Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La dévotion, Bhakti en Inde, est la perle du chemin. ce n'est pas une obligation mais elle transforme tout en mieux. C'est comme quand on a 16 ou 20 ans et que l'on tombe amoureux: tout est beau ! La dévotion n'est pas la bigoterie, enfin, vous verrez bien !

 

l'astérisque renvoie au dico

 

 

 

 

 

Être ou paraître, connaître ou savoir telle est la question.

Tout est là.

Vous ne pouvez pas vous dire humble,

l'humilité*, comme la dévotion*, ne se décrète pas.

Une dévotion qui se décrète c'est de la bigoterie !

L'humilité de la fausse modestie.

 

 

C'est comme pour la compréhension

ou l'apprentissage de concepts* et leur récitation.

Vous pouvez articuler des concepts de façon brillante

mais comprendre c'est autre chose.

Comprendre, être, connaître, l'humilité

sont des états, des états de conscience*.

 

D'un côté vous avez l'être et de l'autre le paraître.

Quand vous êtes amoureux, amoureuse de Dieu

vous n'avez pas de raison de l'être.

Vous n'êtes pas amoureux de Dieu parce que votre mère l'était

et qu'elle vous a transmis son amour par l'hérédité ou le lait de ses seins.

L'amour pour Dieu n'est pas une religion,

ce n'est ni l'islam ni le judaïsme ni le christianisme pas plus que l'hindouisme.

 

 

Être ou ne pas être

 

 

Vous êtes dévot* ou pas.

Quand vous l'êtes ça peut-être d'un maître*, d'une vedette de cinéma

ou de la chanson, d'une marque automobile, d'un club de sport, d'un pays etc...

si la personne dévote ne connaît pas l'objet ultime, digne de sa dévotion

elle la mettra où elle pourra, elle deviendra un fan.

 

 

La dévotion est naturelle.

L'âme* est dévote, elle est attirée par Dieu* 

comme la limaille de fer l'est par un aimant et le magnétisme

c'est la dévotion.

Tu es ou tu n'es pas magnétisé,

ce n'est pas une question de concept.

 

 

Si vous êtes fait d'un métal non ferreux vous ne serez pas attiré par l'aimant.

Si l'alliage de votre âme n'est pas suffisamment dévot 

votre attirance pour Dieu sera faible.

Votre âme, durant le temps de votre incarnation*, est mariée à l'ego*,

afin d'avoir conscience d'elle même, de pouvoir dire je,

ce qui est la condition siné-qua-non pour l'accomplissement

de sa destinée suprême: revenir à son père

en toute liberté et en toute Conscience.

Ensuite il faut la bonne proportion entre la matière originelle de l'âme et l'ego.

Vous avez de multiples vies pour trouver le bon réglage.

La matière originelle de l'âme est dévote, l'ego est non dévot.

 

Il s'agit que le faux-ego ne domine pas l'âme

de façon a être attiré par Dieu l'aimant.

C'est le travail de raffinage du samsâra, le cycle des incarnations*.

L'Amour Divin est le magnétisme et la dévotion c'est le magnétisme reçu.

Quand vous recevez, consciemment, Son Amour*,

vous l'intériorisez et il devient de la dévotion.

C'est vous qui transformez l'Amour que Dieu vous donne en dévotion.

 

La dévotion c'est la foi du charbonnier:

vous aimez Dieu sans raison.

Vous ne l'aimez pas parce que vous n'avez pas le choix,

parce que vous y êtes obligé par une morale religieuse,

mais parce que c'est dans votre nature.

 

C'est vrai que quand vous êtes dans l'exercice de bhakti 

vous êtes plus heureux parce que vous arrivez

à exprimer votre dévotion concrètement, c'est un accomplissement.

Sur la voie vous avez l'Observance* pour ce faire:

le Service*, le Satsang* et la Méditation* et vous avez aussi,

si vous le désirez, Aarti, pranam, le darshan, le Service-direct à l'ashram etc.

Quand vous arrivez à exprimer concrètement votre vraie nature

vous êtes heureux.

 

Quand vous ne pouvez pas le faire vous êtes frustré.

Qu'est-ce qu'un dévot frustré ?

C'est une personne en manque d'Amour.

Elle cherche l'Amour partout et ne trouve que du désir,

de l'attachement*, du fanatisme, des déceptions,

de la trahison, de la souffrance* et de l'incompréhension.

Quand vous aimez quelqu'un ou quelque chose

qui n'est pas le vecteur de cette dévotion

vous avez mal, vous avez mal à votre amour, à votre dévotion.

 

Vous pouvez aimer une autre personne,

partenaire de vie, enfant, parent, pays, automobile, maison etc

mais de dévotion vous ne pouvez en avoir que pour Dieu,

même à travers le maître vivant, son Service.

Le maître vivant n'est pas l'objet, le destinataire de votre dévotion,

il peut, tout au plus, en être le percepteur.

Il ne faut pas qu'il en garde pour lui; il doit tout rendre à Dieu.
 

 

Dévotion et amour humain

 

 

La différence de qualité entre la dévotion et l'amour humain

est la même différence qu'entre la lumière du jour et celle d'une ampoule électrique.

Vous pouvez vous éclairer à la lumière d'une ampoule,

vous pouvez trouver une ampoule dont le spectre

ressemble à celui de la lumière du jour mais il manquera quelque chose

et même si vous ajoutez une lampe à infra-rouge et à ultra-violet

il manquera une dimension.

La lumière du jour est tellement plus belle, parfaite !

 

 

C'est la dévotion: l'Amour que Dieu vous donne

que vous transformez, que vous traduisez en sentiment.

L'Amour de Dieu est pareil à la Lumière du soleil,

il est parfait, blanc.

Vous le recevez et vous le transformez,

par le prisme de vos actes,

en un arc-en-ciel de dévotion.

Chaque couleur est un acte, un sentiment,

une pensée tourné vers Lui.

 

 

Le meilleur prisme est formé du Service, du Satsang et de la Méditation,

c'est l'Agya* et un prisme en 3D est aussi formé

de la simplicité, de l'humilité et de la soif.

A partir de la base blanche de Son Amour vous faites une palette

avec laquelle vous donnez des couleurs à votre vie

et vous peignez les tableaux de votre dédication.

Ces tableaux sont le résultat de la guidance*.

 

Votre existence peut-être un tableau à la gloire de Son Amour.

Vous êtes ou pas un dévot.

Si vous l'êtes profitez de l'Agya pour exprimer votre dévotion

et repeindre votre existence aux couleurs de Son Amour.

 

 

Être humain

 

 

Vous resterez un être humain quand même !

Vous serez un dévot, une dévote qui aura mal à la tête,

qui aura des problèmes de thyroïde,

une vanité trop présente ou sensible,

vous serez énervé, fatigué, triste parfois etc...

mais vous serez un dévot et aucun aléa de la météo existentielle

ne remettra en question votre dévotion.

 

C'est ça la vie d'un dévot, d'une dévote:

peu vous importe de réaliser, d'atteindre un but,

ce que vous voulez c'est aimer en retour.

Il vous aime et vous l'aimez en, retour, ça vous suffit.

Vous ne demandez même pas à être heureux.

Vous êtes un dévot, une dévote,

c'est une évidence qui ne souffre d'aucune discussion.

Le dévot est un miroir de Son Amour...

parfois c'est un miroir déformant mais qu'importe.

Pour habiller votre dévotion, pour vous protéger

vous avez les trois pieds de l'Agya.

Quand vous observez les trois pieds de l'Agya

vous êtes un dévot et c'est ça qui vous comble.

 

Si la météo de l'existence est propice, que vous êtes dans l’harmonie*

c'est la cerise sur le gâteau,

d'autres fois les courants sont contraires

mais ça n'empêche pas votre dévotion.

Le bien être est en plus.

 

 

"Chantant la gloire du Seigneur en pranam,

Déterminé dans l'Observance de l'Agya,

Le premie n'a qu'amour et dévotion"

[Bhaktimàrga 2.6.13]

 

 

"La dévotion au Seigneur a le pouvoir de conduire à l'extase parfaite".

[traité, verset 2.45]

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

 

D'autres Satsang dans cet esprit:

-Lézarder à Sa Lumière

-Une cuillère plus grosse

-Comme on se donne on reçoit

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable,

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur.

Tag(s) : #dévotion, #satsang, #yogaoriginel, #lavoie

Partager cet article

Repost 0