Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dévouez-vous, si le coeur vous en dit mais n'oubliez jamais de méditer avant tout. Le but de votre vie n'est pas de vous dévouer, sinon aux êtres qui dépendent de vous, il est de réaliser la raison de votre naissance. Mais se dévouer c'est bien, si vous le voulez.

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

 

 

Je me souviens que les premières heures

de la catastrophe de Tchernobyl

des techniciens ont été héliportés sur la centrale nucléaire

pour parer au plus pressé.

Ces gens savaient qu'ils allaient en mourir.

 

 

Il y a quelque chose

en l'être-humain

qui est capable des plus grands sacrifices.

 

 

La réflexion intellectuelle n'a pas sa place dans ce processus.

C'est comme celui là qui a atteint la Libération*

(des chaînes du cycle des incarnations)

et qui revient pour aider les autres,

le bodhisattva.

 

C'est aussi ça d'être premie*

(amoureux de Dieu) :

faire ce qu'il y a à faire sans rien attendre.

En même temps ce n'est pas dangereux

et c'est plutôt agréable d'observer l'Agya* !

(pratiquer le yoga-originel).

 

Ce que je veux vous dire

c'est que la dédication, le service

(dans le sens de servir)

c'est naturel chez l'être-humain.

 

 

Il y a quelque chose qui n'aime pas servir,

qui trouve ça humiliant

mais cette chose n'est pas la plus belle part de vous.

 

 

Certains ont comme but

de sortir du cycle des incarnations*

(le samsàra)

et ils ont raison :

c'est définitivement le but,

la raison d'être de leurs vies,

mais en même temps ce but là

ne peut être un but motivant pour l'existence

qu'ils vivent aujourd'hui.

C'est difficile de se lever, le matin, et de se dire :

vite, allons travailler à la Libération*.

 

 

N'oubliez-pas le but principal

 

 

Modestement le but de votre existence

est de la vivre

et de la vivre comme elle a été configurée.

 

 

Vous pouvez avoir des objectifs,

comme d'acheter une nouvelle automobile,

de refaire la toiture de votre maison,

de passer votre permis de conduire,

de trouver un ou une amoureuse

pour fleurir votre cœur

mais ce n'est pas la principale raison de votre vie.

Ces objectifs existentiels ne devraient pas

vous empêcher de vivre votre vie

telle qu'elle a été prévue que vous la viviez !

 

Nous avons aussi des devoirs,

des obligations.

Aller acheter de la nourriture n'est pas mon but,

ni mon objectif mais je dois le faire

et toutes ces obligations nous prennent un temps fou.

 

 

Vous qui avez été initié au yoga-originel,

il y a un moment de la journée qui est particulièrement privilégié :

c'est le temps de la Méditation*,

ce rendez-vous avec ce qu'il y a à l'intérieur,

quand vous allez le visiter

en laissant vos pensées,

vos sentiments au dehors.

 

 

Certains parents se dévouent sans compter pour leur famille

et c'est bien : ils reçoivent une récompense intérieure

dans cette hormone du bien-être, la dopamine,

qui est injectée dans leur système endocrinien par l'hypothalamus.

C'est ainsi que la Grâce* de Dieu récompense ceux qui se dévouent.

Mais même ces êtres dévoués ont besoin de se retrouver...

chacun a sa façon de se retrouver :

aller à la pêche,

faire des maquettes,

regarder la télé etc.

Les disciples ont aussi une façon idéale de se retrouver :

la Méditation*.

Ils peuvent aussi aller à la pêche,

regarder la télé etc.

 

Ceci dit je dois préciser que le fait d'être disciple de la voie*

ou même premie*

(le quatrième degré de pratique)

ne veut pas dire que vous soyez

obligé de vous dévouer à de nobles causes

ou à des personnes, plus ou moins proches.

S'il est vrai que d'assumer ses obligations est un devoir sacré

(dharma),

pour un disciple comme pour tous,

être dévoué,

quand on n'a pas de dharma* particulier,

n'est pas une obligation :

vous pouvez parfaitement,

si c'est votre tempérament,

vivre seul.

D’ailleurs n'est-ce pas là comme vivent les ermites ?

Et que je sache un ermite n'a jamais été considéré comme un égoïste !

 

 

''Le Service n'est pas rendre service, rendre service peut être du Service ''

[Bhaktimàrga 2-3-17]

 

 

''Rendre service est du Service quand la Conscience reste dans le Saint-Nom''

[Bhaktimàrga 2-3-18]

 

 

La Méditation

 

 

Le moment de la Méditation*

(un des trois pieds de l'Agya*)

est peut-être le seul moment

où vous ne faites pas quelque chose pour quelqu'un,

vous méditez juste pour être ''en amour'' avec Dieu.

En tous cas c'est la posture-intérieure que je vous recommande.

 

 

''La Méditation sont les retrouvailles de la créature et de son Créateur ''

[Bhaktimàrga 2-5-9]

 

 

Vous devez méditer chaque jour,

pour être dans l'Agya

mais il se peut que,

de temps en temps,

vous puissiez méditer uniquement pour le plaisir.

Parfois vous n'avez pas beaucoup de temps,

vous êtes fatigué,

vous devez vous lever très tôt,

vous êtes en retard...bref :

 

 

vous ne pouvez pas méditer au mieux.

Méditez quand même,

même mal,

même peu mais méditez !

 

 

Quand vous êtes reposé,

que vous avez du temps,

que vous en avez très envie,

besoin,

que votre soif de méditer est grande

méditez alors tout votre saoul !

L'Observance* de l'Agya est une chose,

le plaisir personnel

d'être en amour, en paix

est autre chose encore.

 

Ne regrettez pas de ne pas pouvoir méditer

comme vous en avez envie

ou comme vous concevez que vous devriez

mais faites-le dès que possible.

Ne ratez pas une occasion de le faire.

 

Quand l'existence se fait un peu dure,

qu'elle vous bouscule

ça ne peut pas être pire en méditant un peu,

alors méditez.

Vous serez toujours dans l'Agya

et ça vous sauvera sûrement.

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

 

D'autres Satsang dans ce esprit:

-Cool !

-Récompensé d'assumer son dharma

-Quand je médite je n'aime personne: je médite

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable,

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :