Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Sur La Voie c'est la même chose ; votre conscience s'approfondit, étape par étape et vouloir les brûler est une mauvaise idée. Vous avancez étape par étape. La marche précédente vous a permis d'être sur celle où vous vous trouvez aujourd'hui

Satsang de  sri hans Yoganand ji à propos de spiritualité, de La Voie, de l'impatience.
En spiritualité fondamentale l'impatience est un piege qui pousse à quitter la voie qu'on a choisie

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

 

L'impatience est vraiment une force contraire à celle de la paix-intérieure. L’impatience est un état d'esprit venu de la tête et qui n'a pas d'utilité. Le pratiquant initié à La Voie, qui pratique la méditation, entre autres choses, peut ressentir une très forte soif d'Unité, mais ce n'est pas de l'impatience. L'impatience est véritablement contre productive parce qu'elle engendre des frustrations, du découragement, de la confusion. Imaginez un enfant en « CP », qui soit impatient d'être à la fac ! Ce serait idiot, dommage ! Chaque classe correspond à un âge, plus ou moins.

 

 

Bien sûr que le but est d'avoir son bac, voir plus si affinités, mais avant d'avoir son bac, il y a des étapes à passer. Si vous devez toute l'année de « CP », toute l'année de « CE1 », toute l'année de « CE2 », etc. Jusqu'en terminale penser au bac, être impatient de l'obtenir. Vous allez perdre votre enfance et vous décourager ! Ce que vous avez appris en « CE1 » et ce que vous apprenez en « CE2 » est différent et ainsi de suite chaque année. Il y a une progression, qui se fait étape après étape. Vous devez passer par chaque étape pour monter d'une marche, sauf certains qui brûlent un peu une ou deux étapes, mais c'est une autre histoire.

 

 

En terminale, ce que vous apprenez est totalement différent que ce que vous apprenez en troisième ! Si vous deviez passer de la troisième en terminale d'un coup, que feriez-vous ? Vous seriez perdu ! Il vous faut passer d'abord par la seconde, puis la première.

 

 

 

Étape par étape

 

 

 

Chaque étape, chaque classe, chaque année est magnifique, en relation avec l'âge et le stade d'évolution. Chaque étape doit-être vécue pleinement, sans impatience. Vous êtes adapté à chaque étape. Sur La Voie c'est la même chose ; votre Conscience s'approfondit, étape par étape et vouloir les brûler est une mauvaise idée. Vous avancez étape par étape. La marche précédente vous a permis d'être sur celle où vous vous trouvez aujourd'hui et celle où vous vous trouvez aujourd'hui vous servira à monter sur celle du dessus.

 

 

Vous êtes toujours la bonne personne, au bon moment, qui fait la bonne chose. Bien sûr qu'avec le recul, quand vous vous retournez pour considérer le passé vous pouvez vous dire que vous avez drôlement évolué depuis le jour où vous avez reçu la Révélation. Vous comprenez des choses aujourd'hui que vous ne compreniez pas hier ou avant-hier et demain vous comprendrez encore d'autres choses. C'est le principe de la Réalisation.

 

 

C'est pourquoi l'impatience est si mauvaise, si vaine, si contre-productive ! Pas seulement dans le domaine de La Voie, de la spiritualité, mais pour toutes les dimensions de l'existence. L’impatience génère du stress, de la frustration et si vous somatisez, des maladies importantes. L’inventeur de la macrobiotique, Georges Oshawa, disait qu'il fallait mâcher au moins cinquante fois chaque bouchée de nourriture. Il disait : « il faut mâcher le liquide et boire le solide ». Il ne voulait pas dire d'avaler sans mâcher, mais de mâcher tant que la nourriture devenait comme liquide. Cette pré digestion salivaire étant très utile pour la digestion et l'assimilation de certains nutriments ainsi que pour la sensation de satiété venant du cerveau... mais ce n'est pas le sujet !

 

 

Il disait, Georges Oshawa que l'impatience était comme un serpent, dont la bouche serait notre bouche, l'anus, serait notre anus et le long corps le système digestif, avec nos intestins. Il disait qu'à peine la nourriture introduite dans la bouche, le serpent glouton voulait l'avaler, comme le font les serpents, sans mâcher. En mâchant longtemps on domestique ce serpent, on l'oblige à la patience, on vainc son impatience... C'est la même chose pour le pratiquant de La Voie avec la technique du « Saint-Nom » : elle l'oblige à garder son mental, ses émotions sous contrôle.

 

 

 

Viser l'éveil

 

 

 

Certains chercheurs de vérité visent l'éveil, mais l'éveil n'est pas le but de la spiritualité... le but est la Réalisation. L'éveil survient brutalement, d'un coup d'un seul, comme un éclair dans un ciel d'été. L'éveil est rare, très rare : peu de gens ont été éveillés, peu le sont aujourd'hui encore. La plupart des gens confondent l'éveil, celui qu'a vécu Gautama et qui a fait de lui un bouddha (éveillé) avec un certain réveil de la conscience, quand on commence à sortir du rêve de l’illusion. Mais ce réveil de la Conscience, dont les signes sont ceux que la plupart des gens attribuent à l’éveil, ce réveil de la Conscience à la vérité, aux choses subtiles n'est pas une finalité, mais un commencement.

 

 

Ces chercheurs qui vivent un réveil de la Conscience et croient être éveillés se privent de cet avantage : ils se croient arrivés quand ils sont au départ du vrai chemin vers la Réalisation. C'est encore cette impatience : à peine sur la ligne de départ qu'ils se croient arrivés ! La vanité, l'ego-spirituel y est pour beaucoup. Mais de se croire arrivé, quand on en est qu'au point de départ de la vraie voie empêche de partir, donc d'arriver. J'ai dit que le but de la spiritualité était la Réalisation, mais la Réalisation de quoi ? C'est un peu compliqué à expliquer pour quelqu'un qui ne pratique pas La Voie, qui n'a pas reçu la Révélation. Mais les pratiquants savent ce qu'est la Réalisation : être du lever au coucher conscient du Saint-Nom.

 

 

Là encore, les non-initiés ne peuvent pas comprendre ce qu'est le Saint-Nom : ils ne le connaissent pas, ils ne connaissent pas la technique de méditation particulière qui permet d'être conscient du lever au coucher, à travers tout ce que l'on fait quotidiennement, dans toutes nos activités. Ils n'ont qu'à demander à la connaître, cette technique, on la leur enseignera ! La Réalisation est la but de La Voie. Le but de l'incarnation est la Libération, celle des chaînes du cycle des incarnations et la Réalisation est le moyen d'y arriver, mais on ne peut pas vivre seulement pour se libérer de la vie, alors ? Alors vous pouvez vivre en pleine conscience, libéré de la tyrannie du mental, des pensées et des sentiments.

 

 

Certaines personnes me contactent pour apprendre à être éveillé, alors je leur demande : « pourquoi voulez-vous être éveillé ? Ne cherchez-vous pas à être maître ? », et ils me répondent que oui. Quelle ambition ! Quelle impatience ! Qu'ils commencent déjà par être disciple. Il faut commencer par le commencement et puis, le propos d'une spiritualité bien comprise n'est pas de devenir maître ni disciple, mais de trouver la paix véritable, le vrai bonheur, l'accomplissement.

 

 

Si vous voulez être maître, soyez donc maître de votre impatience, maître de vos pensées, maître de votre vanité, maître de vos désirs. Vous verrez, ce n'est déjà pas si mal ! Si intérieurement votre évolution est à la bonne vitesse, mais pas à celle à laquelle votre impatience voudrait vous voir « avancer », alors plongez votre impatience dans un bain de Saint-Nom, ça la calmera !

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #lavoie, #satsang, #spiritualité, #bonheur, #conscience, #détachement, #vanité

Partager cet article

Repost0