Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tant que ça va, que vous avez le moyen d'être heureux, insouciant, dans la conscience de Sa Grâce, profitez-en, ne vous mettez pas martel en tête, à « chaque jour suffit sa joie ». L'existence se passe instant après instant, simplement, avec reconnaissance.

 

Satsang de sri hans Yoganand ji à propos de la spiritualité, du bonheur, de l'enfance, de la méditation.
La passion pour la vie que nous avions enfants, existe toujours en nous, il nous faut la retrouver

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me souviens, quand j'étais enfant, les grandes vacances duraient une éternité et je suis longtemps allé en colonie de vacances, celle de la pension où je vivais toute l'année, au même endroit, toute la durée des vacances. Nous vivions à la manière des scouts, dans des camps, sous de grandes tentes de l'armée, avec une vingtaine de lits pliants par tente, un plancher. Je n'avais pas l'impression, quand j'arrivais dans ce camp de colonie de vacances, qu'il s'agissait de vacances, d'une parenthèse dans l'année. J'avais la certitude que ça allait durer toute la vie. J'aimais cet endroit et cette vie de scout. Nous étions comme une tribu d'indiens, insouciants et libres, en pleine nature.

 

 

Quand l'éducateur nous disait, « demain nous partons », j'avais l'impression que le ciel me tombait sur la tête ! Vous savez, comme le petit Marcel (Pagnol) en vacances avec sa famille dans les collines et qu'il décide d'aller vivre en ermite dans la grotte au « grozibou ». C'est cette même impression d'éternité et d'insouciance que j'ai la plupart du temps avec la vie dans l'Observance, sur La Voie. Un jour, très certainement, viendra la fin de ces vacances, mais je n'y pense pas, peu m'importe pour le moment, seul le moment importe.

 

 

 

La vie comme prévu

 

 

 

Tant que ça va, que vous avez le moyen d'être heureux, insouciant, dans la conscience de Sa Grâce, profitez-en, ne vous mettez pas martel en tête, à « chaque jour suffit sa joie ». L'existence se passe instant après instant, simplement, avec reconnaissance. Nous pouvons être comme des enfants dans cette parenthèse magique des grandes vacances.

 

 

Je décris l'état d'esprit d'un pratiquant de La Voie, d'un pratiquant assidu des piliers, mais qu'est-ce que cette existence de pratiquant, sinon celle qui devrait être celle de tous les Hommes ? C'est de cette manière que notre créateur a prévu que nous vivions l'existence qu'il nous donne. Jésus disait que pour entrer au Royaume il fallait y venir tel un petit enfant... Le Royaume c'est ce bonheur de Sa Grâce qui se moque bien de la vie et de la mort, de ces frontières apparentes qu'elle transcende.

 

 

C'est ça la vie, être dans l'instant, sans soucis, autant que possible, même s'il faut bien se préoccuper des choses à un moment donné, car elles ne se feront pas sans nous. Pour être dans l'instant le plus possible nous avons une pratique particulière, le service, le fait de faire les choses, au quotidien, en gardant une part de son attention sur un point précis... Ce point nous est donné par la technique de méditation que l'on nomme le « Saint-Nom ». Chaque jour, depuis 1975, je pratique cette technique, je suis dans le service, dans l'instant et je mène la vie qui a été prévue pour moi.

 

 

 

Marche après marche

 

 

 

Un jour une personne me disait, sur un réseau social, que mon travail, les blogs, les écritures, traductions et réécritures des livres, les satsang publiés, toutes ces choses représentaient un travail titanesque, mais je ne trouve pas : je ne les ai pas faites toutes en une seule fois ! C'est le fruit d'années de service, dans l'instant, dans la joie de l'instant et de la conscience de Sa Grâce. Ce travail vu en une seule fois paraît titanesque mais « à chaque instant suffit sa peine » (dans le sens de travail).

 

 

C'est ainsi pour le but de La Voie, la Réalisation : quand on la considère en une seule fois elle paraît hors d'atteinte, irréalisable, mais elle se construit brique après brique : « à chaque instant suffit sa brique ». C'est comme certains matins, quand je me réveille... Je me dis que si on voyait d'un coup tous les gestes qu'il nous faudra faire dans la journée, on ne se lèverait pas, découragé ! La journée, chaque journée se passe geste après geste, « à chaque geste suffit son geste ».

 

 

Je peux vous assurer que la Réalisation n'a rien de compliqué, c'est plus compliqué d'y penser que de le faire. La Réalisation est simple à condition de ne pas y penser, de ne pas être impatient, ambitieux. Qui est impatient ? Qui est ambitieux ? Il y a des étapes à passer que l'on ne peut pas sauter comme cet élève qui est à l'école primaire et qui doit passer, classe après classe, pour atteindre et passer le bac. Il ne viendrait à aucun élève de cm1 l'idée de se présenter au bac. On peut sauter une classe ou deux mais toutes, non. C'est ainsi pour La Voie : il y a des étapes.

 

 

Je reçois souvent des messages de chercheurs, adressés par l'interface de contact des blogs de La Voie. Ces chercheurs me demandent de leur adresser les quatre techniques. Ils s'attendent à ce que je leur adresse un lien pour télécharger un fichier PDF et Michel, de l'ashram, leur répond : « savez-vous qu'il y a une période de préparation préalable à la Révélation des techniques ? Cette période se passe en ayant des échanges par mails ». La plupart du temps ces chercheurs n'adressent pas de deuxième message, pour se renseigner plus sur cette préparation : le fait qu'il puisse y avoir une période de préparation ne leur plaît pas. Ils veulent bien recevoir les quatre techniques, mais tout de suite, sans attendre.

 

 

Qui, en eux, est aussi impatient ? Ce qui, en eux, est aussi impatient ferait que, s'ils recevaient immédiatement la Révélation, ils ne pourraient pas suivre La Voie, parce que La Voie, comme toutes choses importantes, demande de la patience et de la constance. Mais à notre époque de grand zapping peu de gens veulent attendre. Je crois que beaucoup de gens veulent recevoir les quatre techniques et que ça ne change rien dans leur vie... Mais La Voie n'est pas pour les collectionneurs de voies, elle change quelque chose dans la vie de ses pratiquants assidus ! La Voie est faite pour ceux, pour celles qui veulent que leur existence change.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #lavoie, #observance, #spiritualité, #bonheur, #grâce, #enfance

Partager cet article

Repost0