Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour ceux qui s'intéressent à la Trimùrti, à la tradition hindouiste, ce Satsang donne une explication à propos des trois dieux qui n'en forment qu'un, avec les mots de la voie. Les explications sont claires et convaincantes, à condition de le vouloir ! 

In english

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

 

 

C'est vrai que nous aimons être dans le Saint-Nom1 ,

être dans la Paix*, nous qui avons reçu la Révélation*

et qui observons l'Agya* chaque jour.

Il y a plusieurs choses contenues dans le mot Saint-Nom*...

il désigne la force de Dieu,

la source de toutes vies,

le feeling ressenti quand on sait comment s'y mettre,

la technique de Méditation* permettant cela.

Quand vous aimez le Saint-Nom,

le feeling, vous aimez aussi la technique.

 

A chaque fois c'est comme un diamant !

C'est fou parce que si le Saint-Nom nous manquait,

s'il n'était pas là nous mourrions instantanément.

La plupart des gens ignorent le Saint-Nom.

Ils vivent grâce à Lui mais ne s'en préoccupent pas.

Ils se préoccupent de survivre,

pour la majorité et pour les chanceux de nos pays occidentaux,

pour les moins pauvres d'entre eux,

ils se préoccupent quand même beaucoup d'assouvir leurs désirs*

ou de leurs états d'âme.

 

 

Créateur, protecteur, destructeur est le Saint-Nom.

Il a été scindé en trois dieux distincts par les hindouistes (Trimùrti),

Brahmâ, Vishnu et Shiva,

à la fois créateur et destructeur, le Seigneur du Yoga*.

 

 

Mais vous savez, les Hindous font feux de tous bois !

Ils ont même mis Bouddha comme avatar de Vishnou !

Pourtant Sri Gautama n'était pas hindouiste.

 

Mais il s'agit du saint-Nom,

le Te du mot Tao-Te-king.

Il a été symbolisé par ces trois dieux de la Trimùrti hindouiste

et la mémoire humaine a oublié

qu'il s'agissait de symboles ''poétiques'' à la mode des anciens

et les êtres-humains les ont pris au pied de la lettre

et parmi eux des occidentaux d'aujourd'hui !

 

 

La Méditation sur le Saint-Nom

vous permet de profiter du joyau de chaque souffle,

d'être conscient de Sa Grâce*,

de Sa Guidance* et ça transforme votre existence,

comme quand, à vingt ans, on tombe amoureux

et que cet amour est réciproque.

 

 

Pratiquer cette technique tout au long de la journée,

dans ce qui est le Service*,

(un des trois pieds de l'Agya)

vous rend conscient, ne serait-ce qu'un petit peu,

du Saint-Nom, de Sa Grâce

mais aussi ça induit des effets positifs de toutes sortes

en vous et dans votre vécu.

Le but de l'Observance* n'est pas ces effets positifs

qu'elle provoque en cascade mais que faire ?

Les refuser ? Ne pas les apprécier ?

Évidemment que non !

Soyez heureux de cette simplicité qui vous vient,

de cette confiance, de cette joie, de cette humilité*.

 

Quand on s'est rendu compte du bien qu'il y a

à se concentrer sur l'instant,

grâce à la technique du Saint-Nom,

on aime à la pratiquer et quand on oublie de le faire

et que l'on s'en rend compte,

on n'a qu'une hâte: se remettre à la pratiquer.

Quand vous en êtes là vous êtes sur le bon chemin.

Vous avez les cinq pauses Saint-Nom de la journée qui vous aident.

Ces pauses n'ont pas besoin d'être longues,

quelques secondes peuvent suffire.

Ces pauses sont comme les pierres d'un gué 

qui vous permettent de traverser à sec.

Les journées se traversent en restant le plus possible en paix

par ces cinq pauses. Vous pouvez continuer entre les pauses.

 

 

"Faire tout dans le Saint-Nom est Service"

[Bhaktimàrga 2-3-5]

 

 

Arrivé au soir, vous pouvez lire un Satsang*

juste avant de méditer et puis vous vous installez pour méditer

et les ''préliminaires'' auront duré toute la journée.

Vous méditerez mieux ainsi.

 

 

"Le Service est le couloir menant à la Méditation, la porte en est le Satsang".

[Bhaktimàrga 2-3-23]

 

 

"Comme on fait son lit on se couche",

et comme on passe sa journée on médite le soir venu.

 

 

Avant de plonger, l'été,

dans l'eau fraîche

il est conseillé de vous mouiller la nuque,

pour méditer, mouillez-vous la Conscience

tout au long de la journée par les pauses

et les micro-focalisations,

par l'attention sur le Saint-Nom.

Le Service ne gène pas la vie quotidienne,

au contraire.

Si vous avez du mal, ne culpabilisez pas,

juste continuez d'essayer: c'est le propos de l'Observance

et vous avez votre existence pour y arriver.

Y arriver c'est la Réalisation*.

La Réalisation est le but, pas l'éveil.

L'éveil* vient ''accidentellement''

au détour d'un samadhi* plus profond,

le nirvikalpa-samadhi.

 

 

1/pratiquer la technique du Saint-Nom et ressentir le sourire-intérieur

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

 

D'autres Satsang dans cet esprit:

-La Vérité sur le Saint-Nom

-Le Saint-Nom vous sauve

-Le piège à Grâce

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable,

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur.

Tag(s) : #satsang, #lavoie, #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #saintnom, #dieu

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :