Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un moyen très simple de pratiquer les trois piliers de La Voie, de vivre sa vie spirituelle profonde : aimer aimer Dieu, son Saint-Nom, sa Grâce. Ainsi pas de soucis avec les théories, la culpabilité et l'ambition de l'ego-spirituel à la recherche de la perfection.

Satsang de sri hans Yoganand ji sur la spiritualité, La Voie, Dieu, l'amour et la dévotion ou bhakti.
Il y a des gens qui aiment aimer Dieu. Ils n'ont rien à lui demander, l'aimer leur suffit

 

In english

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Dieu n’est pas chrétien, juif, musulman, hindouiste ni bouddhiste. Vous n’êtes obligé à rien. Vous pouvez manger ce que vous avez envie et vous habiller de la façon qui vous plaît. Dieu n’est ni permissif, ni sévère, encore moins moraliste. Il n’a rien à voir avec les concepts des humains. Les concepts des humains ne concernent que les humains. Ce n’est pas parce qu’un musulman crie « Allahou akbar ! » que Dieu se doit d’être musulman. Ce n’est pas parce que les juifs mangent « casher » que Dieu veut que vous mangiez casher. Dieu n’est ni moraliste ni nutritionniste.

 

 

Dieu jamais ne punit ni ne récompense et ça, c’est bien, car vous n’avez jamais besoin de vous faire pardonner, quoi que vous fassiez. Vous savez, l’océan est là pour chaque poisson, pour chaque créature marine et l’océan est plus important pour ces créatures que ces créatures ne le sont pour l’océan. L’océan se donne à cent pour cent pour chaque poisson et chaque créature marine. Chaque créature marine peut se sentir propriétaire de tout l’océan.

 

 

Chaque être humain peut faire du Dieu universel son Dieu personnel et la relation qu’il a avec Lui ne regarde que lui. Vous pouvez quitter Dieu pendant des années et revenir, il sera là pour vous. La rivière ne va pas cesser de couler parce que vous n’êtes pas allé pêcher pendant un an ! Vous avez raté une saison de pêche. Vous n’aviez pas pris votre carte cette année. La saison d'après, vous n’osez pas reprendre une carte, ce serait trop simple. Vous pensez que vous allez vous asseoir au bord de l’eau, tremper votre hameçon et vous excuser auprès de la rivière, mais elle, non, elle ne vous pardonnera pas et refusera de vous donner des poissons.

 

 

Dieu n’est pas ainsi et vous n’avez aucune raison de culpabiliser si vous l’avez quitté, vous avez juste à recommencer votre relation et alors c’est comme si vous n’aviez jamais laissé la pratique : vous vous retrouvez là où vous en étiez resté, recommençant votre approfondissement. Tout dépend de vous.

 

 

Qu’est-ce qu’un dévot, par rapport à une autre personne pratiquant La Voie ? C’est un disciple qui a plus soif de Lui, de L’Un que les autres, c’est tout. Il n’a pas de qualités, de capacités différentes, simplement il ne veut pas laisser passer une respiration sans lui avoir accordé toute l’attention qu’elle mérite. Le guide vivant fait partie du paradigme du dévot, comme de celui de tout autre aspirant ou pratiquant. La Voie c’est le guide qui la dessine pour vous.

 

 

 

Amoureux de Dieu

 

 

 

Quand on est un amoureux de Dieu, on aime être conscient de Sa Grâce et on fait tout pour l’être. Tout est contenu dans l’Observance de l’agya, de ses piliers. Quand je parle des « ambassadeurs du bonheur » je parle aussi des « ambassadeurs de Sa Grâce ». Les événements, les occurrences, les synchronicités, les harmonies des choses, les rencontres providentielles, les décisions administratives non espérées, prises en votre faveur, la beauté d’un moment, la bienveillance du destin font partie de Sa Grâce.  Jésus disait que le Royaume est au-dedans de nous, comme il est aussi au dehors.

 

 

La Grâce peut se discerner dans les choses du dehors, même quand vous n’avez pas votre attention tournée vers le dedans. Après une journée de travail, vous voyez un coucher de soleil, en retournant chez vous, et vous en ressentez une grande paix, c’est la Grâce qui vous fait un clin d’œil. « Le regard en conscience voit L’Un en tout, celui de l’illusion ne voit que formes » (Bhaktimàrga 1-1-5)

 

 

Quand quelque chose d’extérieur fait vibrer la corde de votre âme, vous vous reconnectez automatiquement en conscience. Quand une guitare est jouée, s’il y a une autre guitare laissée appuyée contre un mur, pour peu qu’elle soit accordée de la même façon, elle entrera en harmonie avec celle qui est jouée. C’est ainsi pour votre âme et pour La Grâce. Les ambassadeurs extérieurs de cette Grâce font résonner, en vous, ce qui lui ressemble.

 

 

Le bonheur est la résultante de la Grâce et de votre conscience d’elle. La Grâce ne suffit pas à votre bonheur, il s’agit que vous en soyez conscient. Vous êtes conscient de la Grâce en dedans de vous ? Par la méditation ? C’est bien, mais elle est aussi en dehors de vous. Le dehors est l’œuvre de Dieu, il est sa Création malgré les efforts des humains pour tout casser.

 

 

Si vous aimez L’Amour de Dieu plus que tout, alors vous êtes un dévot, une dévote même si vous ne connaissez rien aux écritures. Sur La Voie il y a l’Observance de l’agya. Celui qui observe l’agya avec assiduité est déjà un disciple ; la dévotion vient en conséquence et elle est la perle du chemin.

 

 

Vous pouvez répéter un mantra toute la journée, vous faire exploser au milieu d’un marché en son nom, ce n’est pas pour ça que vous aimez Dieu. Aimer Dieu, c’est aimer avoir conscience de Sa présence en et hors de vous. Dieu est trop grand pour que vous puissiez le voir. Mais vous pouvez voir Sa lumière, en vous, par la pratique de la technique de méditation appropriée. Vous pouvez avoir conscience de son regard posé sur vous et de la beauté de Sa Création. Qui fait battre votre cœur, qui fait que vous respirez, qui fait que vous avez conscience de vous et du monde ? C’est Lui. Aimez l’aimer, ensuite tout le reste sera l’écume des jours.


 

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #grâce, #guru, #observance, #bonheur

Partager cet article

Repost0