Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Voie n'est pas un sujet de réflexion ; on la pratique sans y penser. Si vous y pensez, c’est que vous n'êtes pas dans la pratique. Je n'écoute pas mes pensées, jamais. Je les entends, mais je ne les écoute pas, sauf dans des cas très précis où je les ai sollicité pour régler un problème.

Satsang de sri hans Yoganand ji à propos de spiritualité, de La Voie, de Dieu et de méditation.
Penser à Dieu, parler de Lui est vain, il n'y à rien à penser ni à dire, simplement il y a à méditer

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 Il m'arrive de penser à ce que je dois faire dans la journée, aux études de mon fils. il m'arrive de penser à ma fille, mais il y a quelque chose à quoi je ne pense jamais, c'est à La Voie. La spiritualité, ma relation à Dieu, ne sont pas des sujets de préoccupation, pour moi, je n'y pense jamais. Je ne pense pas à ma pratique. Je ne pense pas à respirer, je ne pense pas à regarder, à voir : je regarde, je vois naturellement, je respire naturellement, je pratique les quatre piliers de La Voie naturellement. La Voie n'est pas un sujet de réflexion ; on la pratique sans y penser. Si vous y pensez, c'est que vous n'êtes pas dans la pratique. Je n'écoute pas mes pensées, jamais. Je les entends, mais je ne les écoute pas, sauf dans des cas très précis où je les ai sollicité pour régler un problème.

 

 

 

Écouter le Saint-Nom

 

 

 

J'écoute le Saint-Nom, l'Esprit-Saint, comme disent les moines et moniales des monastères catholiques... Quand je ne peux pas l'écouter, parce qu'il y a trop de bruit environnant, je le ressens dans ma respiration. Je reste conscient de chaque inspiration, de chaque expiration, de chacun de ces miracles. La respiration est un miracle sans cesse renouvelé, comme les battements du cœur. La Voie se pratique, il n'y a pas à y réfléchir.

 

 

Quand on reste hors du Saint-Nom un certain temps, on produit des résidus, comme la combustion dans un moteur à explosion produit des résidus carbonés, sauf qu'ici il s'agit des résidus de l’activité mentale. Ces résidus descendent dans le fond de notre conscience mentale comme les résidus du plancton au fond de l'océan. Dans l'océan ces résidus font la vase du fond, à terme le calcaire et le pétrole, les résidus du mental font la confusion.

 

 

C'est comme sur un ordinateur avec Windows, l'activité produit des résidus qui ralentissent son fonctionnement, saturent la mémoire RAM. Il faut, régulièrement, nettoyer son PC. Il y a des applications pour ça. Une fois nettoyé, le PC refonctionne de façon optimale. Nous aussi nous pouvons nettoyer les résidus de notre mental, nous avons la méditation pour ça, les « pauses Saint-Nom ». Je vous ai conseillé de faire cinq « pauses Saint-Nom » par jour, c'est pour ça ; pour nettoyer votre mental de ses résidus.

 

 

Ces résidus provoquent de la tristesse, de la confusion, de la bêtise, des doutes, de la souffrance. Un petit nettoyage régulier et ces conséquences disparaissent. Notre application de nettoyage, c'est la méditation. Ce n'est pas plus compliqué que ça. On en fait souvent toute une histoire, de notre mal-être intérieur, quand il suffit de procéder à un petit nettoyage pour l'effacer. Mais ce nettoyage ne se fait pas automatiquement, il faut le faire soi-même.

 

 

Quand on s'est gavé de poulet-frites, de fromage, de pain, d'un pot de glace on se sent mal... Malade, alors on se met au bouillon de légumes et on se dit : « comme ce bouillon est bon ! ». On se sent mieux et on recommence son régime, pièce de bœuf, spaghettis, fromages, gâteaux, bière... On se sent de nouveau mal, on se remet au bouillon, que l'on trouve de nouveau délicieux et ainsi de suite ! C'est fou, il y a quelque chose en nous qui aime ce qui fait mal et pas ce qui nous fait du bien ! C'est la même chose pour la vie spirituelle.

 

 

 

La Réalisation

 

 

 

Les ténèbres n'aiment pas la lumière et ce n'est que de la légitime défense : la lumière fait disparaître les ténèbres et elles n'ont pas envie de disparaître, les ténèbres. Quand vous, les pratiquants assidus, avez inversé les valeurs, votre « zone de confort » devient le Saint-Nom et votre « zone d'inconfort » devient la cogitation mentale. Alors, quand vous avez ainsi inversé les valeurs, vous êtes sur la bonne voie, il reste à pratiquer et avec la durée les choses s'éclaircissent.

 

 

Habituellement beaucoup de gens sont à l'aise dans le bruit, l'animation, les galeries marchandes, les stades de foot, les plages, les discothèques et quand ils se retrouvent seuls, dans un silence absolu, ils se sentent mal à l'aise. C'est pourtant dans le silence que l'on entend la vie, le Saint-Nom, la musique. Souvent les gens n'aiment pas ne rien faire... déjà tout petits ! Il faut qu'ils fassent quelque chose. Quand vous aimez la solitude, le silence et ne rien faire, alors vous êtes prédisposés à la méditation. Il vous reste à connaître les bonnes techniques. Vous pouvez nous les demander.

 

 

Quand vous aimez la solitude, le silence, ne rien faire et que vous méditez avec les bonnes techniques, vous êtes sur le chemin de la Réalisation. La Réalisation est le but de la vie. Je sais qu'il y en a qui croient que le but est l'éveil, mais non, le but est la réalisation et on peut réaliser sans passer par la case « éveil ». Rares, très rares sont les éveillés ! Les éveillés enseignent la Réalisation. Mais tout le monde n'est pas un enseignant, même si c'est l'ambition de bien des gens férus de spiritualité : ils veulent être guru, pas disciples ! Mais même pour devenir guru, il faut passer par la case disciple.

 

 

 

« Ayant atteint l'Unité du Tout, je me laisse porter par le silence. Tous les êtres sont venus en même temps. Finissant par le commencement, après avoir atteint son but, chacun d'eux revient au Tout, leur demeure véritable. C'est la loi éternelle, celui qui ne veut pas s'y soumettre se perd dans la confusion et la souffrance. »  (Lao-Tseu, Tao-Te-King, extrait du livre un, chapitre 16). Pratiquer les quatre piliers de l'agya, suivre l'enseignement du maître vivant, voilà le chemin de la Réalisation. La Réalisation de quoi ? Du propos de votre incarnation, mais c'est un autre sujet.

 

 

 

  

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #agya, #spiritualité, #bonheur, #confusion, #simplicité, #méditation

Partager cet article

Repost0