Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est assez simple de reconnaître quelque chose qui procède de la Vérité universelle et quelque chose qui procède de la vérité personnelle, issue de l'intellect: la Vérité universelle est pétrie de simplicité, la vérité individuelle est compliquée. 

 

l'astérisque* renvoie au dico

 

 

Le bouddhisme vante souvent les mérites de la simplicité,

s'inspirant de ce qui a été dit à propos des paroles du Bouddha, sri Gautama.

J'ai eu des échanges, sur la toile, avec une personne

qui m'a adressé la photo d'une statue de Bouddha,

une statue géante émergeant de la cime des arbres d'une jungle d'Asie.

Sur cette photo était écrit un texte à propos de la simplicité.

 

Je lui ai répondu: ''Cette statue est bien grande, c'est plus simple que ça''.

 

Il m'a alors adressé la photo d'une petite statue de Bouddha,

une statue dorée avec des incrustations de pierres précieuses.

 

Je lui ai répondu: ''encore plus simple".

 

Il m'a répondu par l'image d'un splendide mandala.

 

Je lui ai envoyé: ''encore plus simple ! "

 

C'est toujours plus simple, la Vérité* intérieure,

que le plus simple, le plus humble* des objets.

C'est compliqué, un objet, quel qu'il soit:

il est à l'extérieur et demande a être fabriqué puis regardé.

La Vérité intérieure, la Conscience profonde de la vacuité* est en vous.

Il vous suffit de fermer les yeux et de méditer. C'est simple !

 

La simplicité est comme cette image en quadrichromie qui,

plus on s'approche d'elle, montre ses pixels et ses couleurs primaires.

Très très près l'espace entre les points de couleurs prend toute la place.

C'est ça la vacuité*, la suprême simplicité.

 

Vous voyez la Création* et le monde des êtres-humains:

les arbres, leurs feuilles, l'herbe, le soleil, les oiseaux, les maisons, les gens...

c'est comme un monde en Lego.

Il y a des immeubles, des rues, des autos, des garages, des tours,

des personnages et quand vous résumez ce monde à l'essentiel

il vous reste une brique, une petite brique de Lego.

 

 

Toute la Création* et la société humaine qui en fait partie,

se résume en une brique, une brique fondamentale, un pixel:

le Saint-Nom* ou Verbe.

Cette brique se trouve dans la Méditation*, dans sa vacuité.

 

 

Toutes les choses, tous les êtres ont des formes et des couleurs différentes

mais en s'approchant il ne reste que le Saint-Nom, l'essentiel.

Cette essence se perçoit dans la Méditation profonde

et, parfois, durant le Service*

mais on ne peut pas rester dans cet état de Conscience* tout le temps:

on imploserait !

 

 

"L'Un et sa Création ne Sont qu'Un, la voie parfaite est le chemin du Royaume"

[Bhaktimàrga 1-1-47]

 

 

L'unité est simple.

Simple signifie Un

 

 

Dès qu'il y a plus que Un c'est la dualité*

et la dualité est Màyà*, illusion*.

Ce qui ne signifie pas que ce soit insignifiant ou inutile:

la Màyà est le lieu où la Lilà* de L'Un* nous a envoyé

pour accomplir notre destinée.

Il y a un plan.

 

 

Nous sommes faits de plusieurs couches

et chacune de ces couches a son niveau de Conscience.

Le corps a son niveau de Conscience, le mental* aussi et l'âme-incarnée.

Aucune de ces couches n'est à mépriser, à négliger.

La dévotion* et la reconnaissance de Sa perfection

nous interdisent de négliger un niveau de ce qui nous compose.

Chaque niveau a sa raison d'être.

Durant notre incarnation, moment de l'accomplissement de notre dharma*,

nous sommes un corps, une âme incarnée (ensemble âme-ego*) et un mental.

 

Vous avez votre vie à vivre, alors vivez la

 

Aucun concept ne vaut que vous y prêtiez attention.

Seule compte la pratique. Alors pratiquez et n'y pensez pas.

Vous avez votre vie à vivre, vivez la simplement, comme elle se présente

en gardant, en toile de fond, la Conscience du saint-Nom

et l'Observance* de l'Agya*.

Parfois vous êtes dans le feeling, d'autres fois non,

qu'importe, votre pratique ne dépend pas de votre état d'âme*.

 

Il ne faut pas se regarder vivre. Vivez sans vous regarder vivre, simplement.

Les événements se chargent de vous proposer des choses à faire,

alors faite-les quand elles se présentent comme elles doivent être faites.

Régulièrement plongez-vous dans la vacuité de la Méditation,

dans la Grâce* du Satsang* et du Service.

 

 

C'est simple. Quelque chose, en vous, est frustré par la simplicité.

Quelque chose a peur de la simplicité,

de la vacuité qu'il perçoit comme du vide.

C'est normal, il n'est pas, le faux-ego*, équipé pour voir

autre chose que le vide dans la vacuité.

 

 

Chercher à appréhender la spiritualité* avec son mental c'est peine perdue.

Just do it ! C'est le secret.

Plus simple ça ne se peut pas.

 

 

"Faire vaut mieux que dire"

[Bhaktimàrga 2-1-13]

 

 

Ce Satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère mais il faut préciser ceci: il a été dit à l'ashram nandi-àlaya, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation des quatre techniques de Méditation de la voie et qui observent l'Agya. Le plein ''bénéfice'' de ce Satsang ne pourra être atteint que si vous avez connaissance de ces techniques et que vous les pratiquez (observer l'Agya). Pour se renseigner demandez sur l'interface contact du blog.

Sri Hans yoganand ji.

 

 

Autres Satsang sur ce thème:

-Simple comme la Vérité

-La simplicité de Dieu

-Il nous manque d'être simple

 

Sur certaines tablettes et smartphones, le blog est moins confortable

si vous le pouvez, visitez-le depuis un ordinateur

Tag(s) : #satsang, #yogaoriginel, #vérité, #simplicité, #lavoie

Partager cet article

Repost 0