Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'agya, ses quatre piliers qui font la Sadhàna (pratique) de La Voie, permettent d'être "en spiritualité" du lever au coucher et, parmi ces piliers il y a le satsang. La différence entre une sadhàna classique et l'agya est la parole-vivante.

-Satsang et enseignement

 

Les mots en bleu sont des liens menant à des textes explicatifs.

Pour les ouvrir faites un clic droit dessus et choisissez :

''ouvrir le lien dans un nouvel onglet ''

 

 

L'accueil du blog

 

 

 

 

 

Vous connaissez cette publicité à la télé, où l’on voit un couple qui s’arrête face à un point de vue remarquable. Le mari regarde son smartphone et son épouse l’interpelle pour qu’il regarde le paysage qu’ils ont en face d’eux. Peine perdue : le mari continue de regarder l’écran de son smartphone. La femme, alors, prend une photo du paysage et l’envoie à son mari. Son mari reçoit l’image, la regarde et quitte son écran des yeux pour voir la réalité et il reste muet devant tant de beauté.

 

 

C’est comme le satsang (un des quatre piliers) qui veut interpeller les chercheurs afin qu’ils quittent ce qu’ils croient la seule réalité pour voir la vérité en face. Le satsang passe par leur paradigme, par les mots, des concepts. Ce qui compte n’est pas la forme, mais bel et bien ce à quoi il renvoie. À travers le satsang il ne passe pas seulement l’inspiration du dedans, s’adressant à la conscience. Passe aussi l’enseignement délivré par le guide et cet enseignement s’adresse au mental.

 

 

Pour que l’âme du chercheur, du pratiquant entre en résonance avec le satsang ça demande qu’elle soit pareillement accordée. Dans ce cas l’âme laisse remonter la compréhension à la surface. L’enseignement passe aussi et permet de régler le mental et qu’ainsi il devienne capable de participer utilement à ce processus. Le satsang est un des quatre piliers de La Voie et celui qui a reçu la Révélation des quatre techniques devrait l’observer.

 

 

L’enseignement du guide vivant passe à travers les mots du satsang. Utiliser les techniques de méditation sans les trois autres piliers de la pratique, le satsang, le service et les angas, seraient vains et pire : dangereux ! Le faux-ego, habillé en moine mystique, récupérerait la méditation à son compte et une dangereuse confusion viendrait. L’ego-spirituel grandirait et sa quête n’est pas la contemplation, mais l’accession aux Siddhi, ces pouvoirs qui piègent le mystique, comme le dit "Patanjali", dans les yogasûtras : « Ces facultés ressenties comme des pouvoirs, par celui qui est tourné au dehors, sont des obstacles sur la voie du samadhi. » (livre 3, aphorisme 37)

 

 

Le seul moyen d’éviter ce piège est l’enseignement du guide. C’est tout l’intérêt de La Voie : l’existence d’un guide vivant. Sans guide personne ne viendrait contrarier, corriger le mental, ses concepts et les tentatives de l’ego-spirituel de tricoter sa propre mystique, mystique qui ne remet jamais en cause le faux-ego et sa vanité. N’ayez aucun projet, aucune ambition spirituelle, contentez-vous de rester dans l’instant sous le regard de L’Un et à portée de Sa Grâce… tout le reste vous sera donné en plus. Ne vous préoccupez de rien, il sait de quoi vous avez besoin.

 

 

 

 

 

 

Ce satsang pourra vous aider dans votre recherche spirituelle, je l'espère, mais il faut préciser ceci : il a été dit à la maison où je vis, enregistré puis retranscrit à destination des initiés qui ont reçu la Révélation. Le plein ''bénéfice'' de ce satsang ne pourra être atteint que si vous avez eu cette Révélation et que vous pratiquez les quatre piliers. Pour se renseigner, demandez en écrivant ici : lavoie.eu@gmail.com

 

Sri Hans yoganand ji.

 

Tag(s) : #satsang, #enseignement, #guide, #guru, #yogaoriginel, #lavoie, #spiritualité

Partager cet article

Repost0