Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plus on approfondit notre perception, notre conscience par l'Observance, la pratique des quatre piliers de La Voie et plus on se rend compte que le seul vrai pouvoir que nous avons est de s'effacer et c'est là qu'apparaît cette Grâce, cette paix, cette vérité recherchée.

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

Il faut nous rendre à l’évidence que nous sommes insignifiants, sûrement pas les héros de l’histoire de notre vie, à peine les protagonistes. La durée de notre existence est si petite que nous n’avons pas le temps d’avoir une quelconque importance. Oui, sans La conscience de Lui, nous ne sommes pas grand-chose. Tout ce qui est bon chez nous, toutes nos vertus viennent de Lui et elles peuvent être facilement gênées, dans leur expression, par notre vanité. C’est vraiment cette vanité qui nous coupe les ailes. Nous nous vexons pour pas grand-chose, souvent.

 

 

Nous devrions être comme des enfants mais pas des enfants capricieux. Être comme des enfants à cause de leur simplicité, de leur ancrage dans l’instant, mais nous avons atteint l’âge de raison depuis longtemps et sommes à même d’exercer notre libre-arbitre, de choisir entre le bien et le mal. Nous sommes à même de choisir quelle est la vie que nous voulons avoir, quelles sont nos priorités. Nous choisissons, mais est-ce que nos choix sont toujours pertinents ? Susceptibles de faire fructifier la vie qui nous anime par Sa Grâce ?

 

 

 

Pouvoir se laisser faire

 

 

 

Nous ne sommes pas importants, vraiment. Parfois en méditation, nous voyons la lumière et nous la voyons comme à travers une vitre. Nous voyons la lumière, mais nous ne pouvons pas l’atteindre. Cette vitre nous en sépare. Cette vitre, c'est notre vanité, c’est de croire que nous sommes quelqu’un d’important, que l’on peut y faire quelque chose.

 

 

« Le Bien n'est pas l’œuvre de sattva, chez l'Homme. »

Bhaktimàrga 1-4-2

 

 

La seule chose que nous pouvons faire, sur une voie spirituelle vraie, c’est de nous laisser faire par sa Grâce, mais pour faire ça il faut en être capable. Déjà, il faut savoir reconnaître sa Grâce et savoir la façon de le faire. Vous qui avez reçu la Révélation des quatre techniques, qui avez l’agya, ses quatre piliers et un maître vivant vous avez les moyens de le faire. Alors ?

 

 

Notre plus grand pouvoir est de nous effacer : « Dhyàna-heyàs tad-vrttayah : La méditation profonde est le moyen d’éviter la souffrance » (Yogasûtra livre deux, aphorisme 11). Pour s’effacer, ça demande de la force, de la volonté et du travail. La plus grande chose que l’on puisse faire pour avancer vers la Libération c’est de s’effacer et pour y parvenir il est besoin d’avoir soif, soif de se libérer. Avant de vouloir se libérer des chaînes du samsàra on peut déjà vouloir se libérer des chaînes de notre vanité, cette vanité qui nous plonge dans les souffrances de la confusion. Mais il y a un préalable indispensable : reconnaître notre vanité.

 

 

Vous avez les quatre piliers de l’agya pour faire ça. C’est parfait, ça permet d’arriver au but et il n’y a pas de moyen plus complet que ça. Si vous n’en voyez pas la perfection ça ne signifie pas qu’elle n’existe pas. Plus votre soif, votre besoin seront grands et plus vous observerez, avec constance, la Sadhàna (ensemble des pratiques) de La Voie. Il est impossible de faire manger quelqu’un qui n’a pas faim.

 

 

Ne soyez pas impatient, ne laissez pas le serpent de l’impatience user votre motivation. Ce chemin a commencé avant votre existence, vous ne faites que le continuer. En attendant vous avez votre dharma (devoir), vos obligations à assumer, à assurer. Ce qui n’est pas incompatible avec l’Observance, au contraire !

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #humilité, #yogaoriginel, #lavoie, #spiritualité, #méditation, #bonheur

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :