Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Beaucoup de vos souffrances viennent de vos pensées, de vos concepts, de votre confusion mais ils n'ont pas plus de pouvoir qu'un drap posé sur du vide, n'en n'ayez pas peur ! La force des fantôme est votre peur, celle des pensées aussi. Alors n'en tenez pas compte 

Fantômes et squelettes

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

Si ce satsang vous a apporté quelque chose,

n'oubliez-ps de partager sur les réseaux sociaux

afin que d'autres puissent le lire, merci.

Les boutons de partage sont en bas.

 

 

 

 

 

Ne pensez pas à vos pensées

 

 

Dans la série des paradoxes j'en ai un autre à vous soumettre et vous verrez, il n'est pas aussi paradoxal qu'il semble l'être au premier abord : il peut arriver que dans la journée vous vous sentiez vide, rassurez-vous, vous n'êtes pas vide mais vous n'aimez pas ce qui vous remplit.

 

Vous vous sentez vide de conscience, de paix, de sa Guidance, de Sa Grâce et plein de pensées, de doutes, d'impressions négatives et de confusion. Si vous voulez vous sentir plein de ce dont vous avez soif, videz-vous de ce qui vous gêne ! C'est ça le paradoxe apparent qui n'en est pas : pour se remplir il est nécessaire de se vider.

 

 

Les concepts

 

 

J'ai reçu le mail d'une aspirante où elle dit que grâce à ce qu'elle lit, sur les blogs, elle avait vidé ses concepts...je lui ai répondu qu'elle allait se remplir de nouveaux concepts, la fabrique de concepts tourne toujours à plein rendement !

 

Quand on est chercheur, chercheuse on se laisse guider par ses concepts de chercheur, quand on est pratiquant de La Voie, Marcheur, Chela ou premie, on se laisse guider par ses concepts de pratiquant. Les concepts ne sont pas gênants, ce qui est gênant c'est quand ils prennent toute la place et qu'ils vous occupent le temps de la méditation.

 

Cette histoire n'est sans doute pas comparable à Sisyphe qui pousse son rocher mais on peut au moins la comparer à cette barque qui prend l'eau et que l'on est obligé d'écoper constamment. Vous avez une écope ; c'est la technique du Saint-Nom et vous écopez.

 

Les concepts sont ainsi...quand vous cessez d'écoper ils emplissent votre esprit. Les concepts sont des pensées qui ont cristallisé. Les concepts ne sont pas obligatoirement faux, ils peuvent être sensés ! Ils ne gênent qu'à partir du moment où, à cause d'eux, vous croyez que vous savez tout et le temps de la méditation.

 

 

Se détacher

 

 

Ne cristallisez pas autour de vos concepts et simplement vivez votre vie, profitez-en au maximum tant qu'elle dure. Comment en profiter au maximum ? En l'étalant le plus possible, comme vous faites avec le beurre, quand il n'en reste plus beaucoup, sur vos biscottes du matin. Comment étaler la vie ? En fréquentant l'instant...le présent. Pour ceux qui ont reçu la Révélation, vous savez comment faire : en pratiquant le Saint-Nom, les trois piliers et en observant l'agya...pour les autres, en ne cristallisant pas vos pensées, en ne leur prêtant pas plus d'attention que nécessaire et en n'écoutant pas ce que vous dit votre vanité.

 

Pour s'attacher à l'instant il est bon de se détacher du passé, de vos pensées et sentiments. Je vous parle du vrai détachement, pas de l'indifférence. Certains, qui ont compris à quel point ils ne pouvaient pas compter sur leurs forces pour aller dans le bon sens, qui ont suffisamment de lucidité se disent qu'ils vont aller chercher la Grâce, pour réussir à se détacher mais pourquoi aller la chercher ? Elle est déjà là ! Si vous partez à sa recherche, et qu'elle est déjà là, vous ne la trouverez pas.

 

Elle est là mais vous ne la voyez pas, vous ne la ressentez pas...restez dans l'Observance, dans la pratique assidue des trois piliers et la Grâce s'occupera du reste :

 

« Préoccupez-vous en premier du Royaume

Et tout le reste vous sera donné en plus ».

 

Matthieu 6/33

 

 

Fantômes et squelettes

 

 

Si vous cristallisez autour de vos concepts ça ne vous mènera nulle part, si mais au fond d'un cul-de-sac et vous y trouverez un tas de confusion et la souffrance qui va avec. Que l'on souffre à cause d'une rage de dents, d'une forte migraine je comprends mais à cause d'un concept ! C'est dommage que quelque chose de virtuel provoque une souffrance qui ne l'est pas.

 

Quand j'étais enfant je me demandais pourquoi les gens avaient peur des fantômes, je me disais qu'un fantôme c'était un drap posé sur de l'air et que ça ne pouvait pas nous faire mal...c'est comme pour les squelettes qui poursuivent les gens ! Un tas d'os ne me faisait pas peur. Un coup de pied et le jeu d’osselets tombe à terre !

 

Les fantômes et les squelettes peuvent juste vous faire peur et c'est votre peur qui est dangereuse. Les pensées, les concepts, les sentiments, les impressions c'est la même chose : c’est votre peur qui est dangereuse.

 

Le faux-ego (Ce que les gens désignent par le mot ego habituellement) est comme ces fantômes, ces squelettes : il n'a pas de poids, de densité et pourtant il peut, indirectement provoquer des ravages à cause de l'importance que vous lui accordez.

 

Quand vous faites un cauchemar, ça ne peut pas vous faire de mal, il suffit de vous réveiller et le cauchemar disparaît. C'est comme vos concepts, votre faux-ego : réveillez-vous et ils n'auront plus de pouvoir sur vous. Toutes les souffrances de la confusion sont illusion, réveillez-vous et elles disparaîtront.

 

Je parle ici des souffrances dues à vos « états-d'âme » pas aux vraies souffrances comme celle de la perte d'un être cher, celles d'une maladie, d'une injustice subie etc. Il y a de vraies souffrances que l'on ne peut que subir.

 

Si vous êtes disciple de La Voie, et que votre confusion est telle qu'elle vous empêche de méditer, eh bien changez-vous les idées, discutez avec quelqu'un de bienveillant, s'il en existe pour vous, sortez...et si vous êtes en deuil, eh bien pleurez, c'est normal de pleurer quand on a de la peine. Le temps passe et la peine s'estompe, se fait moins douloureuse.

 

Apprenez à vous vider et ne faites pas le tri : ce qui est superflu tombera, ce qui est vrai, utile restera.


 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya (maison du bonheur), enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation, qui observent l'agya et pratiquent les trois piliers. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation, que vous observez l'agya et pratiquiez les trois piliers. Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

 

Sri Hans yoganand ji.

 

 

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur.

Tag(s) : #satsang, #spiritualité, #yogaoriginel, #confusion, #concepts, #yoga, #paix, #détachement, #illusion, #choisir

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :