Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Beaucoup de gens n'acceptent pas ce que je vais écrire maintenant : aucune vraie voie spirituelle ne peut être parcourue sans un guide. Encore faut-il que ce guide soit vivant en même temps que vous et que vous puissiez suivre son enseignement.

-Un vrai maître vivant

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Pour ceux qui commencent à être habitués à la façon de parler que nous avons, vous n’êtes pas sans savoir qu’après avoir demandé et reçu les quatre techniques de méditation, La Voie est faite de l’agya, de ses quatre piliers, que sont le service, le satsang, la méditation et les angas. Après il n’est pas forcément inutile de préciser ce qu’est le service, comment ça se fait, comment est-on dans le service, qu’est-ce que le satsang et la méditation ?

 

 

La Voie ne se peut pas sans le maître vivant. Sans lui il n’y a pas de voie. Une voie sans maître vivant est une religion, soit une religion clé en main, comme vous en connaissez : l’hindouisme, le christianisme, le bouddhisme, etc. Soit une auto-religion, une que l’on s’est fabriquée tout seul, comme on fait avec des pièces de lego, là il s’agira de morceaux de spiritualité grappillés de-ci de-là et mis ensembles à l’aide de la colle de vos concepts.

 

 

Toutes ces religions ont eu, au départ, un maître vivant qui n’était pas suivi par beaucoup de gens. Le Christ en avait une petite dizaine (Je parle des disciples initiés pas des apôtres), bouddha un peu plus et ces sectes ont pris de l’ampleur après la disparition du maître vivant, qui était un être humain éveillé enseignant sa doctrine et qui donnait le baptême dans « L’Esprit-Saint et dans le feu », ou ce que l’on nomme la Révélation. Après sa mort il est devenu un Dieu, dans les récits que l’on a fait à son propos, capable de miracles incroyables.

 

 

Il y a des gens qui déifient Gautama (un bouddha) et d’autres qui déifient Jésus… c’est fou ! De leur vivant peu de gens les écoutaient et, parce qu’ils ont disparu et qu’ils sont incapables de corriger, de reprendre les erreurs des gens, ils s’en donnent à cœur joie ! Pour l’ego-spirituel un bon maître est un maître mort… ou un escroc qui parle au nom des extra-terrestres. L’ego-spirituel a besoin de magie, de miracles et surtout, surtout que personne ne soit en mesure de contrarier ses délires.

 

 

La Voie a un maître vivant, mais qu’importe ce maître si, après avoir reçu la Révélation des quatre techniques vous coupez tout lien avec lui… à quoi vous sert-il ? Vous restez seul avec les quatre piliers de l’agya à faire comme vous l’entendez et personne ne vous remet en cause. L’utilité d’un maître vivant, c'est de vous remettre en cause, en question. Avec les moyens de communication modernes, il n’est pas obligé d’avoir un contact physique.

 

 

« Le guide est un être humain incarné

En même temps que celui qui le suit

Les guides du passé ne peuvent

répondre aux questions des vivants. »

Bhaktimàrga 3-1-3

 

 

Personne ne peut se corriger. On ne peut être élève et se corriger tout seul ! Ou alors vous ne vous considérez pas comme élève… mais comment apprendre sans être élève ? Et comment être élève sans maître ?

 

 

 

S’enseigner tout seul

 

 

 

Beaucoup de gens croient qu’il suffit d’acheter des galets empilés, une fontaine électrique à poser sur une étagère, une lampe en sel gemme rose de l’Himalaya, des encens, quelques livres et un zafu (coussin de méditation) pour atteindre l’éveil. À peine se sentent-ils un peu plus zen qu’ils croient être éveillés et se répandent, sur la toile, pour enseigner aux autres, se disant « coach de l’âme », « guerriers de Lumière » et toutes ces sortes de choses.

 

 

Toutes ces choses sont vaines sans la guidance d’un maître spirituel véritable. Qu’est-ce qu’un maître spirituel véritable ? C’est un maître qui enseigne une voie véritable. Qu’est-ce qu’une voie véritable ? C’est une voie qui enseigne la vérité. Qu’est-ce que la vérité ? C’est ce qui est vrai pour tous et depuis toujours. « Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent ».

 

 

Une véritable voie spirituelle ne peut pas s’apprendre seul, c’est absolument impossible. Il y a des quantités de choses que vous ne pouvez pas apprendre seul,  comme l’ébénisterie, la couture, la charpente, etc. Pourquoi voudriez-vous que la spiritualité puisse être abordée seul, sans maître ? Parce que vous avez Dieu en vous ? Et que c’est Lui qui vous enseigne en direct ? Parce que vous avez des maîtres intérieurs ? Parce qu’un archange vous enseigne ? Parce que vous le valez bien ?

 

 

 

Archanges et autres

maîtres intérieurs

 

 

 

Vous avez besoin d’un maître vivant pour vous dire que les archanges ne peuvent pas vous enseigner depuis le dedans de vous, que Dieu n’est pas en vous : que vous avez une part de Lui en vous, cette part qui est votre vie, mais Lui tout entier, ce n’est pas possible. Vous avez besoin d’un maître vivant pour vous dire que les maîtres intérieurs n’existent pas, que la seule chose qui peut vous enseigner de l’intérieur, c'est le faux-ego, l’ego-spirituel, le Malin. Bon, ce n’est pas agréable de voir remises en cause des croyances profondes auxquelles on croit, mais c’est la condition incontournable d’une voie spirituelle.

 

 

Toutes les voies spirituelles vraies ont toujours enseigné qu’il fallait tout remettre en cause, nos croyances, nos concepts et repartir de zéro… le détachement, l’humilité, le lâcher-prise, mourir à la vieille personne pour renaître au Royaume ça ne vous dit rien ? C’est à cause de tout ça, de l’humilité, que vous avez besoin d’un maître vivant. Ce qui n’est pas humble, en vous, n’aime pas la notion même de maître. Alors vous vous demandez comment reconnaître un maître vivant ? On reconnaît un maître à son enseignement comme un arbre à son fruit. Si le fruit est bon, l’arbre est bon, si le fruit est mauvais, l’arbre est mauvais. On n’a jamais vu un mauvais arbre produire de bons fruits ni un bon arbre produire un mauvais fruit.

 

 

Un vrai maître ne parle pas au nom de Dieu : Dieu ne parle à personne. Sa Grâce inspire les âmes qui se soumettent, mais elle ne fournit aucun concept, pas plus qu’elle ne dit de choses avec des mots dans l’esprit de quiconque. Un vrai maître n’est pas un magicien, il n’a pas de pouvoirs extraordinaires. Si quelqu’un vous dit qu’il ou qu’elle est en samadhi H24 ne le ou ne la croyez pas : en samadhi, le grand, le vrai on ne peut rien faire d’autre que de rester en contemplation hors de l’espace et du temps les yeux pleins de lumière.

 

 

Un vrai maître ne vous obligera pas à faire quoi que ce soit, il respectera le libre-arbitre que Dieu a mis en vous. Un vrai maître ne vous fera jamais faire quelque chose qui soit contraire à votre intérêt. Il ne s’en prendra pas à votre intégrité physique ni psychique. Il ne vous demandera pas de vous couper du monde, de ne plus voir vos amis, votre famille.

 

De toute façon si vous n’êtes pas prêt à suivre une voie spirituelle vous ne le pourrez pas et rien de ce que l’on pourra vous dire ne vous convaincra. Il faut, pour suivre une voie spirituelle véritable, avoir soif de vérité et de paix. Que cette soif soit irrépressible. Si c’est votre cas, alors essayez de creuser un peu plus profond le sujet de la voie, renseignez-vous… on ne sait jamais !

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #maître, #guru, #humilité, #vérité, #lavoie, #spiritualité

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :