez bien ou que vous fassiez mal, vous arriverez au bout, en même temps que le train. Vous êtes dedans, alors, comment faire autrement ? Le seul choix que vous avez, c'est de faire un bon voyage, en regardant le paysage défiler derrière la vitre ou de faire un mauvais voyage en cherchant à courir à l'envers pour ne pas arriver, ou pour arriver plus tard.

 

 

Profitez de la vie tant qu'elle est là et ne ruminez pas de vieilles peurs nées dans le passé, dont les taches ont du mal à partir, mais une tache ne peut vous faire aucun mal, alors n'y pensez plus et si vous êtes triste, eh bien pleurez et quand la source de vos larmes sera tarie, vous cesserez de pleurer, mais il est inutile d'y penser et d'y penser encore. À chaque instant suffit sa joie, à chaque instant suffit sa peine.

 

 

Vous qui avez demandé à recevoir la Révélation de La Voie, vous qui pratiquez chaque jour les piliers vous avez, ainsi, remis votre destin entre les mains de Dieu, vous êtes dans le train, laissez-vous faire. Le Seigneur ne s'occupe jamais de nous malgré nous, contre notre gré, mais quand on s'abandonne à lui, il ne manque jamais de nous sauver. Bien sûr que ça ne vous dispense pas de faire ce que vous avez à faire, comme il vous faut le faire et quand vous devez le faire, mais le reste lui appartient. Dieu nous donne toujours tout, mais nous sommes comme des enfants gâtés et ingrats ; nous lui demandons toujours plus et souvent ce qu'il ne peut pas nous donner. Il ne peut rien nous donner contre notre volonté : nous avons soif ? Il nous donne à boire, mais c'est à nous de boire.

 

 

 

Comme des enfants

 

 

 

Nous sommes malades des yeux, nous voudrions qu'il nous guérisse, nous avons faim ? Nous voudrions qu'il nous nourrisse, mais il nous a donné la vie et il nous la laisse jusqu'au bout, le reste viendra en plus quand on se préoccupera en premier du Royaume, c'est-à-dire de la parfaite conscience de la béatitude. Je sais, ce que je vous dis ça ressemble à des mots comme vous en avez connu tant, mais faites attention à ces mots que je vous dis, car ils ne sont pas vides de sens : derrière il y a de l'expérience, la vérité. Redevenez l'enfant que vous étiez, retrouvez-le, alors vous pourrez retrouver la conscience de la béatitude, vous y habituer, car elle est au bout du voyage ; c'est vers elle que le train roule si vite !

 

 

Si vous avez été initié, alors pratiquez chacun des quatre piliers de La Voie, le service, le satsang, la méditation et les angas. Si vous n'avez pas été initié, alors demandez à l'être, ce n'est pas compliqué. C'est drôle parce que beaucoup de gens me contactent, via la page de contact des blogs et me demandent d'être initiés aux quatre techniques de méditation de La Voie, il leur est répondu que cette initiation était donnée après une période de préparation simple, qui se fait par mail et ces gens ne répondent plus. Ils voulaient sans doute que je leur adresse un fichier PDF avec le descriptif des techniques, mais attendre, non, ils ne le peuvent pas !

 

 

C'est très bien, parce qu'ils n'avaient apparemment pas une idée juste de l'importance de cette initiation et elle ne suffit pas, l'initiation, elle est une graine, la pratique est nécessaire, après : il s'agit de se servir des techniques reçues. L'initiation n'est pas le but, mais le début. Se préparer un peu avant, comme disait Jésus dans la parabole du semeur, est nécessaire. L'impatience est l'arme la plus mortelle du mauvais côté de la Force, comme disaient les Jedi. Le bon côté de la Force c'est la conscience, le mauvais côté, c'est la confusion, son aveuglement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #spiritualité, #bonheur, #méditation, #observance, #vérité, #humilité, #béatitude

Partager cet article

Repost0